ÉQUIPE DE FRANCE

VINCENT COLLET : « DE FENÊTRE EN FENÊTRE, LES JOUEURS ÉVOLUENT ET C'EST AGRÉABLE »

Crédit photo : GPJ

Le sélectionneur Vincent Collet est revenu sur la victoire de l'équipe de France masculine contre l'Allemagne mais a également tiré un premier bilan de cette fenêtre internationale de février 2020.

Deux matchs, deux victoires. Si vendredi, l'équipe de France masculine a fait l'écart au premier quart-temps contre la Grande-Bretagne, ce dimanche 29 novembre, elle a attendu l'ultime période pour faire de même contre l'Allemagne. Mais à chaque fois, les Bleus l'ont emporté avec un écart assez conséquent (+23 puis +12). Pourtant, l'opposition germanique était élevée ce dimanche à Pau. 

« Ça a été un match bien plus dur que vendredi. C'est ce à quoi nous nous attendions. Nous savions que l'Allemagne, après sa défaite contre le Monténégro, serait prête à disputer ce match. Un joueur athlétique comme (Karim) Jallow a très bien commencé la rencontre. Ils ont mis de la pression sur notre balle en première mi-temps. Ils ont eu beaucoup de deuxièmes chances (tir après rebond offensif, ndlr).

Malgré un bon départ en attaque dans le premier quart-temps, on n'a pas réussi à jouer complètement notre jeu. On a été moins agressifs que vendredi en défense. Ils ont pu installer leur jeu collectif et ils l'ont bien fait. C'est pourquoi le match a été serré. Pendant 27 minutes, les deux équipes ont été très proches et à ce moment, on a fait des efforts défensifs supplémentaires pour faire des stops. On a su tirer profit de leur problème de faute, surtout celles des intérieurs, pour s'offrir des paniers faciles. (Yakuba) Ouattara a mis de gros tirs pour faire la différence. On est content car c'est un bon match, l'Allemagne a bien joué. Ce n'était pas un match facile pour nous. »

Encore une fois, la sélection privée de ses joueurs NBA et EuroLeague a montré qu'elle était très compétitive, notamment grâce à son état d'esprit, insufflé par des joueurs habitués à remplir cette mission.

« On a la chance d'avoir des leaders, avec notamment le retour d'Andrew (Albicy) qui était en EuroLeague la saison passée, et Amath (M'Baye). Certains pays ont fait le choix de faire revenir les joueurs d'EuroLeague entre les deux matchs mais nous, on ne veut pas faire ça. On fait le pari de responsabiliser les joueurs qu'on convoque. Je ne veux pas que des joueurs arrivent en cours de route.

Aujourd'hui, l'état d'esprit prime. Le plus important pour défendre, c'est l'envie et la volonté. L'état d'esprit qu'on a depuis trois ans est notre plus gros point fort. Notre deuxième atout est notre réservoir. C'est une satisfaction pour le basket français. Mais il ne faut pas se gargariser car on a longtemps été en difficulté aujourd'hui. On a quand même beaucoup de bons joueurs : une dizaine sont en NBA et autant en EuroLeague. Et malgré tout, on arrive à avoir une équipe de cette qualité-là qui produit des choses. C'est plutôt encourageant. L'objectif est de faire encore mieux. On veut être encore meilleurs la prochaine fois. »

« J'ai savouré cette semaine »

Vincent Collet a également confié avoir pris « plus que jamais » du plaisir, lui qui coachait pour la première fois en compétition depuis fin janvier, et son départ de la SIG Strasbourg.

« J'attendais cette fenêtre. C'est une belle respiration où je me suis fait plaisir, avant même les matchs. J'ai savouré cette semaine d'entraînement et de partage avec mes joueurs et mon staff. J'ai vraiment apprécié, c'était top. De fenêtre en fenêtre, les joueurs évoluent et c'est agréable. Ils font un travail avec leur club qui les rapprochent encore un peu plus du niveau du dessus. Sur les dernières compétitions - Andrew en est le parfait exemple -, des joueurs sont venus de ces fenêtres. Le match d'Axel Bouteille vendredi, celui de Yak (Ouattara) ce (dimanche) soir et les deux matchs d'Isaïa Cordinier sont vraiment intéressants. »

Vincent Collet va pouvoir tirer le bilan de cette fenêtre à froid et reprendre le travail, notamment au Pôle France sur les entraînements des U18.  

À (re)lire sur BeBasket : « Vincent Collet et sa nouvelle simple casquette de sélectionneur »

30 novembre 2020 à 07:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.