ESPOIRS

LES JOUEURS À SUIVRE DE LA SAISON ESPOIRS 2018/19

Karlton Dimanche Cholet Espoirs 201718 Sébastien Grasset
Crédit photo : Sébastien Grasset

Il y a encore de nombreux "prospects" à suivre dans le championnat Espoirs cette saison.

La saison 2018/19 démarre également ce vendredi dans le championnat Espoirs. Plus que les résultats collectifs, ce sont les joueurs de demain qui intéressent le public dans cette ligue U21 (nés en 1998 et après). Tour d'horizon des joueurs à suivre.

  • Théo Rey (1,91 m, né en 2000) : arrière/meneur de la JL Bourg

Poste 2/1 de la JL Bourg, il a commencé à se montrer en 2017/18 en Espoirs. Un bon basketteur, solide et complet avec des fondamentaux de qualité.

  • Karlton Dimanche (1,90 m, 2000) : meneur du Cholet Basket

Cholet sera encore candidat au titre et Karlton Dimanche pourrait bien prendre le relai de Killian Hayes au palmarès de MVP. Meneur plutôt grand, il est très fort en pénétration, a les mains rapides et de longs segments. Parfait pour voler beaucoup de ballons.

  • Warren Woghiren (2,14 m, 1998) : pivot du Cholet Basket

Un sacré physique (2,14 m sous la toise) mais un joueur encore assez frustre techniquement, même s'il a notamment développé un tir assez efficace (mais lent). En défense, il est très dissuasif à ce niveau. Pour passer le cap du monde professionnel, il devra être plus sérieux, lui qui a été critiqué par Philippe Hervé la saison passée pour son manque de concentration à l'entraînement.

  • Lucas Bourhis (1,75 m, 2000) : meneur du BCM Gravelines-Dunkerque

Petit, Lucas Bourhis compense par une activité folle et un engagement sans faille. Leader, il est fait pour mener le jeu. Et il ne se contente pas de distribuer la balle, il est très dangereux balle en main car très rapide et tonique. Il devrait mener la barque du BCM en Espoirs et montrer le bout de son nez avec les pros, tel un Ludovic Beyhurst.

  • Nicolas Dorez (2,04 m, 1999) : ailier/ailier-fort de la JDA Dijon

Poste 4/3 shooteur, il a ce profil de "stretch 4" trop rare dans le basketball français. Ancien pensionnaire du Centre Fédéral, il ne s'est pas réellement imposé en Espoirs la saison passée mais a commencé à faire des sorties de bon calibre régulièrement.

  • Jules Rambaut (2,04 m, 1998) : ailier-fort du Champagne Châlons-Reims Basket

Figure connue de la génération 98, ce poste 4 a déjà deux saisons NM1 derrière lui (avec le CFBB) et deux saisons Espoirs. Lui non plus ne s'est pas encore affirmé à ce niveau même si le CCRB y a enfin trouvé sa place. Reste à savoir si on le verra souvent dans ce championnat car il devrait également jouer avec Recy Saint-Martin en NM1 via une licence AS.

  • Benjamin Ngondo-Bayela (1,98 m, 2000) : arrière/meneur de Levallois

Grand et surtout doté de membres interminables, il est surtout très talentueux. Sa marge de progression la plus forte ? Son langage corporel. Trop souvent non-chalant, il doit progresser à ce niveau pour devenir l'un des meilleurs joueurs de la génération 2000.

  • Samuel Eyango-Dingo (2,05 m, 2001) : pivot de Nanterre

Doté d'un physique intéressant, plutôt bon dans le combat, il doit se développer techniquement pour être promis à un avenir brillant. Au Mondial U17 cet été, il a tiré son épingle du jeu (4,3 points et 3,7 rebonds).

  • Matthieu Gauzin (1,94 m, 2001) : meneur du Mans

On vous en parlait récemment : voici un autre meneur très talentueux balle en main et très rapide. Il sera l'une des attractions du championnat et devrait faire quelques cartons.

  • Kenny Baptiste (2,00 m, 2000) : ailier du Mans

Un ailier long (2,15 m d'envergure) et athlétique que l'on a pu vraiment découvrir lors de l'EuroBasket U18 où il a dévoilé une partie de son fort potentiel. Il doit se développer balle en main (dribble, tir), lui qui est pour le moment surtout un "slasheur" très fort en transition et présent au rebond.

