BETCLIC ÉLITE

OFFICIEL : ALEXANDRE CHASSANG RETROUVE LAURENT LEGNAME À LA JL BOURG

Crédit photo : Jacques Cormarèche

Libéré "d'un commun accord" de son engagement à Yalovaspor, Alexandre Chassang est déjà de retour en Betclic ÉLITE. Le pivot aux 8 sélections en équipe de France rejoint les rangs de la JL Bourg où il retrouvera le trio Laurent Legname - Axel Julien - Rasheed Sulaimon.

L'affaire était un secret de polichinelle depuis l'éventement des négociations de rupture de contrat entre Yalovaspor et Alexandre Chassang (2,04 m, 26 ans). Tout juste libéré par son club turc avec qui il n'a disputé qu'une seule rencontre, l'intérieur francilien a opté pour un retour dans le championnat de France, direction Bourg-en-Bresse où il a paraphé un contrat d'une année, avec une saison supplémentaire en option.

Un exil de courte durée 

Désireux de partir à la découverte d'un championnat étranger, Alexandre Chassang n'aura finalement passé que six semaines en Turquie, assez pour se rendre compte que les standards de professionnalisme d'un club étaient assez éloignés de ceux en vigueur en Betclic ÉLITE. Très attiré par la Liga Endesa, il a longtemps attendu une offre qui n'est jamais venue et s'était retrouvé à Yalova un peu par défaut, avec l'espoir toutefois de pouvoir suivre l'exemple de son ami Mouhammadou Jaiteh à Gaziantep : se servir de cette expérience comme d'un tremplin afin de rejoindre des sphères plus prestigieuses.

À lire aussi :
ITW Alexandre Chassang, le cœur dijonnais

Finalement, à défaut des bas-fonds du championnat turc, l'international tricolore disputera l'EuroCup. D'aucuns parleront de tremplin puisque ce n'était pas l'objectif initial, lui qui avait même repoussé une proposition burgienne plus tôt dans l'été, mais la JL devrait lui permettre de se battre pour un objectif sportif supérieur, à défaut de pouvoir découvrir un nouveau cadre de vie.

Laurent Legname, le coach qui a changé sa carrière

Surtout, Alex Chassang dispose déjà de solides garanties puisqu'il va retrouver le système dans lequel il a pu donner sa pleine mesure, sous les ordres de Laurent Legname qui avait brillamment réussi à remettre sa carrière sur les rails à Dijon. Ancien grand espoir de la génération 1994, cadre des équipes de France juniors, le néo-bressan a longuement tâtonné au cours de ses premières années.

officiel---alexandre-chassang-retrouve-laurent-legname-a-la-jl-bourg1632922857.jpeg
Alexandre Chassang avec les Bleuets en juin 2013 lors d'un tournoi à Chartres
(photo : Olivier Fusy)

D'abord à l'ASVEL, où il a pourtant garni son palmarès d'un trophée de champion de France en 2016. « Je n'ai jamais réussi à m'y imposer », racontait-il à Basket Le Mag en décembre dernier. « Je pense que c'était plutôt sur l'aspect mental parce que niveau basket, je savais ce que je devais faire, je le faisais plutôt bien à l'entraînement, mais je n'arrivais pas à le reproduire en match. J'ai montré des choses d'un joueur moyen, ou même petit niveau de Pro A. » Puis à Hyères-Toulon, où il s'en va chercher des responsabilités, malheureux sur le banc villeurbannais. « Avec le HTV, je ne me sentais pas vraiment mieux. Je n'ai jamais douté que je pouvais exister dans ce championnat mais on était une équipe très faible. Moi, pour briller, j'ai besoin des autres. [...] Ma première année à Toulon, j'avais limite envie d'arrêter le basket. J'étais un peu dégoûté, ça m'énervait, je n'arrivais pas à monter en puissance. »

officiel---alexandre-chassang-retrouve-laurent-legname-a-la-jl-bourg1632922874.jpeg
Ici face à Zachery Peacock en 2018, Chassang n'avait pas réussi à se révéler au HTV
(photo : Sébastien Grasset)

Relégué avec le club varois en 2018, l'ambassadeur havrais a saisi l'énième main tendue par Laurent Legname (qui avait déjà tenté à deux reprises de le recruter) et n'a jamais regretté son choix. En trois ans à Dijon, Alexandre Chassang est devenu le joueur que tout le monde espérait voir depuis ses jeunes années, du marasme toulonnais jusqu'à l'équipe de France (8 sélections) et au statut de pivot titulaire de l'équipe première de la saison régulière (11,1 points à 54%, 4 rebonds et 2,1 passes décisives pour 12,5 d'évaluation). Repositionné sur le poste 5 alors qu'il avait tendance à ne plus mettre un pied dans la raquette, le vainqueur de la Leaders Cup 2020 a profité des subtilités de la philosophie Legname pour masquer ses faiblesses défensives et a pu délivrer toute l'expression de son jeu, basé sur l'engagement, la justesse et la fiabilité de son bras.

officiel---alexandre-chassang-retrouve-laurent-legname-a-la-jl-bourg1632922999.jpeg
L'explosion avec la JDA avec le gain d'un deuxième trophée, la Leaders Cup, dans un vrai rôle cette fois
(photo : GPJ)

Presque une histoire de famille

Particulièrement fier de l'évolution de son protégé, notamment de son arrivée chez les Bleus, le technicien hyérois va donc pouvoir reprendre le travail là où il l'avait laissé. S'il était évident que l'union avec Tyler Stone semblait vouée à l'échec, à tel point qu'un accord avec Chassang était conclu depuis une bonne semaine, cette nouvelle option parait beaucoup plus sécurisée, quand bien même il pourrait être légitime de s'interroger sur sa complémentarité avec Pierre Pelos au poste 4. Mais Laurent Legname n'ayant jamais aussi bien travaillé qu'avec des joueurs qu'il connait (que ce soit les Espoirs du HTV promus pros ou l'ossature dijonnaise), trouver une meilleure solution semblait difficilement envisageable.

Enfin, Alexandre Chassang et la JL Bourg, c'est aussi (presque) une histoire de famille. Outre les retrouvailles avec son témoin de mariage, Axel Julien, et son ex-compagnon de route Rasheed Sulaimon, il va évoluer dans un club où son beau-frère, Jérôme Sanchez, fut longtemps un fleuron du centre de formation, y évoluant de 2005 à 2008 puis de 2010 à 2015, des cadets France jusqu'à la Pro A. À quelques kilomètres à peine de la maison de ses beaux-parents, il manquera sûrement l'exotisme de la découverte de l'étanger, particulièrement aux portes d'Istanbul, mais l'occasion est belle de se faire un nom en EuroCup et de continuer à s'affirmer comme un joueur dominant du championnat de France. Il y a trois ans, c'était loin d'être gagné... Et à un moment donné, l'Espagne finira peut-être bien par le remarquer.

L'effectif de la JL Bourg version 2021/22 :

  • Axel Julien et Hugo Benitez.
  • C.J. Harris, Rasheed Sulaimon, Maxime Courby et Maxime Roos.
  • Alexandre Chassang, Pierre Pelos, JaCorey Williams et Eric Mika.
29 septembre 2021 à 20:47
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.