EUROCUP

ENTRE MAÎTRISE ÉMOTIONNELLE ET "COMBAT DE CHIEN", MONACO S'ATTEND À UNE RUDE BATAILLE POUR LE MATCH RETOUR À KAZAN

Rob Gray et Zvezdan Mitrovic
Crédit photo : Sébastien Grasset

Les joueurs Monégasques s'apprêtent à jouer le match 2 de cette finale d'EuroCup. Après une victoire à domicile, la Roca Team a pris un avantage contre cet UNICS Kazan mais les joueurs veulent rester lucides et se concentrer sur le match de ce vendredi.

Après un match aller ultra serré (89-87) remporté par Monaco, la finale de l'EuroCup s'est déplacé à Kazan. Malgré l'avantage au score, les Monégasques restent concentrés dans leur basket et sur ce qu'ils ont à faire ce vendredi soir pour remporter le trophée. Comme l'a dit Mathias Lessort : "On a juste fait la moitié du travail, on est encore loin du titre."

La Roca Team va affronter l'Unics Kazan sur son parquet, avec la chance de jouer devant 5 000 spectateurs. L'atmosphère sera toute autre qu'au Stade Louis II il y a trois jours. Le bruit des supporters, l'atmosphère sont des paramètres auxquels les joueurs du coach Zvezdan Mitrovic se préparent pour être les plus performants possible. De plus, chez eux les Russes sont très solides et dangereux, avec une seule défaite à domicile cette saison en EuroCup, le 28 octobre dernier contre Badalone. Le fait que l'ordre des matches soient inversés (match aller chez l'équipe qui n'a pas l'avantage du terrain) n'a pas plu au coach Dimitris Priftis. Selon lui, ce changement est un préjudice pour son équipe.

Un match qui se jouera au mental

Le coach Zvezdan Mitrovic (51 ans) s'est montré lucide lors de l'arrivée de la Roca Team à Kazan. Son équipe va devoir faire face à la réaction des Russes qui leur ont donné beaucoup de fil à retordre mardi, bien emmenés par le duo Theodore - Klimenko (15 et 22 points). Le tacticien d'ASM rappelle aussi que ce match retour a un aspect de bataille mentale et psychologique.

"Nous avons fait un voyage d'une journée hier (mercredi) et c'était très difficile, mais aujourd'hui, nous sommes ici. Nous avons travaillé sur notre condition physique et maintenant nous allons nous entraîner. Nous devons être intelligents et concentrés. Ce sera très intéressant pour moi quand nous jouerons devant les fans. Notre communication et notre perception du jeu seront une clé très importante. Nous devons accepter cette nouvelle situation et être concentrés. Il ne s’agit pas que de tactique, mais aussi de réaction humaine demain (vendredi). Ce sera un match difficile mentalement et celui qui réussira le mieux (dans ce secteur) gagnera le match. "

"Rivaliser", le maître mot de Rob Gray

Auteur d'une belle performance dans le match aller avec ses 23 points en 29 minutes, Rob Gray (1,85 m, 27 ans) reste tout comme son coach déterminé et les pieds sur terre. Il le sait, jouer à Kazan, devant son public, n'est pas une tâche facile et Monaco devra être vraiment prêt psychologiquement. L'arrière américain se prépare à un combat acharné, un "dog fight" (combat de chien) comme il le dit.

"Nous allons essayer de mettre en place notre plan de match et être prêts à aller de l'avant et à rivaliser demain (vendredi). Nous devons arriver avec un état d'esprit comme si nous avions perdu le premier match, parce que ça va être un combat de chiens. Nous devons venir et rivaliser. C'est de cela qu'il s'agit pour gagner un championnat : la défense, les rebonds et la compétition. Les fans sont une grande partie du jeu et manquent cette année dans le basketball à travers le monde. Pouvoir avoir la chance d'avoir cette atmosphère va être vraiment amusant et spécial. Cela peut faire la différence, mais nous devons rester ensemble, nous soutenir les uns les autres, venir ici et rivaliser. "

"Concentré sur la tâche qui nous attend"

Wilfried Yeguete est lui aussi pleinement concentré sur ce mach à Kazan. Il le sait, Monaco est dans une position favorable mais son équipe devra faire fi du passé. Cette victoire doit être collective pour lui, le groupe doit jouer soudé et être sur la même longueur d'onde.

"Nous sommes enthousiastes, mais aussi concentrés sur la tâche qui nous attend. Nous savons que ce sera une bonne bataille, une bataille difficile. Nous devons simplement nous assurer que nous venons unis, prêts pour un bon match ensemble. Nous jouons chaque match pour essayer de le gagner. Nous avons une chance d'être à 1-0 et nous savons que si nous réussissons, nous pouvons tout gagner. Je suis vraiment excité, vraiment reconnaissant d’être ici, en attendant la bataille de demain (vendredi)."

Entre-deux à 18 heures.

30 avril 2021 à 14:37
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
TOM LARTIGAU
Tom Lartigau
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.