  • Yohan Choupas (1,93 m, 2000) : meneur de l'Elan Béarnais

Sorti du Centre Fédéral, il sera la nouvelle attraction des U21 de l'EBPLO, avec Ousmanou Njoya (voir plus bas). Un meneur scoreur, capable de se décaler au poste 2 où il est dangereux avec un tir de plus en plus efficace.

  • Quentin Goulmy (2,05 m, 1998) : ailier-fort de la SIG Strasbourg

Avec le départ de Louis Rucklin et la professionnalisation de Ludovic Beyhurst, Quentin Goulmy est l'arme n°1 des Espoirs de la SIG, fortement rajeunis, même si Vincent Pota est toujours de la partie. Poste 4 fuyant (capable de se décaler en 3), il peut se faufiler au panier tel une salamandre. Il doit se renforcer physique et progresser sur son tir extérieur même s'il a progressé dans ce secteur (32,1% à 3-points en Espoirs la saison passée).

  • Hugo Besson (environ 1,92 m, 2001) : arrière de l'Elan Chalon

Si Théo Jouvin lui est passé devant cet été dans le groupe professionnel, cet arrière grand et très fort shooteur est un attaquant extrêmement talentueux. Il sera à coup sur auteur de cartons dès cette saison en Espoirs. N'a pas terminé de grandir.

  • Mathis Dossou-Yovo (2,05 m, 2000) : pivot de l'Elan Chalon

Arrivé du Centre Fédéral, c'est un intérieur très dur qui devrait faire des ravages dans les raquettes du championnat. Porté sur le combat, il commence à développer un jeu à mi-distance qui lui permettra peut-être de devenir un poste 4 à terme.

  • Yulian Yemets (2,18 m, 1999) : pivot du Fos Provence

Recrue des Espoirs de Fos, il sera l'attraction de leur effictif, lui le pivot de 2,18 m. L'été dernier il avait signé à l'ASVEL avant de finalement partir en Espagne.

  • Timothé Bazille (2,05 m, 1999) : pivot de Limoges

Un physique de déménageur qui va avoir un rôle encore plus important avec le départ de Merveille Muninga. Très intense, costaud, il se développe de plus en plus et devrait continuer à faire des apparitions avec les professionnels. On le verrait bien dans le meilleur cinq du championnat.

 

  • Tom Wiscart-Goetz (1,87 m, 1999) : meneur d'Antibes

Meneur de jeu complet déjà vu à plusieurs reprises en Jeep ELITE, il sera le leader de l'effectif U21 d'Antibes. Fils de Julien Wiscart-Goetz (assistant-coach à Dijon), il a été vu à l'EuroBasket U18 en 2017.

  • Khadim Sow (2,10 m, 1999) : pivot de l'ASVEL

Sénégalais repéré très jeune sur un terrain de basket au Sénégal par le Real Madrid, il a rejoint la prestigieuse institution de la capitale espagnole après avoir été mis en couveuse au sein d'une académie dans les Canaries. Arrivé à l'ASVEL en 2017, il a connu une première saison honnête et devrait passer un cap cette saison, avec pourquoi pas des entrées en pro.

  • Matthew Strazel (1,80 m, 2002) : meneur de l'ASVEL

Avec la professionnalisation de Théo Malédon et Sofiane Briki, le départ de Malcolm Cazalon, il devrait prendre beaucoup d'importance dès cette saison avec les Espoirs de l'ASVEL. Un joueur assez méconnu pas vu en équipe de France U16 cet été.

 

  • Ousmanou Njoya Nsangou (2,00 m, 2001) : ailier-fort Elan Béarnais

Un vrai phénomène physique que l'EBPLO espère faire passer au poste 3. Camerounais, il est pour le moment en "contrat stagiaire".

  • Dylan Affo Mama (1,96 m, 1999) : ailier de Boulazac

Un ailier très fort physiquement qui a énormément progressé au cours de la saison passée (15,7 points à 52,6% de réussite aux tirs et 6,5 rebonds pour 14,7 d'évaluation en 26 minutes). Une machine à Top 10

21 septembre 2018 à 14:27
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
18 décembre - 02h00
Oklahoma City Thunder
Chicago Bulls
18 décembre - 02h00
Houston Rockets
Utah Jazz
18 décembre - 09h15
Oklahoma City Thunder
Chicago Bulls
18 décembre - 10h45
Strasbourg
Chalon-sur-Saône
18 décembre - 11h00
Houston Rockets
Utah Jazz
Coaching