EUROCUP

LEVALLOIS N'A PAS TENU LA DISTANCE À KAZAN

Crédit photo : Sebastien Grasset

Auteurs d'une excellente première mi-temps, les Metropolitans ont craqué après la pause. Ils repartent de Kazan, l'un des ténors de cette compétition, avec une défaite 76-68.

Ils avaient été pourtant si séduisants. Adroits, plein d'envie, dopés par l'énergie de leurs jeunes pousses, les Metropolitans semblaient lancés vers un match abouti, et pouvaient même rêver d'exploit à la pause (46-34). Mais sur son terrain, à l'expérience, Kazan a finalement fait respecter la logique sportive. Car le club russe est un habitué du très haut niveau européen, qui jouait en Euroleague la saison dernière et a remporté l'EuroCup en 2001. Plus saignant au retour des vestiaires, les locaux ont donc renversé la vapeur pour finalement l'emporter 76-68.

Tout s'est joué dans un troisième quart-temps complètement raté pour Levallois, et perdu sur le score de 23-6. Un soudain changement d'ambiance à l'image du match Klemen Prepelic (photo). Le champion d'Europe slovène, qui avait débuté la rencontre avec une magnifique adresse, et pointait à 17 points (dont 5/6 à 3-points) à la mi-temps, a disparu ensuite, ne marquant que 4 points et enchaînant les pertes de balle (6 sur les 16 des Metropolitans). Boris Diaw, lui, n'a pas l'air décidé à enfiler le costume du sauveur en attaque (9 rebonds, 6 passes décisives mais 1 seul point). 

La jeunesse de Levallois se montre

À l'inverse, l'ancien Limougeaud Jamar Smith, maladroit au possible en début de rencontre, s'est remis à l'endroit au point de finir meilleur scoreur de son équipe (18 points à 7/16 aux tirs). Avec le meneur Quino Colom énorme de bout en bout (13 points, 10 passes décisives, 5 rebonds), Kazan a réussi à retourner une situation bien mal engagé.

Après la défaite honorable contre Darussafaka la semaine dernière à Marcel-Cerdan, Levallois encaisse donc un deuxième revers frustrant en autant de rencontres d'Eurocup, et la qualification pour la suite de la compétition semble déjà compromise.

Qu'importe, cette jeune équipe est là "pour apprendre" comme l'explique son entraîneur Freddy Fauthoux. Les jeunes Ivan Février (titulaire), Sylvain Francisco et Maxime Roos ont joué chacun plus de 10 minutes, montré de belles choses en début de rencontre, et forcément beaucoup appris. Une confiance sur le long terme, et un apprentissage qui pourrait permettre à cette jeunesse d'aider le club à se redresser en Pro A  (1 victoire - 4 défaites).

Les statistiques du match sont ici.

 

18 octobre 2017 à 19:50
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
11 décembre - 01h00
Philadelphia 76ers
Detroit Pistons
11 décembre - 04h30
Golden State Warriors
Minnesota Timberwolves
11 décembre - 09h15
Philadelphia 76ers
Detroit Pistons
11 décembre - 11h00
Golden State Warriors
Minnesota Timberwolves
11 décembre - 12h45
Châlons-Reims
Pau-Lacq-Orthez
Coaching