EUROCUP

L'ASVEL DÉMARRE SON QUART CONTRE ANDORRE CE MARDI, TOUJOURS SANS NELSON

AJ Slaughter ASVEL 201819 Infinity Nine Media Alexia Leduc 1
Crédit photo : Infinity Nine Media Alexia Leduc

L'ASVEL joue le match aller de son quart de finale de l'EuroCup contre Andorre à l'Astroballe ce mardi.

Après un parcours remarquable jusqu'ici en EuroCup, l'ASVEL démarre les playoffs de la compétition européenne ce mardi à l'Astroballe contre la formation d'Andorre, qui réussit également sa saison européenne pour le moment, à défaut d'être régulière en Liga Endesa (10e avec 10 victoires en 21 matchs).

Une ASVEL loin d'être au complet

Pour le match aller du quart de finale, à domicile, le groupe rhodanien ne sera pas au complet. L'intérieur Alpha Kaba est, on le sait, absent pour toute la fin de saison. Alexis Ajinça a été écarté du groupe - avant que la procédure de licenciement ne soit lancée cette semaine - et DeMarcus Nelson ne s'est toujours pas remis d'un traumatisme facial. Face à une belle écurie offensive (84,3 points de moyenne en EuroCup), les absences des gros défenseurs que sont Kaba et Nelson se feront sentir. Avec un groupe réduit, tout le monde devra répondre présent. Outre l'axe 1-5 Kalnietis-Bilan, Charles Kahudi devra notamment confirmer sa grosse sortie de vendredi (contre Le Portel en Jeep ELITE) et A.J. Slaughter planter quelques tirs extérieurs. L'entraîneur de l'ASVEL Zvezdan Mitrovic ne veut surtout pas se décourager.

"On n’aura pas toutes nos armes, a-t-il rappelé sur le site Internet du club. Je suis conscient que ce sera difficile, mais par le passé, on a déjà prouvé que l’on était capable de jouer à un très bon niveau de jeu, même diminués. Il faudra le faire encore une fois".

Kalnietis proposera une opposition de style dans le duel à la mène avec l'international français Andrew Albicy - dont vous pouvez lire l'interview d'avant-match en cliquant ici -, "le cerveau de l'équipe" dixit l'entraîneur de l'ASVEL Zvezdan Mitrovic (interrogé par Le Progrès), qui a encore passé un cap lors du Top 16. L'équipe ne s'arrête pas à lui. L'ancien Strasbourgeois John Shurna est une vraie menace à 3-points (52,4% de réussite), l'international canadien Dylan Ennis est capable de prendre feu et l'intérieur sénégalais Moussa Diagne pourrait bien gêner Miro Bilan.

Entre-deux à 20h30, rencontre à suivre sur RMC Sport 4.

05 mars 2019 à 09:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching