EUROBASKET 2017

VYACHESLAV BOBROV, DE LA NM1 À L'EUROBASKET

Crédit photo : FIBA

Après avoir contribué à la montée de l'UJAP Quimper en Pro B, l'intérieur ukrainien a réalisé un championnat d'Europe convaincant.

Minée par de multiples forfaits, l'Ukraine était l'invitée surprise des 1/8e de finale de l'EuroBasket à Istanbul. Mais la sélection de Ievgen Murzin n'a pas fait long feu en Turquie, s'inclinant largement face à l'Ukraine (55-79). Une déception pour Vyacheslav Bobrov (2,03 m, 24 ans), attristé par la faible prestation des siens mais fier du parcours réalisé.

"La Slovénie est une très bonne équipe. La preuve, ils n'ont toujours pas perdu un match du tournoi. Ils courent beaucoup et ils nous ont mis en difficulté très rapidement du point de vue des fautes. Aujourd'hui, il y avait quelque chose qui clochait avec notre équipe. On n'a pas couru autant que d'habitude, on n'a pas assez communiqué mais je vais dire merci à nos supporters pour cet EuroBasket. Personne ne nous voyait arriver jusqu'à Istanbul, c'était bien pour nous. Quand personne ne croit en vous, ça vous donne plus de motivation pour prouver aux gens qu'ils ont tort. Je suis très heureux que ayons pu rester soudés pendant la compétition."

Suite aux nombreuses défections dans la raquette (Alex Len, Kyrylo Fesenko, Joel Bolomboy), Bobby Bobrov a obtenu de conséquentes responsabilités au sein de cette sélection ukrainienne (20 minutes de moyenne) et a réalisé un EuroBasket de bonne facture (7,3 points à 63%, 3,7 rebonds et 2,5 passes décisives), étant même surnommé "Air Bobrov" par la FIBA lors des Top 5 quotidiens. Habitué à faire face aux pivots de NM1 lors des deux dernières saisons avec Quimper, l'ancien Breton a dû affronter des joueurs comme Zaza Pachulia, Tornike Shengelia, Jonas Valanciunas ou encore Anthony Randolph. Une belle préparation pour sa future saison en Lituanie puisqu'il a décidé de rejoindre le Pieno Zvaigzdes, au grand dam des dirigeants de l'UJAP qui souhaitaient ardemment le conserver pour le retour en Pro B et lui avaient transmis de belles propositions, souvent rehaussées. Mais le natif de Donetsk désirait découvrir un championnat supérieur, lui qui n'a connu jusque-là que la Superleague ukrainienne, la D1 roumaine et la Nationale 1.

"Bien sûr, il y a une grande différence entre la Nationale 1 et un championnat d'Europe. Ici, j'ai affronté des joueurs qui évoluent habituellement en NBA ou en EuroLeague. Mais la saison prochaine, je jouerai en Lituanie, un championnat plus fort. C'est ce que je recherchais. Même si Quimper monte en Pro B cette saison, je voulais rejoindre une meilleure équipe et c'est ce que j'ai fait en Lituanie, avec le Pieno Zvaigzdes.  En attendant, j'ai pu revoir Laurent Foirest à Istanbul ! Nous avons discuté ensemble quand ils sont arrivés ici."


Vyacheslav Bobrov ne foulera plus le parquet de la salle Michel Gloaguen (photo : Gérard Héloise)

À Istanbul,

09 septembre 2017 à 14:03
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.