EUROCUP

LIMOGES ASSURE SA PLACE AU TOP 16

Isaiah Miles
Crédit photo : Sébastien Grasset

Tout comme Monaco et l’ASVEL, le Limoges CSP s'est qualifié pour le Top 16 de l'EuroCup.

En s'imposant 103 à 87 contre Gdynia, le Limoges CSP s'est qualifié pour le Top 16 de l'EuroCup pour la deuxième année de suite.

Une entame de match poussive

Il ne fallait pas arriver en retard à Beaublanc pour voir le Limoges CSP faire un premier écart au score (5-0 après 1 minute de jeu) et par la même occasion subir le désormais habituel bogue informatique de la table de marque. A l’issue d’un premier quart-temps très brouillon, les hommes de François Peronnet parvenaient tant bien que mal à contrôler les assauts de Gdynia (18-16).

Limoges règle enfin la mire

C’est un CSP avec un tout autre visage qui revint sur le terrain par la suite. Avec une agressivité défensive retrouvée et des shooteurs réglés, à l’image de Jonathan Rousselle et Isaiah Miles, Limoges creusait logiquement l’écart pour mener de 15 points à la mi-temps (48-33). Sekou Doumbouya, qui fêtera ses 18 ans dans quelques jours, en profitait même pour montrer l’étendue de son talent à des travées limougeaudes déjà conquises.

Le Cercle Saint Pierre déroule jusqu’au Top 16

Face à des Polonais déjà éliminés de l’EuroCup avec pour bilan une seule victoire lors de cette phase de poule, chez eux contre leurs adversaires du soir, Limoges put rapidement se reposer sur une avance confortable (+25 points à la 26e minute de jeu). En face, les visages familiers passés par la Pro A tels que James Florence (28 points, joueur du Paris-Levallois en 2015) ou Josh Bostic (ailier de l'Elan Chalon en 2013) n'ont rien pu faire, Limoges s’est envolé comme lors de l’exercice 2017/18 vers une qualification au second tour de l’EuroCup (103-87). Meilleur marqueur côté Limougeaud, Isaiah Miles et ses 22 unités, a  conclu victorieusement une phase de poule plus que mal embarquée pour son équipe (Limoges termine 4e de sa poule avec un bilan de 4 victoires pour 6 défaites). Le CSP peut désormais sereinement attendre le tirage au sort du prochain tour de l’EuroCup, avec comme l’année dernière, la possibilité de retrouver un club français sur son chemin.

Par Benjamin BEAUFILS, à Beaublanc,

20 décembre 2018 à 00:00
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching