ÉQUIPE DE FRANCE

TEAM USA REMPORTE L'OR OLYMPIQUE, MALGRÉ UNE TRÈS BELLE RÉSISTANCE DES BLEUS

Crédit photo : FIBA

L'équipe de France a magnifiquement tenu son rang mais doit s'incliner 87-82 face à une équipe de Team USA sérieuse et appliquée, après avoir couru après le score durant la majeure partie de la rencontre. Le rêve olympique s'est envolé, mais les Bleus décrochent tout de même une magnifique médaille d'argent, la troisième de leur histoire.

Ils l’avaient annoncé depuis des mois, les joueurs de l’équipe de France n’avaient pas menti. Ils ont joué les yeux dans les yeux avec Team USA pendant quarante minutes terminant seulement à quelques encablures d’une équipe qui à défaut de faire rêver la planète basket comme ses illustres prédécesseurs, a su réussir les actions décisives quand le besoin s’en faisait sentir et possédait en son sein le joueur peut-être le plus dominant de l’histoire d’USA Basketball.

Rudy Gobert annonce la couleur dès l’entame de match en dunkant sur la défense américaine, symbole de la stratégie mise en place par Vincent Collet pour utiliser au maximum l’avantage de taille des tricolores. Comme souvent, Team USA démarre tout doucement en manquant ses huit premières tentatives à 3 points. Les Bleus en profitent pour prendre les commandes et le décor est clairement planté.

La première salve de Kevin Durant

C’est évidemment l’inévitable Kevin Durant qui débloque la situation et permet aux hommes de Gregg Popovich de prendre les devants. Avec pas moins de 21 points en première mi-temps, la superstar des Brooklyn Nets utilise tout son arsenal offensif pour alimenter le compteur de son équipe et la défense française ne peut que constater les dégâts. Bien assisté par Jayson Tatum (19 points et 7 rebonds), il permet à Team USA de prendre le large avant que Rudy Gobert (16 points et 8 rebonds) ne reprenne son chantier à l’intérieur, faisant payer chaque changement défensif américain. A la pause, les Bleus sont dans le coup (39-44) malgré déjà 10 balles perdues et un trop juste 12/19 aux lancers-francs.

team-usa-remporte-l-or-olympique--malgre-une-tres-belle-resistance-des-bleus1628329712.jpeg
Comme prévu, KD a été injouable
(photo : FIBA)

Le match conserve un faux rythme qui sied parfaitement aux Américains après la pause, Kevin Durant continuant son incroyable festival, bien aidé par l’activité défensive du toujours très précieux Jrue Holiday. Les Bleus réagissent sporadiquement mais ne parviennent jamais à prendre l’ascendant, exploitant néanmoins au maximum les faiblesses américaines sous le cercle ou les impasses faites sur Guerschon Yabusele (13 points et 4 rebonds) qui ne se prive pas pour sanctionner à longue distance.

L’écart se stabilise autour de la demi-douzaine d’unités mais le match semble échapper aux Bleus avant qu’un tir à 3 points de Frank Ntilikina ne les ramène à seulement trois longueurs à l’entrée du money-time (70-73, 35e minute). A l’instar de ce fameux tir d’Antoine Rigaudeau en 2000, on se met alors à y croire très fort.

La sérénité américaine

Quasiment invisible tout au long du tournoi, Damian Lillard (11 points et 3 passes décisives) sort alors de sa boîte pour relancer la machine. Nando De Colo (12 points, 5 rebonds et 7 passes décisives) et Evan Fournier (16 points et 3 rebonds) prennent leurs responsabilités, ce dernier tentant le tout pour le tout à plus de 6,75m. Un dernier rapproché à une possession sera finalement effacé par Kevin Durant (29 points et 6 rebonds) qui termine son chef d’œuvre sur la ligne des lancers-francs pour un succès logique mais contesté jusqu’au bout, de Team USA.

Cliquez ici pour accéder aux statisques de la rencontre

Il s’agit de la quatrième médaille d’or consécutive pour le géant étatsunien, mais sans doute la plus difficile à obtenir depuis le fiasco d’Athènes en 2004. Privé de réelle préparation avec trois joueurs en Finale NBA et quelques problèmes liés aux différents protocoles COVID, l’équipe de Gregg Popovich reprend sa mainmise sur le basket mondial pour quelques années, même si ce tournoi a confirmé qu’ils ne seront probablement plus jamais seuls au monde comme ils l’étaient il n’y a encore pas si longtemps.

L’argent ne fait plus le bonheur

21 ans après Sydney et 73 ans après Londres, l’équipe de France remporte à nouveau une superbe médaille d’argent. Mais cette fois, elle ne suffit pas au bonheur de la troupe de Vincent Collet. Le match s'est joué à des détails avec un peu trop de déchets côté bleu pour espérer mieux (18 balles perdues et 18/29 aux lancers-francs seulement). Mais le rendez-vous est déjà pris pour Paris en 2024 même s’il faudra bien négocier avant cela les échéances continentales et mondiales afin de s’y préparer correctement. Trois ans après sa médaille de bronze à la Coupe du Monde chinoise, les Bleus ont su confirmer leurs excellentes dispositions et là est bien l’essentiel : l’équipe de France fait incontestablement partie du gotha mondial et c'est tout le basket français qui peut en être fier.

team-usa-remporte-l-or-olympique--malgre-une-tres-belle-resistance-des-bleus1628329876.jpeg
La déception est légitime mais les Bleus peuvent garder la tête haute : ils ont été immenses
(photo : FIBA)

07 aout 2021 à 06:28
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.