ESPOIRS

LE POINT SUR LE CHAMPIONNAT ESPOIRS À 10 JOURNÉES DE LA FIN

Youri Morose Cholet Espoirs 201718
Crédit photo : Lucas Gehra

Après deux semaines chargées, on fait le point équipe par équipe sur le championnat Espoirs.

Les semaines se suivent et se ressemblent en championnat Espoirs. Devant, le Cholet Basket domine et derrière les autres se battent pour entrer dans le top 7 afin de finir de se qualifier pour le Trophée du Futur. A 10 journées de la fin du championnat (moins pour certaines équipes ayant pris part à des matchs avancés), on fait le point.

 

Les résultats de la 23e journée :

  • Le Portel vs Boulazac : 79-49
  • Elan Béarnais vs JL Bourg : 59-85
  • Antibes vs Monaco : 52-99
  • Levallois vs Gravelines-Dunkerque : 82-67
  • Elan Chalon vs Châlons-Reims : 81-71
  • Dijon vs ASVEL : 68-63
  • Le Mans vs Hyères-Toulon : 76-64
  • Limoges vs Cholet : 68-83
  • Strasbourg vs Nanterre : 57-54

Les résultats de la 24e journée :

  • Châlons-Reims vs Le Mans :
  • Gravelines-Dunkerque vs Strasbourg : 71-78
  • ASVEL vs Elan Chalon : 55-62
  • JL Bourg vs Dijon : 64-73
  • Cholet vs Levallois : 91-84
  • Elan Béarnais vs Limoges : 81-64
  • Boulazac vs Antibes : 97-79
  • Monaco vs Nanterre : 77-72
  • Hyères-Toulon vs Le Portel : 67-62

 

  • 1er : Cholet : 24 victoires et 2 défaite - 2 matchs en plus

En l'espace de trois jours, Cholet jouait deux gros adversaires. D'abord Limoges, qui a fait tomber Strasbourg à Beaublanc en début de saison et qui avait été la seule équipe à battre Nancy l'an passé, dans un contexte similaire où le SLUC écrasait la concurrence. Puis Levallois, l'équipe en forme du championnat, et ce sans Killian Hayes, préservé pour le match des pros. L'équipe de Sylvain Delorme, quoi qu'accrochée, n'a pas craqué.

"Nous avons joué 7 matchs en 25 jours, a rappelé l'entraîneur des U21 maugeois. Le début de la rencontre à Limoges a été largement à l'avantage des locaux (8-0 après 2 minutes). Les Choletais ont réagi et sont rvenus à 2 points à la fin du premier quart. On a repris le contrôle de la rencontre lors des deuxième et troisième quarts. Dans les dernières minutes, un dernier rush a été lancé par le CSP. Les visiteurs se sont imposés difficilement face à une équipe qui n'a jamais lâché et qui a très bien débuté la partie.

Ensuite nous avons reçu Levallois mardi. Depuis le match aller, cette équipe a remporté 11 de ses 13 confrontations. Les deux clubs sont donc sur le même bilan comptable. Pour cette journée, il manque les meneurs titulaires (Sylvain Francisco pour Levallois et Killian Hayes pour l’Académie GAUTIER). Une entame brouillonne de la part des locaux avec des balles perdues a profité aux joueurs de la capitale. Les Choletais ont fait la course en tête et ont mené de 25 points dans le troisième quart. C’était sans compter sur la réaction des adversaires qui terminent en infligeant un 30-15 dans les dix dernières minutes."

Par deux fois, le CB s'est appuyé sur son pivot Melvyn Govindy, de plus en plus inaretable à ce niveau (19 points à 8/12 et 14 rebonds pour 26 d'évaluation en 24 minutes contre Levallois). Et à chaque fois, au moins un autre joueur sort du lot (22 points en 23 minutes pour Quentin Ruel contre les Metropolitans).

Vendredi enfin, en match en avance de la 27e journée, Cholet a écrasé Boulazac 120 à 76. Les U21 maugeois ont terminé avec 160 d'évaluation collective dont 38 pour Youri Morose (29 points à 11/11 aux tirs dont 3/3 à 3-points, 5 rebonds et 0 balle perdue), 27 pour Melvyn Govindy et 25 pour Killian Hayes.

