ESPOIRS

SONDAGE ESPOIRS : QUI EST LE TALENT LE MOINS CONNU ?

Hugo Besson Elan Chalon
Crédit photo : Elan Chalon

Vous ne les connaissez sûrement pas (encore) et pourtant ils ont un vrai talent.

La mi-saison du championnat Espoirs passée, nous avons concocté un panel de 12 entraîneurs des équipes pour dresser des trophées au sein de ce championnat, mais pas seulement. Cette fois, notre jury* a donné son avis pour savoir qui est le talent le moins connu du championnat.

Quel est le talent le plus caché du championnat ?

Né en 2001 d'une grande famille de basketteurs, Hugo Besson n'est qu'un joueur U17 encore. Et pourtant, l'ancien joueur de l'ASPTT Toulon n'a que peu joué en championnat U18 Elite cette saison (6 matchs, pour 23,3 points de moyenne) mais ses cartons (31 puis 35 points) rappellent qu'il est déjà au-dessus de sa catégorie d'âge. Pas appelé en équipe de France U17 lors du premier stage de préparation au Mondial U17 de cet été, le natif d'Angers (49) pourrait bientôt être testé par Lamine Kebe et son staff au vue de ses récentes sorties en Espoirs (huit matchs à 11 points ou plus), et ce malgré la concurrence folle sur les lignes arrières en U17 (Hayes, Malédon, Crusol, Cazalon, Gauzin, Barbitch etc.). Contre Antibes, où il évoluait la saison passée, le vainqueur du Challenge Benjamin 2014 et fils de l'actuel entraîneur des U18 de... Chalon Jean-Paul Besson a réalisé son record en Espoirs avec 21 points. Connu pour son tir, Hugo Besson a tenté ce jour-là 9 fois sa chance derrière l'arc.... pour 1 seule réussite. C'est dire sa confiance dans cet exercice. Reste à connaître son potentiel de croissance, lui qui est listé à 1,84 m.

Hugo Besson a gagné le Challenge Benjamin 2014 avec Zoé Wadoux (photo : FFBB)

Juste derrière Hugo Besson, on trouve Quentin Ruel. Quand on parle des Espoirs du Cholet Basket, on pense d'abord à Killian Hayes. Mais aussi au vétéran de l'équipe Youri Morose, ou au phénomène physique Mevyn Govindy et au géant Warren Woghiren. Pourtant, l'équipe dans son ensemble est très dense avec le meneur Karlon Dimanche (MVP de la finale de Coupe de France U17 en 2017), un autre poste 1 né en 2000 Hugo Robineau, de plus en plus performant à ce niveau. Il y a aussi Rigo Edzata, Florian Léopold, Yannis Thalgott, Yoan Makoundou (un dunkeur féroce) et donc Quentin Ruel. Poste 3 de 2,01 m connu pour sa qualité de tir (32,5% à 3-points en 2017/18) mais aussi ses qualités athlétiques (deuxième du concours de dunk au Cholet Mondial Basket en 2016), le Calvadosien arrivé au CB en 2013, international U18 en 3x3 (médaillé de bronze à l'Euro en 2017) a par exemple compilé 28 points à 12/15 aux tirs (dont 4/7 à 3-points), 6 rebonds, 6 interceptions, 3 passes en seulement 29 minutes pour la 15e journée du championnat. Plus globalement, il tourne à 10,1 points à 45,2% de réussite aux tirs, 4,5 rebonds, 1,5 passe décisive et 1,8 balle perdue pour 11,7 d'évaluation en 23 minutes.

Khadim Sow, pivot sénégalais de 2,10 m arrivé à l'ASVEL l'an passé en provenance du Real Madrid, complète le podium. Ce dernier monte en puissance comme en témoigne son récent match contre Boulazac (31 d'évaluation).

Derrière, il y a le grand gabarit de Levallois Neal Sako, de plus en plus efficient, et son coéquipier Benjamin Ngondo-Bayela, un arrière U18 aux très longs segments. L'autre shooteur (avec Hugo Besson) de la génération 2001, Louis Marnette est là, également avec 6 points.

Le classement :

  • 1/ Hugo Besson (Chalon, né en 2001) : 16 points
  • 2/ Quentin Ruel (Cholet, né en 1999) : 15 points
  • 3/ Khadim Sow (ASVEL, né en 1999) : 8 points
  • 4/ Neal Sako (Levallois, né en 1998) : 7 points
  • 5/ Benjamin Ngondo-Bayela (Levallois, né en 2000) : 6 points
  • 5/ Louis Marnette (Gravelines-Dunkerque) : 6 points
  • 7/ Tim Eboh (Limoges, né en 1997) : 5 points
  • 7/ Léopold Ca (Monaco, né en 1998) : 5 points
  • 7/ Mbaye Ndiaye (Bourg, né en 1999) : 5 points
  • 10/ Babacar Niasse (Chalon, né en 2000) : 3 points
  • 10/ Vincent Pota (Strasbourg, né en 1998) : 3 points
  • 10/ Mel Esso-Essis (Le Mans, né en 1998) : 3 points
  • 13/ Mario Tonji (Elan Béarnais, né en 1999) : 1 point
  • 13/ Aboubakar Jaiteh (Nanterre, né en 1998) : 1 point
  • 13/ Théo Rey (Bourg, né en 2000) : 1 point
  • 13/ Béni Maukner (Antibes, né en 2000) : 1 point

*Chaque votant avait droit à trois choix : 5 points le 1er, 3 pour le 2e et enfin 1 pour le 3e.

 

06 mars 2018 à 17:45
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
23 octobre - 15h00
Lyon-Villeurbanne
Limoges
Coaching