ÉQUIPE DE FRANCE

QUI SONT LES BLEUETS QUI JOUENT LEUR PLACE POUR LA FINALE DE L'EURO U16 CE VENDREDI ?

équipe de France U16 masculine EuroBasket 2019 GPJ
Crédit photo : GPJ

Ce vendredi contre le pays hôte italien, la génération 2003-2004 française masculine joue la demi-finale de l'EuroBasket U16 masculin. Présentation des 12 joueurs en mission.

Vainqueure du Tournoi de l'Amitié l'été dernier, la génération 2003-2004 réalise pour l'instant un sans faute pour sa première compétition internationale, l'EuroBasket U16 masculin à Udine, en Italie. Les joueurs de Bernard Faure ont balayé d'un revers de main la Bosnie-Herzégovine (102-38) pour leur entrée dans la compétition vendredi dernier avant de venir à bout de la Serbie (69-67) au terme d'une rencontre digne d'un match de dernier carré. Ensuite, les U16 français ont réussi à se sortir du piège grec (59-54) dimanche pour préserver leur invincibilité. Lors de ces deux dernières rencontres de phase de poule, les jeunes pousses françaises ont fait preuve de coeur et de sang-froid en fin de match pour renverser la vapeur.

Si le huitième de finale contre l'Estonie a d'abord été compliqué, les Bleuets ont fini la rencontre par un 33-7 en leur faveur sur les 15 dernières minutes leur ayant permis de s'imposer 70 à 44. Enfin, en quart de finale mercredi soir, ils s'en sont encore sortis de justesse avec une victoire après prolongation face à la Croatie au terme d'un match exceptionnel.

Surdimensionnée par la catégorie (2,02 m de moyenne), l'équipe de France U16 présente des intérieurs qui n'ont "jamais été aussi grands et aussi nombreux" selon Bernard Faure, le sélectionneur. Les craintes du staff tricolore au début de la saison portaient essentiellement sur le poste 1 :

"Au debut de saison par rapport à la génération 2003, on pensait être en difficulté sur le poste 1 mais les progrès des joueurs même s'il reste un peu de travail dans la gestion des rythmes notamment, font qu'on avance bien, affirmait le coach français durant la préparation. Le poste de meneur de jeu va donc être pourvu, c'est une bonne nouvelle car c'est un poste clef surtout lors d'un EuroBasket U16."

Si un podium européen semble tout à fait possible, "cette génération sera à mon sens plus opérationnelle en U18 et en U20 qu'en U16. L'équipe a un profil longiligne avec des joueurs qui ne sont pas encore matures sur le plan physique" ajoute le technicien français.

Les 12 joueurs sélectionnés :

  • Poste 1. Nathan De Souza (1,87 m) : Deuxième meneur de l'équipe U18 ELITE du Cholet Basket, le Saint-Quentinois passé par l'ASG Gauchy est le seul vrai poste 1 de la sélection nationale. Il a été pensionnaire du Pôle Espoirs de Picardie avant de rejoindre les Mauges, comme un certain Rudy Gobert ou plus récemment Warren Woghiren. Très vif, il met beaucoup d'intensité et trouve parfois une brèche vers le cercle. Il doit cependant être capable de faire preuve de plus de patience. Mercredi, il a signé son meilleur match du tournoi (16 points, 6 rebonds et 3 passes décisives), montrant toute sa grinta en fin de match contre la Croatie mais son adresse extérieure, jusque là peu visible.

  • Poste 1/2. Ousmane Dieng (2,01 m) : Repositionné meneur de jeu à cause des carences présupposées en début de saison à ce poste mais aussi pour favoriser ses qualités de créateur, Ousmane Dieng apprend le métier au fur et à mesure, lui qui jouait partout sur le terrain en U15 aux JSA Bordeaux. Cet ancien du Pôle de Mont-de-Marsan constitue une arme redoutable de par sa taille et ses qualités athlétiques. De plus en plus polyvalent, il est capable d'aller dunker dans le traffic, marquer des paniers extérieurs ou mettre en place le jeu. Il manque par contre encore de régularité.