"C'était notre 7e rencontre en 27 jours, rappelle Sylvain Delorme. Le match est parti sur des bases très offensives. Les deux formations ont éte très adroites et nous menions 57-46 à la pause avec 76% de réussite aux tirs nous et Boulazac à 50%. Le 3ème et le 4ème quart ont été tout aussi offensifs pour le CB."

Cholet va maintenant pouvoir se concentrer sur son autre objectif de la saison : le Trophée Coupe de France. Ce week-end, ils vont affronter le Pays des Olonnes en quart de finale et, en cas de victoire, le vainqueur de Toulouse - La Rochelle. Reste à savoir si Killian Hayes sera là ou restera avec les pros qui joue à Chalon-sur-Saône samedi.

 

  • 2e : Strasbourg : 18 victoires et 6 défaites

Si Olivier Cortale n'est pas apparu sur les dernières feuilles de match, la SIG Strasbourg a préservé sa place de deuxième du championnat en battant sur deux grosses équipes : Nanterre (+3) puis Gravelines-Dunkerque (+7).

"On était dans l'incertitude avant ce match à Gravelines, a commenté l'assistant Julien Lenne. On ne s'est pas entraîné depuis le match de Nanterre et le déplacement à Gravelines était assez éprouvant. L'équipe nous a tout de suite rassurés en continuant sur les mêmes bases défensives que lors de la dernière victoire face à Nanterre. On a été très bon collectivement en défense, les joueurs ont réussi à faire les rotations demandées et surtout à capter énormément de rebond. On sent que l'équipe est dans une très bonne période mentalement, les cadres (Marc, Quentin, Vincent) font très bien leur boulot, et les jeunes cadets (Jayson, Lucas, Maxime) prennent de plus en plus de responsabilités et de confiance sur le terrain. Chacun apporte quelque chose de positif quand il est en jeu, que ce soit en attaque ou en défense. On a la chance de faire tourner l'effectif en gardant une qualité de jeu élevée. Il va maintenant falloir garder cette constance si on veut valider notre 2e place ».

Parmi les joueurs U18 - et même U17 -, Maxime Hmae prend de plus en plus d'importance. Contre Nanterre, il a joué 23 minutes (pour 8 rebonds), à Gravelines il a passé cette fois 19 minutes sur le parquet (pour 9 points, 7 rebonds et 4 fautes provoquées).

 

  • 3e : Elan Chalon : 18 victoires et 8 défaites - deux matchs en plus

Après leur défaite contre Gravelines, l'Elan a bien rebondi en s'imposant successivement contre Châlons-Reims et chez l'ASVEL. Dominateur sur la première rencontre (29 d'évaluation), Etienne Ca a connu un coup d'arrêt à l'Astroballe mardi (2/10 aux tirs) mais cela n'a pas empâché la troupe de Romain Chenaud de l'emporter. Les Bourguignons s'imposent comme "la troisième équipe" et leur victoire récente face à Cholet fait même d'eux l'actuel outsider principal pour le Trophée du Futur.

 

  • 4e : Monaco : 14 victoires et 10 défaites

C'est la surprise du chef. L'AS Monaco U21 se retrouve 4e du classement à la faveur de bons derniers résultats. Après une victoire logique face au voisin antibois, la Roca Team a fait fort en dominant Nanterre. Hormis le dernier quart-temps, l'équipe d'Ali Bouziane a dominé les débats avec un Shekinah Munanga (23 points à 7/13 aux tirs, 9 rebonds, 4 passes décisives, 3 balles perdues et 6 fautes provoquées pour 29 d'évaluation) de retour à son meilleur niveau. Entre lui, Kevin Cham (3 fautes provoquées, 3/6 aux lancers francs) et Luc Loubaki (6 fautes provoquées, 10/11 aux lancers francs), l'ASM a été très fort dans l'impact (23/31 aux lancers francs).

