ESPOIRS

LES 10 PROSPECTS À SUIVRE POUR LA SAISON 2019/20

10 prospects Espoirs
Crédit photo : Voir cidessous

Le scout Nicolas Mathieu nous donne ses 10 prospects à suivre pour la saison Espoirs 2019/20.

L'équipe de France masculine a remporté la médaille de bronze à la Coupe du Monde 2019. Parmi les 12 Bleus présents sur la compétition en Chine, 10 ont évolué en Espoirs (Albicy, Ntilikina, De Colo, Lacombe Batum, Toupane, M'Baye, Gobert, Poirier et Lessort), ce championnat U21 pourtant si décrié. Cette année encore, de nombreuses pépites s'y aguerriront. Le scout Nicolas Mathieu, grand connaisseur de ce championnat U21, nous donne les 10 prospects à suivre pour cette saison Espoirs 2019/20 :

  • Ajay MITCHELL (1,76 m) : meneur de Nanterre, né en 2002

Cette année, c'est un jeune joueur belge qui prend la mène des Espoirs de Nanterre 92. Le fils de l'ancien joueur professionnel Barry Mitchell, installé en Belgique, a connu tout son cursus au plat pays qu'il quitte pour la première fois, après avoir réalisé un camp NBA à Atlanta cet été. Petit meneur gaucher, il a comme modèle des arrières gauchers évoluant en NBA : D'Aaron Fox et D'Angelo Russell.

  • Matthew STRAZEL (1,82 m) : meneur de l'ASVEL, né en 2002

Passé professionnel cet été, ce petit meneur très doué balle en main et bon shooteur va faire le banc de l'équipe professionnelle et mené les Espoirs avec qui il devrait réaliser quelques cartons, lui qui, en U17, jouait déjà 33 minutes par match dans la division. La première tête de gondole du partenariat entre Marne-la-Vallée et l'ASVEL.

  • Youssef KHAYAT (1,99 m) : ailier de Limoges, né en 2003

Le prospect libanais, MVP des championnats arabes U16 en 2018, est arrivé au Limoges CSP en 2018. Doté de fondamentaux solides, il a pris part à onze matchs Espoirs dès sa saison U16. Pour cette saison 2019/20, malgré un jeune âge, il sera un leader de l'effectif de Frank Kuhn. A noter qu'après avoir été scolarisé à l'école française au Liban, il est parfaitement francophone.

  • Badr MOUJIB (2,01 m) ailier-fort de Limoges, né en 2001

Après avoir brillé du côté de Nantes, en U18 ELITE comme en Nationale 3, Badr Moujib découvre le championnat espoirs du côté de Limoges. Doté d'une belle panoplie de "moves" poste-bas, il va devoir s'étoffer physiquement et gagner en vivacité pour pouvoir devenir un intérieur qui compte au sein de la génération 2001.

  • Rodney ROLLE (2,05 m) : ailiet-fort de Cholet, né en 2002

Arrivé de Guadeloupe en 2017, cet intérieur s'est d'abord installé avec les U18 de Cholet, remportant le titre de champion de France en 2018 mais aussi en atteignant la finale de Coupe de France U17 au printemps dernier.

  • Arthur BOUBA (2,03 m) : ailier de Cholet, né en 2001

Arrivé en U13 au basket en région parisienne, il s'est fait remarquer pour ses qualités balle en main qui lui ont permis de devenir un extérieur de grande taille à Cholet. Une rupture des ligaments croisés du genou l'a ralenti mais il a pu retrouver la compétition en 2018 et reprend désormais son ascension. Derrière Quentin Ruel, il a un coup à jouer en Espoirs.

  • Maxime GALIN (2,02 m) : ailier de l'Elan Chalon, né en 2002

Fils d'un ancien joueur de haut-niveau d'Avignon, il a dominé en catégories jeunes dans les Bouches-du-Rhône et est entré au Pôle Espoirs d'Aix-en-Provence avec un an d'avance. A l'issue de son cursus de trois ans, il a rejoint le centre de formation de l'Elan Chalon avec qui il a joué 32 minutes pour le premier match de la saison, contre Nanterre samedi dernier.

  • Christopher MANERLAX (2,04 m) : ailier-fort de l'Elan Chalon, né en 2002

Ancien pensionnaire du Pôle Espoirs de la Martinique, il est arrivé à Chalon en 2017. Après avoir été responsabilisé en U18, il va cumuler matchs U18 et Espoirs pour cette saison 2019/20.

  • Mbaye NDIAYE (2,05 m) : ailier de la JL Bourg, né en 2000

On en parlait récemment, après la signature de son contrat professionnel avec la JL Bourg. Déjà membre du cinq de la saison Espoirs en 2018/19, il devrait dominer les débats en Espoirs cette saison. En attendant de trouver une solution pour réellement s'exprimer au niveau professionnel. Pas doté du statut de joueur formé localement, il est en effet barré par les six joueurs professionnels de la JL Bourg et doit se contenter des entraînements avec les pros, en plus des matchs en Espoirs.

  • Victor WEMBANYAMA (2,18 m) : ailier-fort de Nanterre, né en 2004

Dès son année U16, le phénomène du basketball français va découvrir les entraînements avec les professionnels ainsi que les matchs Espoirs (U21). Cet été avec l'équipe de France U16, il a étonné de par sa précocité. Alors qu'il avait un an de moins que les joueurs présents, il a eu un impact inatendu sur la compétition. Pourtant, son profil très haut et longiligne ne permet habituellement pas d'être aussi productif à son âge. Il représente une combinaison de taille, mobilité, dextérité, élégance, QI basket... Tout ce qu'il faut pour réussir dans le basket moderne !

26 septembre 2019 à 14:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.