  • Poste 1/2. Kymany Houinsou (1,94 m) : Sacré champion de France U15 ÉLITE en 2017 avec l'ASSM Pfastatt après avoir commencé le basketball à Mulhouse (où son père était un bon basketteur au niveau local), ce meneur de jeu athlétique et doté d'une longue envergure a fini cette saison troisième du Final Four U18 avec l'ASVEL derrière la JL Bourg et Nanterre. Le centre de formation rhodanien lui a fait les yeux doux à l'occasion de l'édition 2018 du Kids Game Basket. Dès sa saison U15, on a pu le voir disputer le Next Generation Tournament de l'EuroLeague avec l'ASVEL à Valence. Il pourrait prendre part à quelques entraînements de l'équipe professionnelle de l'ASVEL où on rêve de le voir emprunter la trajectoire de Théo Maledon. Avec déjà un leadership prononcé, adepte du post-up, il n'est pas encore très délié et a du mal à marquer au milieu des défenses. Rappelons cependant qu'il est sélectionné avec un an d'avance, puisqu'il est né en 2004.

  • Poste 2. Thomas Llaury (1,90 m) : Le natif de Chambray-les-Tours, passé successivement par Joué-les-Tours en U13 puis par le Touraine Basket Club en U15, est l'autre pensionnaire du centre formation du Cholet Basket présent dans l'équipe. Arrière shooteur, ce gaucher est également apprécié par sa défense sur l'homme. Il a fini les rencontres serrées contre la Serbie et la Grèce sur le terrain.

  • Poste 2/1. Adama Bal (1,94m) : Arrière/meneur du SCM Le Mans passé par Nantes et le Pôle de la Ligue des Pays-de-la-Loire, Adama Bal a de bonnes facultés dans le jeu offensif. À l'aise ballon en main, doté d'une grande envergure, il est capable de créer son tir. Il possède notamment un bon tear drop avec un lâché de balle fiable. Contre l'Estonie, il est sorti de sa réserve et a enchaîné avec un bon début de match face à la Croatie (10 points sur ses 10 premières minutes de jeu).

  • Poste 3/2. Armel Traoré (2,00 m) : Vaiqueur du Tournoi Inter-Ligues (TIL) en 2018 avec la région Île-de-France, l'ex-joueur de Charenton passé par le Pôle Espoirs de Châtenay-Malabry est un poste 3/2 athlétique. Plutôt all-around même s'il doit progresser dans la création, il a signé son meilleur match en 8e de finale contre l'Estonie (23 points à 10/11 aux tirs en 24 minutes) et a enchaîné le lendemain face à la Croatie. C'est lui qui a empêché les Bleuets de coûler lorsqu'ils étaient passés à -4 dans le quatrième quart-temps. Cette propension à élever son niveau de jeu sur les matchs couperets n'est pas passé inaperçue.

  • Poste 3/4 Yohan Traoré (2,04 m) : Le Tourangeau, qui a grandi au Sanitas (quartier du centre de Tours), a tout d'abord fait ses games dans le club de sa ville natale, le Touraine Basket Club, avant de rejoindre le Pôle Espoirs de Fleury-les-Aubrais, à côté d'Orléans. En novembre 2017, il a rejoint le Pôle France Basket avec un an d'avance à l'issue du Tournoi Interzones. Ailier très physique, redoutable en défense et en transition, il doit cependant améliorer ses qualités techniques, sa capacité à changer de rythme et de direction balle en main pour trouver une fenêtre de tir. Très impactant physiquement, il n'en reste pas moins un joueur très important pour l'équipe depuis le début de la compétition.

 

  • Poste 4/3. Victor Wembanyama (2,18 m) : C'est évidemment le phénomène de cette équipe. Le résumer à sa taille (2,18 m) ou son envergure (2,31 m) serait si peu à côté de ce qu'il peut faire. Car Victor Wembanyama est tout d'abord très mobile par rapport à son gabarit, ce qui lui permet de protéger le panier comme très peu de joueurs peuvent le faire, tout âge confondu. Par ailleurs, il dispose d'une vraie panoplie offensive sur transition et surtout d'une belle vision du jeu, avec une capacité à générer des passes décisives. Son impact n'était pas attendu aussi haut sur cet Euro mais il s'est révélé primordial dans les victoires contre la Serbie, la Grèce, l'Estonie, puisqu'il était encore sur le terrain quand les Bleuets ont fait l'écart, et bien sûr la Croatie en quart de finale avec un quasi triple-double (12 points, 21 rebonds et 8 contres pour 37 d'évaluation). Pour en savoir plus, lisez l'article suivant : "Vidéo : Où en est Victor Wembanyama à l'aube de son premier Euro ?"

