ÉQUIPE DE FRANCE

UN DERNIER EFFORT AVANT DE PENSER À L'AVENIR

Crédit photo : FIBA

L'équipe de France termine sa Coupe du Monde ce dimanche avec un match pour la 5eme place contre la Chine (15h00, heure française). Une victoire serait synonyme de bonne note finale et de classement historique.

Vendredi, après la défaite de la France contre la Belgique, il y avait de la déception. Un sentiment logique à la vue des objectifs collectifs et du tableau. Mais l'effectif a su se remobiliser en battant le Nigeria (84-62) dans un premier match de classement ce samedi. Ce dimanche, les filles de Valérie Garnier sont à 40 minutes d'une cinquième place à une Coupe du Monde. Un classement loin d'être anodin. Dans l'histoire du basketball français, seules les médaillées de bronze de 1953 ont fait mieux. Une victoire contre la Chine à Tenerife permettrait d'égaliser la performance de 2006. Au Brésil, les Bleues de Céline Dumerc, pas encore Braqueuses, échouaient en quarts contre l'Australie, mais finissaient avec des victoires sur la République Tchèque et la Lituanie. La preuve que tout n'est pas à jeter dans ce cru 2018, décevant, mais très formateur...

Un nouveau cycle

Cette équipe de France regorge de talents. Pour aujourd'hui, on l'a vu, mais surtout pour demain. Cette Coupe du Monde était la première compétition sans Céline Dumerc et Gaëlle Skrela. Et sans elles, les cadres tricolores ne sont pas encore pleinement définies. Sandrine Gruda, Héléna Ciak ou Endy Miyem ont su prendre leurs responsabilités. Derrière ces joueuses expérimentées, Valériane Ayayi, Marine Johannès ou Diandra Tchatchoung font figure d'anciennes, mais elles ont respectivement 24, 23 et 27 ans. Surtout, Alix Duchet, Marième Badiane ou Romane Berniès découvraient un tel niveau. Et les défaites espagnoles pourraient bien forger ces jeunes joueuses en vue de victoires serbo-lettonnes l'an prochain, ou japonaises dans deux ans. Commencer un nouveau cycle par la deuxième performance de l'histoire d'un pays et surtout une cinquième place mondiale reste quelque chose d'exceptionnel. Il faudra garder la même base intéressante et combler les lacunes observées durant la compétition. Tout le monde apprend de ses erreurs, et encore plus les grandes championnes. 

Un dernier match

Mais avant de penser à l'avenir, il faut terminer cette Coupe du Monde sur une bonne note. La Chine espère aussi achever son Mondial à la cinquième place après l'élimination face à l'Australie (42-83) et le retour contre le Canada (76-71). Menées de 16 points, les Asiatiques sont revenues et ont prouvé qu'elles jouaient ces matches de classement à fond. Les deuxièmes de la poule D derrière les Etats-Unis peuvent compter sur les points de Ting Shao (11 par match dans ce mondial), les passes décisives de Yuan Li (4,3 par match) et les rebonds de Xu Han (6,5 par match). Avec ses 2,05m, cette dernière apporte aussi sa touche au scoring avec une moyenne de 9,5 points par match.

Répétition d'efforts

L'équipe dirigée par Xu Limin est adroite à 3 points (36,3%, le deuxième meilleur total) et sait se faire respecter dans sa raquette (3,3 contres par match). Un véritable défi attend donc les Bleus. C'est le septième match en neuf jours. Peut-être pas le plus dur, mais celui qui décidera du bilan de cette compétition. Il faudra oublier la fatigue et les déceptions. C'est le prix pour rentrer dans l'histoire et se tourner vers l'avenir avec le sourire. 

A Tenerife

30 septembre 2018 à 08:32
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
19 décembre - 00h45
NBA Extra
19 décembre - 01h30
Atlanta Hawks
Washington Wizards
19 décembre - 01h30
Brooklyn Nets
Los Angeles Lakers
19 décembre - 09h15
Atlanta Hawks
Washington Wizards
19 décembre - 09h45
Le Mans
Banvit
Coaching