ÉQUIPE DE FRANCE

SÉRAPHIN : "TOUT FAIRE POUR ÊTRE À L'EURO"

Séraphin : Tout faire pour être à l'Euro
Crédit photo :

Forfait par choix personnel - sans doute forcé - en 2013, blessé en 2014, Kevin Séraphin a manqué les deux dernières campagnes des Bleus.

Forfait par choix personnel - sans doute forcé - en 2013, blessé en 2014, Kevin Séraphin a manqué les deux dernières campagnes des Bleus. Mais il compte faire mentir le proverbe qui dit "jamais deux sans trois". Le pivot guyanais veut participer à l'EuroBasket 2015 qui se déroulera en grande partie en France. Il est conscient qu'il doit se faire pardonner pour ses absences passées. Interrogé par Arnaud Gelb de BasketUSA, il s'en est expliqué il y a dix jours.

"Ce n’est jamais une situation facile à vivre. Je pense que pour personne, il n’est agréable d’être sous le feu de la critique mais c’est comme ça et il faut vivre avec. Pour mon premier forfait, ce n’est pas un choix qui m’a fait plaisir mais c’est une décision que j’étais obligée de prendre. Les gens n’ont pas forcément compris pourquoi je suis resté m’entraîner à Washington pour préparer ma saison avec les Wizards. J’en ai longuement discuté avec d’autres joueurs comme Tony et ils ont compris cette décision. C’est parfois difficile pour les gens de l’extérieur de comprendre comment fonctionne la NBA et à quel point cette organisation est puissante. Pour un joueur comme moi, on ne peut pas combattre la NBA. À moins d’avoir un statut de All-Star, il est difficile d’imposer sa volonté contre celle d’une franchise. À mon niveau, il n’y a rien que je pouvais faire. C’est comme ça. Pour mon forfait de cet été pour la Coupe du Monde, je me suis blessé avant le début de la préparation mais j’ai véritablement tout fait pour venir. Je me suis fait opérer, j’ai tout donné pendant ma rééducation, j’ai vu deux médecins pour avoir des avis différents sur ma capacité à rejouer au plus vite. Mon agent n’était pas chaud pour que je rejoigne l’équipe de France mais j’ai vraiment insisté et j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour être remis à temps. Malheureusement, ça n’a pas été le cas. Mais Patrick Beesley sait tout cela. Il a bien vu que j’ai tout tenté pour venir mais je n’étais pas à 100%. Avant ces deux forfaits, j’ai montré que l’équipe de France comptait énormément pour moi. J’ai joué l’Euro 2011 en Lituanie, je suis allé aux Jeux Olympiques 2012 à Londres, et je vais tout faire pour jouer l’Euro l’année prochaine."

20 décembre 2014 à 11:27
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.