ÉQUIPE DE FRANCE

VICTOR WEMBANYAMA : "JE REGRETTE LES FAUTES QUE J'AI COMMISES"

Crédit photo : FIBA

Auteur d'un grand match, le nouveau joueur de l'ASVEL Victor Wembanyama, a fait part de sa frustration après la défaite des Bleuets en finale du Mondial U19 (83-81). Exclu pour cinq fautes, il n'a pas pu disputé les dernières minutes. 

C'est une défaite autant frustrante que prometteuse. Battue de justesse par les Etats-Unis en finale des championnats du monde ce dimanche à Riga (83-81), en Lettonie, l'équipe de France U19 masculine sort de cette compétition avec la certitude de posséder des joueurs armés pour le haut niveau. Voire le très haut niveau. Comme un certain Victor Wembanyama. Devant un parterre de scouts NBA, le néo-Villeurbannais, élu dans le meilleur cinq de la compétition, a réalisé une très belle prestation, avec 22 points à 6/14 aux tirs, 8 rebonds et 8 contres. Un récital inachevé en raison de son exclusion pour cinq fautes à 3 minutes du terme. Après le match, il a exprimé toute sa frustration en zone mixte.

''On a tout donné. Je remercie tous mes coéquipiers. Ils sont très courageux. Ils peuvent sortir de n’importe quelle situation. J’aurais pu aider si je n’avais pas été exclu. Mes coéquipiers ont été extraordinaires contre la Serbie et la Lituanie. Bien sûr, je regrette les fautes que j’ai commises. Même si l’arbitrage était un peu dur, je suis triste d’avoir été exclu. Je sais qu’on aurait pu gagner si ça n’était pas le cas. J’adore cette équipe, même si je n’ai pas passé beaucoup de temps avec mes coéquipiers."

Son homologue américain, Chet Holmgren (10 points à 3/8 aux tirs, 2 rebonds et 5 passes décisives), élu MVP de la compétition, a souffert face à la verticalité du jeune intérieur français. 

"Je pensais que j’étais grand (2,15 m), que j’avais des grands bras, mais il est à un tout autre niveau. Il se déplace très bien, possède un bon shoot. Il sera très fort. Il est talentueux. Il va devenir riche. J’espère le voir en NBA et l’affronter pendant longtemps."

Au-delà du seul cas Wembanyama, les Américains ont été impressionnés par la densité physique des Bleuets. A l'image du coach, Jamie Dixon. Selon lui, le succès s'est construit en deuxième mi-temps. Les Etats-Unis ont bénéficié des problèmes de fautes de l'ex-joueur de Nanterre, incitant le tacticien états-unien à s'appuyer sur la puissance de Kenneth Lofton Jr. (16 points à 7/12 aux tirs). 

"Ils (les Français) étaient plus physiques que nous. On a eu du mal à contourner leur défense, qui était très intense. Ils nous ont mis la pression et ne nous ont pas laissés faire ce que nous voulions faire pendant la majeure partie du match. Mais nous nous sommes bien adaptés vers la fin et heureusement nous avons pu gagner."

12 juillet 2021 à 13:06
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTOINE GROTTERIA
Antoine Grotteria
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.