  • Poste 4. Maxime Raynaud (2,12 m) : Ancien multiple médaillé en jeune en natation au niveau national, il a démarré le basketball au collège mais a rapidement du s'arrêter en raison d'une fracture de fatigue au pied, alors qu'il venait de rejoindre Charenton. Finaliste en U15 ÉLITE avec le club du Val-de-Marne en 2018, il a préféré ne pas rejoindre le Centre Fédéral dans la foulée pour être scolarisé au célèbre lycée Henry IV à Paris. Il a continué le basketball du côté de Charenton, en U18 ÉLITE groupe B. S'il ne s'entraîne que trois par semaine, il a pris un préparateur physique afin de continuer à se développer physiquement et surtout ne pas se blesser. Au niveau basket, il est grand, mobile, actif au rebond et surtout il comprend tout. Son sens de la passe est ainsi très rare pour un joueur de cette taille. Un avenir en NCAA lui est annoncé. Reste que sur cet EuroBasket U16 masculin, sa place dans la rotation est assez limitée.

  • Poste 4/5. Hugo Meniandi (2,00 m) : Petit intérieur très costaud et technique complémentaire aux trois autres grands (Raynaud, Balfourier et Wembanyama), l'intérieur du Mans Sarthe Basket fait déjà preuve de beaucoup de maturité dans le jeu. L'ancien joueur du Basket Club de Maurepas puis de l'Union Le Chesnay Poissy Versailles est réputé pour être un intérieur fort au sol avec un bon jeu d'appuis et un excellent touché de balle. Dos au panier, il a en sa possession tout l'arsenal offensif nécessaire (hooks, fadeaways etc.). Sa petite taille devrait l'orienter sur le poste 3 à l'avenir s'il veut arriver à se faire une place au plus haut-niveau. Il devra notamment se construire un tir plus efficace.

  • Poste 5. Naoll Balfournier (2,15 m) : Pas encore totalement à l'aise avec son corps et devant encore progresser sur sa mobilité latérale, le Poitevin souffre en défense et a du mal à être servi poste bas face à des intérieurs au centre de gravité plus bas et plus actif. Il a cependant déjà de l'expérience puisqu'il est le seul joueur à avoir disputé le championnat d'Europe U16 l'an dernier. Cet intérieur à l'ancienne évoluant près du cercle est passé successivement par Ruffec en Charentes, puis à Civray dans la Vienne et enfin au Pôle Espoirs de Poitiers, avant d'intégrer le Pôle France Basket dès sa saison U15 en 2017. En quart de finale, face à des intérieurs eux-aussi longs, le staff a décidé de le responsabiliser plus que sur les rencontres précédentes, en étant notamment dans le cinq majeur.

  • Poste 5. Brice Dessert (2,07 m) : Licencié à l'US Ris Orangis Basket puis à la CTC Centre Essonne, il porte actuellement les couleurs du Pôle France Basket comme son ancien coéquipier, Melvin Ajinca. Intérieur plutôt lourd, il est titulaire depuis le début de la compétition mais a connu des problèmes de fautes. Il a signé son match le plus abouti contre l'Estonie en 8e de finale, avec notamment 11 rebonds.

  • Le staff : Il est composé de Bernard Faure, David Gallois, Éric Kehlhoffner et de Ludovic Puigcerber.

Les résultats de l'équipe de France U16 masculine en préparation :

Tournoi de Sakarya en Turquie (du 28 janvier au 1er février)

Stage et tournoi à Bellegarde (du 15 au 21 avril)

OFAJ à Grünheide en Allemagne (du 22 au 29 juin)

  • France vs Allemagne : 71-73 (après prolongations) 
  • France vs Allemagne : 75-51

Tournoi de la Pommeraye (du 19 au 21 juillet)

Stage en Croatie (du 25 au 29 juillet)

Matchs au Monténégro (du 2 au 5 août) :

Les résultats et le programme de l'équipe de France U16 masculine à l'EuroBasket à Udine (du 9 au 17 août) :

Phase de poule

Phase finale

16 aout 2019 à 14:00
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.