ÉQUIPE DE FRANCE

UNE PREMIÈRE VICTOIRE SUR LA ROUTE DE L'EURO

Crédit photo : FIBA

Les Bleues sont lancées vers l'EuroBasket (à Prague, du 16 au 25 juin). Ce mercredi, l'équipe de France féminine s'est imposée 78-70 face à l'Ukraine, en match de préparation. Avec une excellente Marine Johannès, auteure de 19 points.

C’était un premier test. Une première revue d’effectif sur le chemin d’un EuroBasket où les Bleus viseront l’or, après deux deuxième places (2013 et 2015). Le début de la fin pour Céline Dumerc, qui prendra sa retraite internationale à l’issue de cette dernière campagne. Et c’est donc dans ce tournoi de Bordeaux, dans la salle Elisabeth Riffiod, que l’équipe de France féminine a débuté sa préparation avec une victoire face à l’Ukraine, 78-70.

Comme souvent pour un premier match de préparation, tout n’a pas été parfait, loin de là. On a vu beaucoup de déchet, avec de nombreuses possessions rendues bêtement (21 au total). “Il faut arrêter de mettre la balle dans les tribunes” pestait Valérie Garnier lors d’un temps-mort peu avant la mi-temps. Mais dans une équipe en partie renouvelée, privée de ses deux pivots historiques Isabelle Yacoubou (retraite) et Sandrine Gruda (mariage en juin), les maladresses sont compréhensibles.

Petite frayeur pour Epoupa

Valérie Garnier a profité de cette rencontre pour tester plusieurs combinaisons de joueuses. L’entraîneure des Bleues a donné leurs chances aux jeunes pousses du groupe. On a par exemple eu le droit à un cinq où Valériane Ayayi et Olivia Époupa, 23 ans chacunes, faisaient office de vétérans pour encadrer Alexia Chartereau, 19 ans. Endy Miyem et Amel Bouderra étaient quant à elles laissées au repos. Tous ces ajustements expliquent en grande partie que l’Ukraine d’une Alina Iagupova en mode arrosage automatique (17 points mais à 6/19 dont 2/12 à 3-points) est longtemps restée dans le coup.

Sérieuses, les Bleues ont tout de même fini par faire le trou dans le troisième quart, portées par une Marine Johannès aussi spectaculaire qu’efficace (19 points à 8/15, 7 rebonds et 2 passes décisives pour 22 d'évaluation en 18 minutes). C’est la seule tricolore à sortir du lot, puisque Valérie Garnier a choisi de beaucoup faire tourner (12 joueuses entre 9 et 23 minutes de jeu). La plus grosse inquiétude sera en fait venue d’Olivia Epoupa, touchée à la cheville dans le troisième quart-temps mais finalement revenue en jeu en fin de rencontre. Suite de la préparation ce jeudi contre le Canada, puis vendredi face au Monténégro.

31 mai 2017 à 20:51
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.