ÉQUIPE DE FRANCE

VINCENT COLLET CRITIQUE LE CALENDRIER DE LA COUPE DU MONDE

Collet équipe de France
Crédit photo : Sébastien Meunier

Samedi, avec le début du deuxième tour de la Coupe du Monde, c'est une nouvelle compétition qui débute pour l'équipe de France. Mais avec un long voyage jusqu'à Nanjing, le temps de récupération est sérieusement réduit. Une situation qui ne plaît pas à Vincent Collet. 

L'équipe de France n'avait pas de temps à perdre à son entrée sur le parquet du Sports Bay Center de Shenzhen ce jeudi face à la République dominicaine. Et encore moins à sa sortie. Le match terminé aux alentours de 22h15 heure chinoise, les Bleus se sont lancés dans un contre-la-montre. Entre un duel important au premier tour, et un match du deuxième tour déjà décisif, les hommes de Vincent Collet vont avoir moins de 48h. Et surtout près de 1 400 kilomètres à parcourir. Un calendrier qui ne plaît pas trop à l'entraîneur français. Interrogé par un journaliste chinois en conférence de presse, il n'a pas hésité à exprimer le fond de sa pensée.

« On peut simplement regretter qu'il n'y ait pas un jour de repos en plus entre les deux tours. C'est un manque de respect envers les joueurs. Ils méritent un jour de repos car vendredi, ça ne sera pas du repos avec le voyage que l'on va faire. »

En zone mixte avec les journalistes français, le tacticien en a rajouté une couche, n'hésitant pas à comparer la situation avec le transfert réalisé entre Helsinki et Istanbul durant l'EuroBasket 2017.

« C'est dommage de mettre les joueurs dans ces conditions-là. Les joueurs de toutes les équipes. La Chine est un grand pays avec des journées de transfert compliquées. Il y a deux ans entre la Finlande et la Turquie, on avait un jour supplémentaire et ça paraissait évident. Là c'est un peu la même chose, même si c'est toujours la Chine ça va prendre du temps. Globalement 7 heures, c'est beaucoup, et ce n'est pas de la récupération. On aura un match crucial dès le lendemain, ça fait rager quand on voit l'investissement et l'énergie qu'on met pour se préparer et finalement on se retrouve un peu tributaire de ça. »

Cette situation est d'autant plus ubuesque que les coéquipiers de Rudy Gobert pourraient repasser par l'aéroport de Shenzhen dès mardi pour un éventuel quart de finale à Dongguan. 

A Shenzhen,

 

05 septembre 2019 à 20:17
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.