ÉQUIPE DE FRANCE

TROIS À LA SUITE POUR LES BLEUS

Direction les huitièmes de finale pour les Bleus
Crédit photo : Sébastien Grasset

L'équipe de France continue son parcours sans-faute à l'EuroBasket avec une troisième victoire en trois matchs qui lui permet de se retrouver seule en tête du groupe A.

Mais encore une fois, l'accouchement fut difficile pour les Bleus qui ont toujours semblé maîtriser le match sans toutefois parvenir à le tuer. Ils s'imposent finalement 69-66 face à une équipe de Pologne qui a chèrement vendu sa peau.

Le début de match est particulièrement fermé puisqu'il faut attendre près de trois minutes avant de voir Mateusz Ponitka ouvrir la marque en faveur de la Pologne. Tony Parker lui donne le change en marquant le fameux panier qui lui permet de devenir le meilleur marqueur de l'histoire de l'EuroBasket, mais les deux équipes continuent de rivaliser de maladresse sous les panneaux. Boris Diaw (9 points et 5 passes décisives) se charge de débloquer l'attaque française, mais cela ne suffit pas aux Bleus pour prendre l'avantage au terme des dix premières minutes de jeu (14-14).

Des difficultés offensives

La pause entre les deux quarts-temps n'est pas bénéfique aux joueurs de Vincent Collet qui ne parviennent toujours pas à trouver leurs aises offensivement. Si efficace dimanche, le deuxième cinq de l'équipe de France est dominé par la Pologne qui compte bientôt sept longueurs d'avance. Sanctionné rapidement par deux fautes personnelles en début de match, Nicolas Batum signe son retour et les Français relèvent la tête avec un 9-0, marqué par la domination à l'intérieur de Rudy Gobert. Les Bleus mettent à profit les 9 balles perdues de la Pologne pour marquer quelques points faciles, mais un petit 37% aux tirs les empêche de créer un véritable écart avant la mi-temps (30-26).

Le début de la troisième période appartient à Tony Parker (16 points et 3 passes décisives) qui retrouve toute sa vista face à un A.J. Slaughter en demi-teinte et à Rudy Gobert (8 points, 7 rebonds et 3 contres) impérial dans les airs. Les Bleus semblent poser la main sur le match petit à petit, mais c'est sans compter sur les shooteurs polonais au premier rang duquel Adam Waczynski (18 points au total) qui prend littéralement feu avec trois tirs à 3 points en quelques instants. Mickaël Gélabale (12 points à 6/7 aux tirs) profite de son avantage au poste bas pour punir son défenseur direct, mais la Pologne est toujours dans le coup avant l'ultime période de jeu (52-47).

L'inévitable fin de match sous tension 

Un bon passage de Nando De Colo (12 points et 8 rebonds) offre à nouveau neuf longueurs d'avance aux Bleus qui pensent s'offrir une fin de match plus tranquille mais il n'en est rien, tant cette équipe semble aimer se créer quelques frayeurs. Quelques pertes de balle malheureuses ainsi qu'un bon Marcin Gortat (10 points et 11 rebonds) dans la raquette permettent aux Polonais d'y croire jusqu'au bout. Tony Parker gâche également quelques munitions sur la ligne de lancer-franc et les Bleus ne comptent plus que trois points d'avance alors que la Pologne hérite du dernier ballon. Une fois encore, ils choisissent de ne pas faire faute et de laisser Gortat seul à 3 points. Le pivot, qui cumule un 3/17 à longue distance sur l'ensemble de sa carrière NBA, ne trouve pas la cible et permet aux Bleus de célébrer leur qualification pour la phase finale.

Si contrairement au match contre la Finlande la défense des Bleus a tenu le choc, cette incapacité à terminer proprement les matchs pourrait s'avérer dangereuse lorsqu'arriveront les matchs couperets. Au-delà de ça, les Français ont livré une prestation sérieuse qui leur permet d'envisager l'avenir immédiat avec une grande sérénité tout en gardant à l'esprit la nécessité de progresser à chaque sortie pour assurer la première place de leur groupe. Et ce sera de nouveau le cas mercredi face à une équipe de Russie toujours sans victoire après trois matchs.

 


France v Poland - Group A - Game Highlights... par

07 septembre 2015 à 23:23
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.