EUROBASKET 2017

ITW GORAN DRAGIĆ : "ON MÉRITE LA MÉDAILLE D'OR"

Crédit photo : FIBA

Meneur de l'équipe de Slovénie depuis le Mondial 2006, Goran Dragić vit l'apothéose de sa carrière internationale lors de sa dernère compétition FIBA. Encore jamais médaillé, le natif de Ljubljana est maintenant sûr d'inscrire une ligne à son palmarès mais il veut désormais l'écrire en lettres d'or.

Il faut comprendre le marathon médiatique qu'endure un joueur majeur comme Goran Dragić (1,91 m, 31 ans) après un match. La star slovène doit successivement répondre aux questions des télévisions slovènes et européennes, des radios et des journaux. Pourtant, avant d'aller en conférence de presse, 30 minutes après la qualification de la Slovénie pour la finale de l'EuroBasket, malgré la fatigue qui se lisait sur son visage, le meneur de Miami était encore disponible et souriant au moment de s'entretenir avec BeBasket.

Goran, c'était un match de rêve pour votre équipe, tout est allé dans votre sens. Comment te sens-tu ?

Très bien, évidemment ! L'équipe était impressionnante ce soir. C'était un véritable effort collectif, on s'est tous entraidés. Je suis très fier de la façon dont nous avons défendu. Nous savions que l'Espagne allait beaucoup mettre la balle à l'intérieur. Mais nous n'avions pas peur. On savait qu'il fallait jouer notre jeu, être agressif, suivre le plan de jeu du coach qui était excellent. C'est une superbe victoire d'équipe.

Cela fait onze ans que tu cours après une médaille internationale avec la Slovénie. Ça y est, tu vas l'avoir...

Oui, on va l'avoir mais on n'a pas encore fini le travail ! Il nous reste un match, j'espère qu'on en sortira encore victorieux. On a le sentiment que l'on mérite cette médaille d'or. Il y a une journée de repos demain (aujourd'hui, vendredi, ndlr), il faudra récupérer, se faire bien masser afin d'arriver en pleine forme pour la finale.

Qu'est ce que cela veut dire pour un petit pays comme la Slovénie d'accéder à la finale ?

Ça veut dire beaucoup ! J'imagine que le pays est en feu en ce moment, que toute la Slovénie fait la fête. C'est un grand moment de notre histoire. Ce match est l'un des meilleurs que nous ayons joué. C'était notre seconde demi-finale (92-96 contre la Serbie en 2009, ndlr) mais notre première victoire, c'est incroyable pour nous.

Vu de l'extérieur, on a l'impression qu'Anthony Randolph est le joueur qui manquait à votre équipe auparavant. Est-ce le cas ?

Absolument, oui. Anthony Randolph nous permet d'étendre les possibilités de notre jeu. Il saute haut, tu peux l'envoyer au alley-oop, il peut shooter de loin, il peut défendre, c'est un bon contreur. Nous n'avions encore jamais eu ce type de joueur dans notre équipe nationale. C'est évidemment l'une des clés pour nous.

Que penses-tu des deux équipes encore en lice dans l'autre demi-finale, la Serbie et la Russie ? As-tu une préférence pour la finale ?

Ce sont deux superbes équipes, évidemment. La Russie joue extrêmement bien dans cet EuroBasket, la Serbie aussi, qui a plus d'expérience à ce niveau-là. Je crois qu'elles se sont déjà affrontées (victoire de la Russie en phase de poules, ndlr) mais ce sera différent vendredi. C'est une demi-finale, ce sera un match accroché. On verra qui l'emportera mais je n'accorde pas d'importance à l'identité de l'adversaire puisque quoiqu'il arrive, on jouera la finale ! Mais s'il fallait en choisir une, pourquoi pas la Serbie, le pays d'origine de ma famille.


L'accomplissement d'une carrière internationale pour Dragic (photo : FIBA)

Avec Gaëtan Delafolie, à Istanbul,

15 septembre 2017 à 10:01
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
19 décembre - 00h45
NBA Extra
19 décembre - 01h30
Atlanta Hawks
Washington Wizards
19 décembre - 01h30
Brooklyn Nets
Los Angeles Lakers
19 décembre - 09h15
Atlanta Hawks
Washington Wizards
19 décembre - 09h45
Le Mans
Banvit
Coaching