ÉQUIPE DE FRANCE

TONY PARKER : "UN ÉCHEC EST ENVISAGEABLE AU TQO"

Tony Parker :
Crédit photo : Sébastien Grasset

Lors de l’Appart’City Cup qui s’est déroulé les 25 et 26 septembre à Nantes, Tony Parker avant de disputer son dernier match en France, a pu se confier sur son état de forme du moment, le succès populaire observé durant le dernier EuroBasket, le recrutement de l’ASVEL, mais aussi le futur tournoi de qualification pour les Jeux olympi

Lors de l’Appart’City Cup qui s’est déroulé les 25 et 26 septembre à Nantes, Tony Parker avant de disputer son dernier match en France, a pu se confier sur son état de forme du moment, le succès populaire observé durant le dernier EuroBasket, le recrutement de l’ASVEL, mais aussi le futur tournoi de qualification pour les Jeux olympique de Rio 2016, sans oublier le soutien qu’il apporte comme d’autres tricolores à la candidature de Paris 2024. 

Son état de forme après l’Euro

"Je me sens bien physiquement, c’est vrai que ce n’est pas facile d’enchainer mais j’ai toujours été pour la promotion du basketball et j’essaie toujours d’être présent et d’être un bon ambassadeur. J’essaie donc de créer des choses cohérentes pour le basket et donc ici à Nantes qui est la plus grosse région de basket. Je suis super content, on avait déjà passé un très bon moment avec l’équipe de France en match amical (à Nantes) début août, avec un super public. Puis cet évènement me donne également l’occasion d’observer mon équipe de l’ASVEL (vainqueur du tournoi comme en 2014)." 

L’Euro, un réel succès populaire

"Je pense que c’est important de communiquer avec son public, et on n’a pas beaucoup l’occasion de nous voir jouer en live mis à part l’équipe de France et quelques tournois comme celui-ci.  Sinon il faut se lever à 3 heures du matin… Alors pour moi c’est l’occasion une dernière fois de dire merci au public avant de repartir aux Etats-Unis. […] Je ferai toujours des matchs de gala et là on est avec Appart’City pour trois ans, alors je compte bien faire d’autres événements de ce type. […] L’engouement observé durant l’Euro, montre que le basket est sur une vague très positive. Le dernier contrat TV le prouve aussi, avec l’ASVEL on investi également beaucoup. Alors même si le sport numéro un en France restera le foot, je pense que l'on peut avoir notre propre place et notre propre public."

"Après chacun (les joueurs NBA) fait ce qu’il veut, mais on voit ce que fait Boris (Diaw) avec Bordeaux, Nicolas (Batum) avec le Mans ou encore Ian (Mahinmi) avec Rouen. Petit à petit on se mobilise tous pour le basket français et à notre façon on essaie de redonner ce qu’il nous a apporté."

La place des clubs français sur la scène européenne

"On ne pourra jamais nous comparer à de grands clubs européens car nous n’avons pas les mêmes règles fiscales déjà, nous on va plus miser sur nos centres de formation. Notamment avec la mise en place de la « Tony Parker Academy », c’est un projet qui nous tient vraiment à cœur et j’espère qu’après son ouverture en 2018 cela portera ses fruits. C’est la première en France mais pourquoi ne pas en ouvrir d’autres dans le futur."

La venue de Charles Kahudi à l'ASVEL

"Charles (Kahudi) était notre priorité cette saison sur le recrutement, et donc je suis très, très heureux qu’il ait choisi l’ASVEL et notre projet. Je pense que ça va être quelqu’un de déterminant pour notre équipe. On a voulu aussi miser sur la stabilité avec les retours de Trent Meacham, David Lighty et David Andersen. On va aussi miser sur nos jeunes comme Livio (Jean-Charles), (Alexandre) Chassang et aussi Stéphane Gombault, sorti de l’INSEP et dans le top 5 mondial de sa génération donc on y place beaucoup d’espoir. Mais on sait très bien que dans le sport rien n’est garanti malgré ce que l’on peut mettre en place."

La candidature de  Paris pour les Jeux olympiques d’été 2024

"Je me bats pour les JO 2014 en France, plus pour la nouvelle génération car moi j’ai bien dis que j’arrêtais après Rio (En 2024 Tony Parker aura 42 ans). Mais on a une belle génération qui arrive, on a pu le voir pendant l’Euro avec Rudy (Gobert), Evan (Fournier) et Joffrey (Lauvergne), alors ça serait génial pour eux que l’on obtienne ces JO à domicile."

Le Tournoi de Qualification Olympique

"Tout arrive dans le sport, un échec est envisageable, pour l’instant on ne connaît pas les groupes, on ne sait même pas qui va jouer car avec tous nos joueurs en fin de contrat NBA cela sera compliqué de tous les avoir. Donc moi je préfère me concentrer tout d’abord sur les Spurs et faire une grosse saison. Après on verra pour ce qui est de l’équipe de France. De toute manière, même en cas d’échec, j’aurai 34 ans, alors je terminerai ma carrière internationale."

05 octobre 2015 à 18:01
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS PARAGE
A défaut d'une brillante carrière professionnelle, j'assouvis ma passion le dimanche dans les salles de Vendée et le reste du temps sur Bebasket.
Nicolas Parage
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.