ÉQUIPE DE FRANCE

VINCENT COLLET : "ON EST TOMBÉS DANS UN GROUPE TRÈS DIFFICILE"

Crédit photo : Guillaume Poumarede

Après le tirage au sort des Jeux Olympiques de Tokyo qui place les Etats-Unis, l'Iran et possiblement le Canada ou la Grèce sur le chemin de l'équipe de France, le sélectionneur Vincent Collet a estimé le groupe très difficile. En revanche, l'ancien Strasbourgeois se réjouit de ne pas affronter Team USA en quarts de finale en cas de qualification.

Le tirage au sort des Jeux Olympique de Tokyo, prévus cet été, a attiré tous les regards vers la Suisse et le siège de la FIBA ce mardi matin. Pour les équipes de France, féminine et masculine, Team USA se présentera dès les matches de poule. Une grosse opposition dont se réjouit Vincent Collet puisque cela empêchera un affrontement face au favori dès les quarts de finale. Pour autant, il faudra avant cela assurer la qualification dans un groupe relevé.

Bonjour Vincent Collet, quel est votre sentiment sur le tirage au sort ?

Vincent Collet : La première chose qui me vient à l’esprit, c’est qu’en ayant les Américains dans notre poule, on ne peut pas, en cas de qualification, les jouer en quarts. C’est la bonne nouvelle. On savait ce matin avant qu’il se déroule que l’Argentine jouerait avec l’Espagne, donc nous n’avions plus que deux choix : l'Australie ou les USA. Bien sûr, les Etats-Unis sont la plus forte équipe. On peut penser qu’ils vont refaire une armada et qu'ils sont les indiscutables favoris. Mais si nous avions été avec l’Australie, c'est aussi une équipe redoutable et donc pas d'évidence qu'on les batte. Ensuite, nous avions risque de croiser les américains en quarts. De ce point de vue là, on peut être satisfaits. Pour passer au chapeau trois, je ne suis pas très content de ce tirage. C'est encore difficile d'en parler parce qu'on ne sait pas si les équipes auront récupéré leurs joueurs nba. Les Bucks pourraient priver Giannis de ce TQO au même titre que certains Canadiens. Le Canada c’est Jamal Murray, Cory Joseph, Shai Gilgeous-Alexander, Dillon Brooks, Andrew Wiggins, RJ Barrett (...) ou encore quelqyes joueurs en Europe avec Kevin Pangos. Vous avez là une possible armada que personne ne soupçonne mais qu'on est bien obligés de regarder. On est tombés dans un groupe très difficile. Il faut déjà prévoir qu'on puisse se battre pour obtenir simplement notre qualification. Le troisième adversaire, il faudra le respecter mais surtout le battre par une marge importante pour prétendre à cette qualification. Les groupes sont tous forts, clairement le nôtre n'est pas le moins fort des trois.

Selon vous, le Canada est favori pour sortir de son TQO organisé à Victoria ? La Grèce a-t-elle une chance ?

Bien-sûr que la Grèce peut avoir une chance, la Turquie aussi mais on peut penser malgré tout que le Canada, surtout s'ils disposent d'une majorité de leurs joueurs NBA qui ne seront pas gênés par les playoffs, me semble être l'équipe favorite. Je pense surtout qu'on ne les connaît pas trop. Ils ont été rarement réunis. Ca fait longtemps qu'on sait que le Canada dispose d'une deuxième réservoir de joueurs NBA dans le monde avec la France qui est juste après. On s'aperçoit qu'ils ont des joueurs qui sont tous des fers de lance de leur équipe. Ils ont une équipe potentiellement très forte, maintenant ils ont rarement joué ensemble. L'avantage que l'on peut avoir sur eux, c'est que notre programme est déjà en place depuis de très nombreuses années et que l'équipe ne va pas simplement se constituer au début de la préparation. Son ossature est déjà celle qui a déjà le bronze à la Coupe du Monde 2019.

Que connaissez-vous de l'Iran ? 

Très clairement, je ne la connais pas beaucoup l'équipe d'Iran. On les a joué en 2014 à la Coupe du Monde et on avait été surpris par leurs qualités de basket. C'était un coach serbe. Il faudra la respecter et le contexte est différent parce qu'aux derniers Jeux, on avait battu assez facilement la Chine et le Venezuela mais la différence, c'est que dès que vous aviez fait l'écart vous pouviez vous relâcher. Là, on ne sera pas dans cette configuration d'autant plus que ce sera le troisième match. Probablement qu'il faudra, dans tous les cas de figure, jouer à fond ces quarante minutes.

Que serait un tournoi olympique réussit ?

L'objectif, c'est d'être sur le podium. Même si c'est un objectif très élevé par rapport à la concurrence qu'on peut découvrir et deviner, par rapport à ce qu'on a pu faire à la dernière Coupe du Monde et l'objectif de mon groupe, c'est vraiment d'être sur le podium. Bien sûr, sur la plus haute marche possible. Vous disiez derrière les Américains, c'est ce que tout le monde pense mais en sport il arrive parfois des choses incroyables. Mais avant de penser à ça, il faut respecter les étapes et mesurer qu'il n'y a pas beaucoup d'écart entre être sur le podium et se faire éliminer de quelques points par rapport au groupe qu'on a. Si le Canada est au complet, ils n'ont rien de moins que nous voire, ce que sont leurs joueurs NBA c'est encore plus impressionnant que la troupe française. Il faut qu'on ait tout ça en tête sans que ça nous empêche de garder notre ambition. L'esprit olympique c'est d'y aller pour monter sur le podium.

A chaque fois que les Bleus ont eu un tirage difficile, ils ont fait une bonne compétition. Est-ce qu'une telle adversité de suite peut aider ?

Quand j'ai vu le tirage, c'est une des premières choses que je me suis dit. A chaque fois qu'on a un groupe en apparence difficile, cela nous a servis comme en 2011 ou 2019. Le tirage au sort est ce qu'il est. Il faut se préparer pour faire face, l'objectif demeure le même. Si tu veux être sur le podium, il faut être dans les trois meilleurs.

Le calendrier des Bleus à Tokyo :

France - USA le 25 juillet,

France - Vainqueur du TQO de Victoria le 28 juillet,

France - Iran le 31 juillet.

02 février 2021 à 15:18
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT DAHERON
Breton (et fier de l'être) exilé dans le nord pour mes études de journalisme.
Vincent Daheron
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.