EUROCUP

À VALENCE, L'ASVEL EXPLOSE EN FIN DE RENCONTRE

Crédit photo : Eurocup

Pour son entrée en lice en Eurocup, Villeurbanne a longtemps tenu tête au finaliste 2017 avant de lâcher prise et de s'incliner lourdement, 84-62 au final.

C'est la compétition qui doit permettre à l'ASVEL de grandir encore avant de faire le saut vers l'Euroleague dans un an. Une compétition où elle avait atteint le Top 16 la saison passée, mais échoué à la porte des quarts de finale. Et pour commencer ce nouvel excercice européen, pour voir de quel bois est fait cette équipe villeurbannaise pour l'instant invaincue en Championnat, quoi de mieux que d'affronter un grand d'Europe, finaliste de cette Eurocup et champion d'Espagne en 2017 ? Mais sur le parquet de Valence, l'équipe de Tony Parker a pu mesurer la différence qui la sépare encore de cette caste des grandes formations continentales. Si elle n'a pas déméritée, l'ASVEL a fini par exploser et s'incline 84-62.

Avec Théo Maledon, ses 17 ans et son culot dans le cinq de départ (8 points et 2 passes au final), Villeurbanne avait pourtant parfaitement débuté. Appliqués et intenses, les hommes de Zvezdan Mitrovic ont vu leur avance grimper à +11 (15-4, 5e). Mais c’était sans compter la montée en régime progressive de leur hôte. À l'image de Bojan Dublevic, qui a mis du temps à se mettre dans le coup avant d'étaler son talent multiforme (14 points, 6 rebonds, 4 passes et 2 interceptions), Valence est revenu à hauteur avec patience, avant de porter l’estocade en fin de rencontre.

Maledon, 17 ans et titulaire en Eurocup


Encore dans le coup en milieu de troisième quart (51-49, 25e), grâce notamment à l'abattage de Miro Bilan (12 points, 7 rebonds) et Charles Kahudi (13 points, 6 rebonds), l’ASVEL a explosé sur la fin, incapable de mettre un panier alors qu’en face Louis Labeyrie (13 points, tous après la mi-temps, 4 rebonds) commençait à les empiler. Et si l’écart finale (+22) est lourd, c’est en grande partie la faute aux rotations limitées de l’ASVEL à l’intérieur. S’il a été exemplaire, Bilan a fini rincé physiquement et Khadim Sow est encore un peu tendre à ce niveau.

En attendant les retours de Livio Jean-Charles et d’Alpha Kaba, l’arrivée d’Eric Buckner devrait faire du bien. Il faudrait aussi que Mantas Kalnietis (un joueur référencé en Euroleague), en plus de faire tourner l’équipe avec application, mette quelques points. Avec quelques matchs de plus au compteur - et une expérience collective qui ira forcément crescendo - en commençant par la réception de Trento la semaine prochaine, on pourra alors juger un peu mieux le potentiel européen de cette ASVEL.

Les statistiques du match sont ici.  

02 octobre 2018 à 22:35
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
19 décembre - 00h45
NBA Extra
19 décembre - 01h30
Atlanta Hawks
Washington Wizards
19 décembre - 01h30
Brooklyn Nets
Los Angeles Lakers
19 décembre - 09h15
Atlanta Hawks
Washington Wizards
19 décembre - 09h45
Le Mans
Banvit
Coaching