Dans la foulée, les jeunes Monégasques ont affronté l'équipe professionnelle de Boulazac en quart de finale de la Coupe de France.

 

  • 5e : Limoges : 14 victoires et 10 défaites
Semaine difficile pour Limoges qui a d'abord tenu face à Cholet (-15 au final) avant, plus suprenament, de s'incliner à Pau mardi dans le "mini-clasico". Pourtant, dimanche, le coach Mehdy Mary pouvait être positif.
"Match très instructif pour nous contre Cholet. Nos balles perdues face à la pression défensive et les trappes dans le jeu intérieur ont permis à notre adversaire de score des paniers faciles. Charge à nous de progresser dans ce domaine et être plus juste dans les décisions de passe pour pouvoir rivaliser. A noter que nous avons un tir ouvert pour revenir à -6 à 1 minute du terme de la rencontre."

Mais perdre chez l'Elan Béarnais n'est jamais plaisant pour une équipe du CSP, surtout quand l'EBPLO est en fin de classement.  Dans le troisième quart-temps, l'équipe limougeaude s'est contentée de 7 points marqués puis elle en a encaissé 25 dans l'ultime période, pour finir à -17.

 

  • 6e : Gravelines-Dunkerque : 14 victoires et 10 défaites

Le BCM a de son côté également connu une semaine compliquée en affrontant Levallois, peut-être la deuxième meilleure équipe du championnat à l'heure actuelle, et Strasbourg, la deuxième meilleure formation Espoirs depuis le début de saison.

"Le match contre Levallois a été très particulier qui s'est joué par série, nous a expliqué le coach du BCM, Quentin Wadoux. Nous avons fait les montagnes russes en prenant des éclats puis en revenant dans le match. Nous avons été malgré tout dominés par une belle équipe de Levallois. Les deux leaders de Levallois que sont Frédéric Loubaki et Ivan Février nous ont dominés tout le match (respectivement 30 et 33 d’évaluation). Nous avons réussi malgré tout à conserver l’essentiel, c’est-à-dire le goal average particulier qui pourrait compter à la fin."

Le bilan a été moins bon contre Strasbourg.

"Nous avons été dominés dans tous les secteurs de jeu. Jamais en capacité d’être à la hauteur du deuxième du championnat. Le secteur intérieur strasbourgeois nous a fait très mal. C'est une deuxième défaite d’affilée qui fait mal et qui resserre encore plus le championnat. La qualification pour le Trophée sera compliquée."

Prochain match pour le BCM ce mardi contre Le Portel en match avancé de la 27e journée.

 

  • 7e : Nanterre : 14 victoires et 9 défaites

Nanterre n'est pas passé loin du succès à Strasbourg ce week-end malgré un très faible 21 sur 64 aux tirs.

"Défaite logique face à Strasbourg ou l’on a manqué cruellement d’adresse pour pouvoir s’imposer, nous a expliqué le coach Maxence Broyer. Les 40 minutes en défense de zone de Strasbourg nous ont cassé notre rythme. Il est difficile de s’imposer en faisant 5/30 à 3-points et 7/17 aux lancers francs".

Les Franciliens, qui ont un calendrier corsé en ce moment, ont enchaîné avec un déplacement difficile à Monaco. Là-aussi, ils se sont inclinés de peu.

 

  • 8e : Levallois : 14 victoires et 10 défaites

La semaine de Levallois a été partagée, avec une victoire contre un concurrent direct pour le Trophée du Futur et une défaite chez le leader, le Cholet Basket.

"Très grosse victoire à domicile contre un concurrent direct. Nous avons réalisé une très belle performance collective, des deux cotés du terrain. Nous avions à coeur de nous racheter de notre pâle prestation lors du match aller, et montrer un autre visage. On savait que cette équipe allait beaucoup à 3-points, donc l'objectif était de faire baisser leur pourcentage en leur rendant les tirs difficiles. Nous avons réussi à contrôler notre rebond défensif, ce qui mettait encore un peu plus de pression sur leurs shooteurs. L'état d'esprit et la volonté de chacun ont amené un petit plus à l'équipe. Maintenant, il ne faut surtout pas se reposer sur nos lauriers. Le plus dur va commencer pour nous, à savoir rester dans les 7."

