ÉQUIPE DE FRANCE


POUR VINCENT COLLET, NICOLAS BATUM A "RÉPONDU PRÉSENT D'ENTRÉE" COMME CAPITAINE

Nicolas Batum équipe de France Euro 2015 Sébastien Grasset 2
Crédit photo : Sébastien Grasset

Nicolas Batum a pleinement assuré son rôle de nouveau capitaine de l'équipe de France.

Vendredi soir, l'équipe de France masculine a remporté son premier match au Tournoi de Paris contre le Monténégro (83-66). Une rencontre spéciale pour les Bleus qui avaient un nouveau capitaine pour l'occasion : Nicolas Batum. Pour le sélectionneur Vincent Collet, il a parfaitement rempli son rôle.

"Il a vraiment aidé l'équipe à entrer dans le match, tout de suite il l'a rassurée par son comportement. A la fois il a marqué quelques paniers mais il a aussi fait des passes. Il était au four et au moulin. C'est ce qu'on souhaite. On sait qu'il en a la capacité. Aujourd'hui, qu'il soit en poste 3 ou 4, on a besoin qu'il soit notre leader. Il y a aussi Nando De Colo qu'on va récupérer lundi, Vincent Poirier et déjà Mathias Lessort pour dimanche. C'est important contre l'équipe de Grèce, la densité physique de Mathias sera importante face aux Grecs."

Si Nando De Colo, déjà co-capitaine des Bleus à l'EuroBasket 2017 avec Boris Diaw, retrouve le groupe lundi, Nicolas Batum pourrait conserver son brassard la semaine prochaine pour les deux matchs de qualification à la Coupe du Monde 2018.

"On verra la semaine prochaine ce qu'on décide. Est-ce qu'on continue avec lui ou on le confie à Nando ? C'est une décision qu'on doit prendre ensemble pour la Bulgarie (le 13 septembre). Pour l'instant, pour le tournoi, c'est Nico. Pour le moment, il a clairement répondu présent d'entrée. Je voulais voir aussi si cela ne le perturbait pas. Manifestement ça n'a pas été le cas, c'est un enseignement important. Il a assumé son rôle de capitaine."

De manière générale, le sélectionneur s'est dit "plutôt rassuré" après cette rencontre gagnée avec un groupe qui sera renforcé dans les jours à venir.

"Je pense qu'on a progressé. On n'avait que deux entraînements avant le match. Dans le vestiaire j'ai dit que ça ne pouvait pas être la préparation qui nous rassure mais que ça devait être l'agressivité, le partage, l'envie. Et on a montré beaucoup. On a montré quelques fois au début, ce qui nous a coûté quelques fautes bêtes. Mais ces valeurs compensent beaucoup de choses. Parfois on a fait des erreurs défensives mais on a compensé par de la générosité et notre valeur athlétique. Mais les jours qui viennent doivent nous permettre de nous améliorer sur la valeur collective."

Prochain match ce dimanche face à la Grèce à 18h30, toujours à Coubertin.

Propos recueillis par Gaëtan Delafolie à Paris,

08 septembre 2018 à 20:01
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching