ÉQUIPE DE FRANCE

VALÉRIE GARNIER EXPLIQUE POURQUOI GABBY WILLIAMS NE FAIT TOUJOURS PAS PARTIE DU GROUPE FRANCE

Crédit photo : Olivier Martin

Malgré ses grosses performances en EuroLeague avec Lattes-Montpellier en 2019-2020 et Sopron en 2020-2021, Gabby Williams n'a jamais été convoquée en équipe de France. La sélectionneuse Valérie Garnier a expliqué pourquoi ce lundi lors du début du stage de Toulouse.

Elle était sans doute la meilleure joueuse française lors de la semaine dans la bulle sanitaire de Bourges il y a deux semaines. Gabby Williams (1,80 m, 24 ans) a brillé avec l'équipe hongroise de Sopron, invaincue dans le groupe D de l'EuroLeague. Cette "point-foward" (ailière capable de conduire une attaque), toujours aussi redoutable d'énergie, a confirmé les progrès dans le tir extérieur (45% de réussite à 3-points) entrevues la saison passée au BLMA. En plus de ses 5 rebonds et 3 passes décisives à chaque fois, elle a marqué 18 et 19 points contre Basket Landes et Bourges. Celle qui porte également les couleurs de Chicago (WNBA) est aujourd'hui la 10e meilleure marqueuse (16,5 points) et 12e meilleure joueuse à l'évaluation (17,3) de la meilleure compétition européenne.

Valérie Garnier : "On n'a pas voulu s'ajouter des complications"

Enorme joueuse en défense, de plus en plus complète offensivement, elle parle le français, sa famille maternelle étant Française. Avec le potentiel forfait de Bria Hartley (28 ans) - victime d'une rupture des ligaments croisés durant la saison WNBA 2020 -, sa présence en équipe de France était possible. Rappelons qu'une équipe nationale ne peut aligner deux joueuses naturalisées lors d'une compétition internationale FIBA. Bria Hartley comme Gabby Williams ayant obtenu leur passage après leurs 19 ans, elles sont considérées comme "naturalisées".

Mais Valérie Garnier et la Fédération française de basketball (FFBB) ont indiqué lors d'un point presse de début de stage à Toulouse ne pas envisager la sélectionner pour cette riche année 2021 (EuroBasket + Jeux olympiques).

"La décision a été prise avec la Fédération, ses dirigeants et l'entraîneur, de voir cela plus tard parce qu'on a un groupe France performant, qui fonctionne bien. Dans cette année tellement particulière, on n'a pas voulu s'ajouter des complications surtout qu'on a un groupe qui performe. Mais elle pourrait entrer dans un processus identique à Bria.

Je connais sa motivation, elle parle le Français, le comprend. J'ai échangé avec elle l'année dernière quand j'étais allée voir un match à Lattes. Il y a beaucoup d'enjeu cette année. Le groupe France élargi a montré sa performance ces derniers étés. La situation étant délicate avec la crise sanitaire, on a remis éventuellement - je dis bien éventuellement - l'étude de ce dossier après les Jeux olympiques 2021."

En plus des deux ailières indiscutables (Valériane Vukosavljević et Diandra Tchatchouang), des deux postes 4 (Alexia Chartereau et Endy Miyem), Gabby Williams aurait pu apporter un profil de "tweener" (3-4) très recherché dans le basketball moderne, permettant de "changer" sur les écrans. Sans oublier son incroyable énergie, qui aurait pu s'avérer précieuse en sortie de banc par exemple. Mais ce sera (peut-être) pour une autre année.

01 février 2021 à 15:57
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.