Mais Levallois n'a pas réussi à faire commer à l'aller, à savoir battre Cholet.

"Notre série de 7 victoires qui prend fin avec cette défaite logique chez le leader. Nous n'avons jamais réussi a imposer notre intensité défensive et plus globalement notre jeu. Il faut retenir notre très belle réaction lors du dernier quart-temps pour finir ce match à -7, car je pense que beaucoup d'équipes à -25 en début de quatrième quart-temps auraient surement lâché. Cela prouve l'état d'esprit positif de cette équipe. Maintenant, nous allons ne remettre au travail car la lutte pour la qualification va être intense, lors des 10 dernières journées."

A noter que les Espoirs ont perdu l'un de leurs leaders, Frédéric Loubaki, qui a quitté le club pour passer professionnel du côté de Lorient (Nationale 1).

 

  • 9e : ASVEL : 13 victoires et 11 défaites

L'ASVEL a enchaîné les défaites contre deux équipes bourguignones et perd pied dans la course au Trophée du Futur. Le déplacement dans le Var ce week-end sera décisif : l'équipe d'Anthony Brossard doit absolument l'emporter sur le HTV pour rester en embuscade pour la qualification.

 

  • 10e : Châlons-Reims : 13 victoires et 11 défaites

Une défaite logique à Chalon suivie d'une victoire logique contre Le Mans permettent au CCRB de rester derrière le Top 7. Pour rester en vie dans cette course folle, il faudra réaliser un gros résultat. Gagner à Nanterre est une belle opportunité.

 

  • 11e : Dijon : 13 victoires et 11 défaites

La JDA continue sa remontée. L'équipe de Vincent Dumestre vient de réaliser deux résultats solides en battant l'ASVEL et en s'imposant chez la JL Bourg, deux équipes de son championnat. Le match de vendredi, contre l'Elan Béarnais, doit être aussi à prendre.

 

  • 12e : JL Bourg : 13 victoires et 12 défaites

La JL Bourg a vécu des dernières semaines compliquées. Le déplacement à Pau de la 23e journée leur a permis de retrouver de la confiance.

"Nous nous devions de réagir car dans une mauvaise passe...4 défaites en 5 matchs. Thibault Desseignet était du voyage finalement malgré l'entorse contractée la semaine précédente contre Limoges. Nous sommes bien rentrés dans le match avec une défaite plutôt correcte et beaucoup de paniers en transition. le ballon a bien bougé le reste du temps, Théo Rey a endossé avec beaucoup de réussite le rôle de créateur (5  passes) et Desseignet s'est transformé en finisseur (22 points). L'équipe a été très équilibrée, avec des joueurs qui se sont sacrifiés sur le job défensif (Collin - Van Ounsem), tout le monde score 4 points ou plus, un ration passes décisives / balles perdues très positif, et une évaluation collective au dessus de 100, le double de notre adversaire du soir. En face l'activité de Ousmanou Ndjoya et l'adresse de Labadie n'ont pas suffit à mettre leur équipe dans le bon tempo. Pour nous une victoire nette avec un contenu rassurant avant le sprint final et la réception d'une équipe en forme..."

Cette équipe en forme, c'était Dijon. Un match perdu à la maison.

"Encore un non match à domicile... incapables d'entrer dans un bon rythme, d'enchainer plusieurs actions positives... on tourne miraculeusement à -2 à la mi-temps. Desseignet en difficulté, c'est toute l'équipe qui souffre. Pas de jeu intérieur, peu de relais au scoring si ce n'est Théo Rey par péri ode, on n'a même pas pu sauver le panier average (+9 à l'aller, avec un score quasi identique 74-65). Après, 33 fautes à 16, 42 lancers francs à 11... on peut chercher d'autres raisons, mais l'arbitrage aussi impalpable fut-il, n'y est pour rien. Mon équipe n'aime pas se faire toucher, se faire contraindre et tant que nous refuserons d'apporter le travail collectif comme réponse, nous perdrons ce genre de rencontres. Reste la patience avec ce groupe jeune et l'espoir que l'expérience vienne éclairer leurs lanternes...A Dijon un Lesne percutant au rebond, et un trio d'extérieurs à 41 points (Weber, Burrell, Archinard) sont à citer, mais c'est une perf collective compacte et plutôt mâture que l'équipe de Vincent (Dumestre) nous a proposé... Tant pis pour nous, on voit le bon wagon du Trophée du Futur partir au loin...sans nous..."

