ÉQUIPE DE FRANCE

VALÉRIE GARNIER : "ON ESSAIE DE PRENDRE DU PLAISIR DANS LA RIGUEUR ET L'INTENSITÉ"

Crédit photo : FIBA Europe

Deux victoires faciles en deux matchs, l'objectif est rempli pour la sélectionneuse Valérie Garnier.

Deux rencontres de qualification, deux victoires avec 50,5 points d'écart moyen contre la Finlande puis la Roumanie. Si ces victoires étaient attendues, le sérieux et l'abnégation des Tricolores sur 80 minutes n'étaient pas forcément évident avec ce faible niveau d'opposition.

"L'objectif de cette fenêtre était de gagner pour se quaifier pour l'Euro 2019, explique Valérie Garnier. C'est aussi avoir l'opportunité de se rencontrer plus régulièrement. C'est une chance pour l'entraîneur que je suis, on peut mettre des choses en place et rester en contact plus facilement notamment sur le plan de jeu et l'état d'esprit. Ça me permet aussi de faire une petite revue d'effectif. Le bilan est positif, c'est deux victoires avec la manière. Effectivement la Finlande est une équipe plus faible que nous mais moi je note l'état d'esprit des joueuses et la volonté de jouer de la première à la dernière seconde. C'est à dire apprendre  à gagner avec un écart. On essaie de prendre du plaisir dans la rigueur et l'intensité. J'ai l'impression sur cette fenêtre, que ce soit en match ou à l'entraînement qui ont été d'une très haute intensité, que le message est passé".

Le second objectif était de préparer au mieux le match le plus important de ces qualifications, à savoir le déplacement en Slovénie le 10 février. Les Slovènes ont battu la Finlande 97-57 mercredi soir. Elles sont invaincues, comme les Françaises.

"Il fallait réussir à acter certaines choses techniques et tactiques puis aussi cet état d'esprit très conquérant avec le partage d'expérience de certaines joueuses qui ont approché des meilleures joueuses mondiales. On essaie de créer un groupe avec de l'intensité défensive, avec du rythme offensif parce qu'on a des athlètes formidables. On aura cinq jours pour se  préparer à ce match en Slovénie, contre une équipe qui nous a posé des difficultés au dernier euro. Ce sera un match très important avant de recevoir la Finlande."

Valérie Garnier se fait également un vrai plaisir de revoir sa capitaine d'un soir (en l'absence d'Endy Miyem), Sandrine Gruda, sous le maillot bleu. L'intérieure qui avait loupé le dernier championnat d'Europe pour se marier a été transcendante contre la Roumanie (23 et 9 rebonds pour 23 d'évaluation).

"Sandrine nous amène énormément d'intensité physique, de présence au rebond, elle est très efficace face au panier à 4-5 mètres. Elle nous amène sa dureté, son expérience, toutes ses qualités d'adresse et surtout son intensité. C'est un vrai plus de la retrouver. Il y a un amalgame très intéressant des générations. Les différentes générations vivent très bien ensemble hors du terrain. Le banc a marqué 39 points, on est allées chercher 22 rebonds offensifs. Tout le monde a donné le maximum de ce qui'il pouvait donner, certaines avec plus de réussite dans le scoring."

La première place du groupe E se jouera donc le 10 février en Slovénie. Quatre jours plus tard, les Bleues recevront la Finlande pour le match retour à Brest.

 À Villeneuve-d'Ascq,

 

16 novembre 2017 à 15:28
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT DAHERON
Breton (et fier de l'être) exilé dans le nord pour mes études de journalisme.
Vincent Daheron
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
22 octobre - 16h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
22 octobre - 23h30
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
23 octobre - 15h00
Lyon-Villeurbanne
Limoges
Coaching