ÉQUIPE DE FRANCE

VINCENT POIRIER "ESPÈRE MÉRITER" D'ÊTRE À LA COUPE DU MONDE 2019

Vincent Poirier Vitoria 201819 EuroLeague 2
Crédit photo : EuroLeague

Meilleur rebondeur de la saison 2018/19, Vincent Poirier espère avoir mérité sa place en équipe de France masculine pour jouer la Coupe du Monde 2019.

Il devrait finir la saison régulière 2018/19 avec le 8e meilleure évaluation moyenne (16,37) de l'EuroLeague, soit 2 rangs devant Adrien Moerman et 3 devant Nando De Colo. Moins de 10 ans après ses débuts au club de Bussy dans le 77, Vincent Poirier s'est établi comme l'un des tous meilleurs intérieurs de la grande ligue européenne. Surtout, il en est le meilleur rebondeur (8,1 par match) et Nikola Mulutinov de l'Olympiakos Le Pirée ne pourra le passer que s'il en prend 13 contre Darussafaka ce vendredi. Dans L'Equipe, il confie être fier de voir son nom au sommet de ce classement autrefois dominé par des joueurs comme "Ioannis Bourousis ou Arvydas Sabonis". Il explique par ailleurs comment il s'est installé comme un joueur important à Vitoria.

"Ce que je sais faire, j'essaie de le faire bien. Être aussi haut à l'évaluation me réconforte dans la manière dont j'aborde les matchs et sur ma régularité. Mon jeu ? C'est les rebonds et les points. Je traîne près du panier. Je suis agressif, en mouvement pour perturber les grands adverses, et je reste aux aguets pour une claquette ou un panier facile. Ensuite, je pose beaucoup d'écrans. Si les écrans étaient dans les stats, je serais au top (rires). Certains voient ça comme le sale boulot, mais la victoire passe par ça."

Ses performances à ce niveau de compétition pourraient lui permettre d'accrocher une place en équipe de France pour la Coupe du Monde 2019, aux côtés de Rudy Gobert et Mathias Lessort, les deux autres favoris sur le poste.

"J'aimerais en être. Ça serait lourd. J'espère le mériter. C'est différent de ton club, où tu dois t'imposer individuellement. Là, il s'agit de gagner des trophées. Je ne vais pas réclamer du temps de jeu, dire que c'est moi le meilleur. Je prendrai ce qu'on me donne. Et puis, avoir une raquette avec Rudy Gobert (2,16 m et 111 kilos) et Vincent Poirier (2,13 m et 107 kilos), ça ferait de la taille, du gabarit, non ?"

En attendant, il va tenter de réaliser une grosse performance avec Vitoria : à savoir se qualifier le Final Four en sortant le CSKA Moscou en quart de finale des playoffs.

05 avril 2019 à 17:05
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.