Le match avancé de la 26e journée contre Le Mans (victoire 81-64) ce lundi leur a tout de même permis de reprendre confiance.

 "Un match avancé de la 26e journée du championnat espoirs. Deux équipes au coude à coude durant la première mi-temps, avec une courte longueur d'avance un peu miraculeuse à la pause. la défense haute et agressive des joueurs athlétiques du Mans nous gêne dans  l'installation de notre basket. Cette fois mes joueurs répondent défensivement et essayent de se rebeller dans le sillage de Collin et Serrano. N'Diaye trouve des espaces et de l'efficacité, et malgré une raquette en difficulté (Van Ounsem et Bibollet-Ruche à 6 points et 8 rebonds pour eux deux) nous trouvons du scoring de loin  par Desseignet toujours, bien relayé par Rey. L'écart final est flatteur car Le Mans était encore dans nos roues à quelques minutes de la fin, mais ils ont lâché dans l'emballage final. Une victoire qui fait du bien et qui entretien l'espoir dans un championnat ou une victoire sépare le 4e du 12e."

 

  • 13e : Le Portel : 11 victoires et 13 défaites

Le Portel a d'abord battu Boulazac de 30 points (79-49) pour la 23e journée. Positif dans une période difficile.

"Après un TRES LONG voyage en bus couchette, les espoirs de Boulazac ont pu profiter du  soleil portelois et de la plage pour se ressourcer... Dans le premier quart, les deux équipes se sont rendues coup pour coup et le score le reflète bien : 18-16 pour les locaux. Dans le deuxième quart-temps, les jeunes Portelois imposent de l'intensité défensive tout terrain et trouvent de l'adresse à 3-points (11-27 sur le match, soit 40%). Boulazac ne trouve plus de réponse offensive (seulement 6 points). Dans le troisième quart, le retour des vestiaires n'a pas permis aux jeunes de Boulazac de ce ressaisir, la défense porteloise fait du mal, le rebond donne beaucoup de contre-attaques. L'ESSM gagne le troisième quart-temps 21-10, l'écart est fait (64-32). Dans le quatrième quart, les deux équipes sont en roue libre. Le match se termine sur le score de 79 à 49. La défense de l'ESSM a neutralisé l'attaque de BBD. Labanère, Hangoue et Aygalenq ont bien tenté de porter leur équipe mais cela n'a pas suffit."

L'ESSM n'a cependant pas réussi à enchaîner en s'inclinant vendredi dernier chez le HTV (67-62), avec notamment 27 balles perdues.
 
  • 14e : Hyères-Toulon : 10 victoires et 14 défaites

Le HTV continue de travailler pour progresser, dans un championnat désormais sans autre objectif. C'est ainsi que l'équipe de Mickaël Pivaud s'est d'abord inclinée au Mans avant de se défaite du Portel vendredi dernier.

 

  • 15e : Boulazac : 7 victoires et 18 défaites

Malgré les joueurs expérimentés que sont Labanère, Hangoue et Aygalenq, le BBD a des résultats très irréguliers. -30 au Portel, +18 contre Antibes et enfin -44 à Cholet. L'équipe Espoirs n'ayant plus rien à jouer et les pros étant presque hors course pour le maintien, peut-être que les trois joueurs cités auront droit à du temps de jeu chez les professionnels.

