ÉQUIPE DE FRANCE

NE PAS MANQUER SON RÉVEIL FACE AU PAYS DU MATIN CALME

Crédit photo : FIBA

Ce samedi à 14h30, heure française, l'équipe de France féminine dispute son premier match de la Coupe du Monde. Les filles de Valérie Garnier affrontent la Corée du Sud dans un match à ne pas négliger.

Dans un grand championnat, tout va très vite. Encore plus dans les épreuves féminines où seule la première équipe du groupe accède directement aux quarts de finale. L'équipe de France a donc tout intérêt à remporter le premier match. Dans un groupe relevé, les Tricolores ont la chance d'avoir un programme crescendo. La Grèce puis le Canada arriveront très vite. Mais d'abord, il faut éviter le faux-départ contre la Corée du Sud ce samedi après-midi. Mais il faudra se méfier d'une nation qui a l'habitude de ce rendez-vous mondial. Le pays du Matin calme va disputer sa 15ème Coupe du Monde consécutive, la meilleure série en cours avec celle des Etats-Unis. Mais l'histoire ne fait pas gagner des matches. Encore moins quand l'histoire s’essouffle. Nation-phare du continent asiatique pendant longtemps, la Corée du Sud n'a plus son lustre d'antan. Le dernier carré atteint à cinq reprises (1967, 1971, 1979, 1983 et 2002) semble aujourd'hui inaccessible. Sur la scène continentale, elle a été dépassée par le Japon ou la Chine. Finaliste lors des 18 premiers championnats d'Asie de l'histoire, elle n'a gagné qu'un titre depuis l'an 2000. Pire, l'an passé, la Corée du Sud a terminé un championnat continental sans médaille pour la première fois de son histoire. La faute notamment à l'arrivée de l'Australie dans ce tournoi.

Une star de 18 ans

Pourtant, cette équipe peut se compter sur une joueuse incroyable : Park Ji-Su (1,95m, 18 ans). Problème, elle est la seule de l'effectif de Kim Young-Joo à évoluer au plus haut-niveau. L'intérieur n'a que 18 ans, mais elle se prépare à disputer son deuxième mondial avec la sélection A. La joueuse sort de sa première saison en WNBA avec les Las Vegas Aces. De quoi se construire un bagage intéressant et devenir la principale menace de son équipe nationale. Son apport dans la raquette est important, autant en attaque qu'en défense. Les partenaires d'Helena Ciak vont devoir l'isoler pour ne pas se faire de frayeur inutile. A l'extérieur, le danger pourrait venir de Yung Hui Lim. A l'expérience, l'arrière de 38 ans avait su prendre en main le scoring lors du dernier championnat d'Asie. Mais elle reste très irrégulière. En 2012, elle n'avait pas été retenue dans l'équipe qui avait disputé le TQO. C'est d''ailleurs la dernière confrontation entre ces deux équipes dans une rencontre officielle. Les Bleues avaient largement gagné en quarts de finale du tournoi de qualification olympique, et s'étaient lancées sur la route d'une finale à Londres. Les filles de Valérie Garnier seraient bien inspirées de faire la même chose ce samedi pour réussir le départ d'un sprint vers une médaille mondiale.

22 septembre 2018 à 07:49
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
20 octobre - 02h00
Toronto Raptors
Boston Celtics
20 octobre - 02h30
Atlanta Hawks
Indiana Pacers
20 octobre - 09h15
Atlanta Hawks
Indiana Pacers
20 octobre - 11h00
Toronto Raptors
Boston Celtics
20 octobre - 12h45
NBA Extra
Coaching