EUROCUP

ANDREW ALBICY AVANT D'AFFRONTER BOURG : "LE MATCH ALLER M'AVAIT UN PEU CHOQUÉ MAIS ILS SONT BEAUCOUP MIEUX QU'AVANT"

Crédit photo : CB Gran Canaria

De passage en France afin d'y affronter la JL Bourg, Andrew Albicy s'attend à un match disputé ce jeudi soir sur le parquet d'Ékinox en EuroCup, loin de la facilité de l'opposition début novembre à Las Palmas. Le meneur de Gran Canaria espère surtout une réaction d'orgueil de son équipe, méconnaissable jeudi à Venise.

Auparavant leader incontesté de la Poule B de l'EuroCup, Gran Canaria se déplace ce jeudi soir à Bourg-en-Bresse afin de défendre une première place qui ne tient plus qu'à un fil. En cas de défaite dans l'Ain, l'équipe insulaire se verrait contrainte de partager son trône avec Valence. Pas forcément problématique pour la suite, certes, mais les coéquipiers d'Andrew Albicy voudront surtout effacer le goût amer laissé par leur dernière sortie à Venise mardi. Complètements absents des débats, les Espagnols ont été inexistants (59-77), occasionnant le premier revers loin de leur base cette saison. De quoi instiller un petit sentiment de revanche au cours des 48 dernières heures en vue de l'affrontement ce soir à Ékinox.

« On a clairement été horribles mardi à Venise », soupire le meneur tricolore. « Il y avait un manque d'énergie. Peut-être qu'on a pensé que le match serait facile vu que Jordan Theodore et Stefano Tonut ne jouaient pas. Parfois, c'est cool de prendre une bonne claque. On avait gagné cinq matchs d'affilée : on se croyait tout beaux, tout mignons. Au final, on n'est pas le Real Madrid ou le Barça. Si on ne joue pas à fond, on ne gagne pas. J'ai dit aux gars qu'il nous restait un match et qu'il fallait qu'on se donne à fond car derrière on aura des jours de repos. »

« L'impression qu'ils n'avaient pas envie de jouer »

Toutefois, Gran Canaria ne sera pas la seule équipe à devoir se faire pardonner de quelque chose. Si la JL Bourg a retrouvé de l'allant par rapport à l'équipe boiteuse de l'automne, tout le monde au club se souvient du match aller. Funeste soirée du 10 novembre où les Burgiens ont attendu presque 12 minutes avant d'inscrire leur premier panier, où ils étaient menés 3-21 à la fin du premier quart-temps pour finalement s'incliner 49-78. Une prestation qui a marqué jusque dans les rangs adverses...

« Le match aller m'avait un peu choqué. Tu avais l'impression qu'ils n'avaient pas envie de jouer, tout simpmement (il rit). Ils rataient des trucs tout simple. Nous, on a pris ce qu'on avait à prendre ce jour-là mais ce soir, ce sera un match complètement différent. »

De retour au pays pour la première fois depuis les 90 secondes de jeu contre le Monténégro à Pau fin novembre qui ont aggravé sa blessure aux ischios-jambiers et précipité le litige entre Gran Canaria et la FFBB, le vice-champion olympique évoluera sous les yeux de sa sœur, Tracy, bien connue dans la région pour avoir longuement défendu les couleurs de Lons-le-Saunier, et de quelques amis. « C'est cool de jouer en France », sourit-il. Avec un scouting personnel facilité par ses liens avec quelques joueurs de la JL Bourg : Maxime Courby, champion d'Europe juniors à ses côtés en 2010, Axel Julien et Alexandre Chassang, côtoyés lors des fenêtres internationales, ou même Hugo Benitez, « qui évolue bien », découvert lors du dernier rassemblement en bleu.

« Je suis le championnat de France donc je peux voir que Bourg est beaucoup mieux qu'avant. Je pense que l'équipe trouve de plus en plus ses marques. Ça va être un match difficile, d'autant plus qu'ils jouent à la maison, c'est toujours différent. Moi, je connais les joueurs de Bourg. Mais ils ont des automatismes qu'on n'a pas forcément l'habitude de voir. On va s'adapter, on a fait du scouting, on a fait ce qu'il faut pour les contrer. À nous de le faire sur le terrain maintenant. »

Pour une soirée retrouvailles, jusqu'au banc de Gran Canaria où figure un certain Stéphane Dumas − coéquipier de Laurent Legname lors de leurs jeunes années au HTV, au point d'être vice-champions de France benjamins ensemble −, qui avait terminé sa carrière de joueur sous les couleurs de la JL Bourg en Pro B en 2012/13. À noter, cependant, côté espagnol, l'absence du champion de France A.J. Slaughter, victime comme C.J. Harris de complications post-Covid, et l'incertitude régnant autour du vétéran serbe Oliver Stevic.

andrew-albicy-avant-d-affronter-bourg----le-match-aller-m-avait-un-peu-choque-mais-ils-sont-beaucoup-mieux-qu-avant-1645100557.webp
Albicy en défense à l'aller sur Maxime Courby, l'un de ses compagnons du sacre européen de la génération 90
(photo : CB Gran Canaria)

17 février 2022 à 13:25
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.