 

  • 16e : Le Mans : 6 victoires et 19 défaites

Une victoire contre le HTV, un -7 chez le CCRB et finalement une défaite plus sévère à Bourg. Le MSB a montré du mieux ces dernières semaines, notamment grâce aux progrès de Matthieu Gauzin. L'équipe est assez jeune et sera plus compétitive ces prochaines années.

 

  • 17e : Elan Béarnais : 4 victoires et 20 défaites

L'Elan Béarnais a eu beaucoup de mal cette saison et la défaite à domicile contre Bourg a encore été l'un de ces matchs difficiles.

"Match très compliqué pour nous contre Bourg, équipe très basket contre laquelle nos carences défensives, notre naïveté et notre manque d'expérience ont été exacerbés par la fluidité du jeu adverse, a commenté le coach des Béarnais, Arnold Bouazza. Vitesse de passe, lecture de jeu (25 passes décisives) et adresse ont eu raison de nos espoirs, malgré nos intentions défensives que nous cherchons encore. Points positifs dans ce match à oublier, nos jeunes joueurs Njoya Nsangou et Labadie qui se sont montrés à la hauteur. Le premier, né en 2001, finit le match avec 17 points à 8/11 aux tirs et 5 rebonds pour 12 d'évaluation. Le second a cumulé 12 points à 4/7 à 3-points et 3 passes décisives pour 12 d'évaluation."

Après ce résultat décevant, l'EBPLO a bien réagi avec une grosse victoire contre le rival limougeaud.

"Ce "mini-clasico" est tout simplement notre meilleur match de la saison. Un vrai match d'équipe, et le premier au complet cette saison (le 20 mars, il était temps !). Les intentions collectives défensives que nous voulions voir contre Bourg ont été mises en place, chacun a su se mettre au service du groupe. Résultat et manière sont au rendez-vous. Une belle leçon qui laisse entrevoir de belles perspectives pour cette fin de saison. 20 interceptions (29 balles perdues par l'adversaire), 24 passes décisives, 5 joueurs à plus de 9 points. Limoges n'a pas su trouver la solution offensive, surpris certainement par notre volonté collective. Seul Benjamin Delage a surnagé côté CSP."

 

  • 18e : Antibes : 0 victoire et 25 défaites - un match en plus
Antibes, qualifié pour le Trophée du Futur en tant que club organisateur, continue de travailler pour aller chercher une première victoire. Mais les jeunes Sharks, écrasés par Monaco (52-99) et encore dans le dur à Boulazac (97-79) en sont encore loin.
"La première mi-temps contre Monaco a été compliquée avec 14 pertes de balles, un troisième quart-temps cohérent, et un quatrième quart-temps lamentable dans l'attitude et la façon de jouer... Tom Wiscart-Goetz et Isaac Mayembo ont surnagé", a commenté l'entraîneur Christian Corderas.
 
La deuxième rencontre a été compliquée, mais cette fois pour des raisons logistiques.
"Outre la rencontre et la victoire de Boulazac malgré les bonnes performances antiboises de Thomas Durand (26 points, 27 d'évaluant) et Shawn Tanner (15 points en 14 minutes), c'est le contexte du match qui aura été le plus spectaculaire. Avec un problème d'avion, nous sommes arrivés au bout d'un périple entre Nice et Bordeaux avec 4h30 de retard pour jouer la rencontre. Celle-ci s'est déroulée dans la salle annexe de Boulazac, en même temps que le match Jeep ELITE. Donc mon équipe était amputée de 3 joueurs majeurs, sur le banc pro ! J'adresse personnellement, et de la part des joueurs, un grand merci à Bertrand (Parvaud) et Fred (Castegnaro), ainsi qu'aux dirigeants, bénévoles du centre de formation de Boulazac pour leur aide, accompagnement et accueil durant cette journée marathon !"
27 mars 2018 à 17:23
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
16 novembre - 01h15
NBA Extra
16 novembre - 02h00
Houston Rockets
Golden State Warriors
16 novembre - 09h15
Minnesota Timberwolves
New Orleans Pelicans
16 novembre - 11h00
Houston Rockets
Golden State Warriors
16 novembre - 12h45
NBA Extra
Coaching