EUROCUP

PASCAL DONNADIEU : "POUR LA 1ÈRE FOIS DEPUIS QUE JE SUIS EN JEEP ELITE, LA PHILOSOPHIE D'ATTAQUE N'EST PAS ASSIMILÉE"

Nanterre
Crédit photo : Claire Macel

Le Top 16 en EuroCup n'étant plus une priorité pour Pascal Donnadieu, l'entraîneur s'attarde surtout sur l'état d'esprit de ses joueurs, trop souvent en réaction qu'en action, ainsi que le manque de constance dans le jeu des deux côtés du terrain.

La série noire pour Nanterre se prolonge. En concédant une 5e défaite de suite, Pascal Donnadieu n'a pas dû connaitre ça depuis un bon bout de temps. Au delà de ce nouveau revers, les joueurs du 92 ont fait preuve de beaucoup de manque notamment dans l'agressivité défensive. De quoi accuser rapidement du retard au score et d'échouer à nouveau au dernier moment car l'équipe se montre trop en réaction. Et ça Pascal Donnadieu commence à prendre l'habitude.

"Le money time c'est souvent une question de volonté, de caractère. Ce n'est donc pas un hasard si on souffre autant dans le money time... On est toujours en réaction et c'est ça le problème. En première mi-temps, on manque d'engagement, on touche personne, on les laisse dérouler leur jeu avec très peu d'agressivité. Je bouge les garçons à la mi-temps, il y a une sorte de révolte dans le 3e quart-temps mais ça reste éphémère. De part la qualité des joueurs de Darussafaka, ils ont fait la différence en fin de match. On manque de constance des deux côtés du terrain. Il faut être réaliste, notre basket est beaucoup trop approximatif pour jouer des équipes de ce niveau-là, sans compter qu'on manque réellement d'intensité. Et avec l'absence d'Isaia Cordinier, notre ailier le plus percurtant, tonique de l'équipe, on se retrouve avec des joueurs qui mettent très peu voire pas du tout d'agressivité, notamment en défense. Notre seul poste 4 de l'équipe, Devin Oliver, a été encore une fois fantomatique. II ne faut pas se le cacher, on a beaucoup de problèmes."

Un 4e revers européen qui éloigne les joueurs des Hauts-de-Seine du Top 16 de l'EuroCup. Mais aujourd'hui la priorité n'est pas là.

"C'est dommage oui car on est des compétiteurs mais aujourd'hui ce n'est pas la priorité. On a loupé le coche, à mon avis, avant. Même si on fait paradoxalement de meilleurs matchs qu'en Jeep ELITE. Quand on voit nos manques, il faut être lucide, notre place n'est pas dans le Top 16. Ce qui m'inquiète c'est le contenu et notamment dans les prochains matchs de championnat. Pour la première fois depuis que je suis en Jeep ELITE, la philosophie de jeu en attaque n'est pas du tout assimilée."

"S'ils ne veulent pas partir, je fais comment ?"

Bien entendu, le coach a déjà jeté un oeil sur le marché pour éventuellement modifier l'effectif. Sauf que...

"Les gens oublient souvent que les joueurs ont des contrats. Que s'ils ne veulent pas partir, vous faites comment ? Donc pour faire des petites retouches, il faut pouvoir négocier avec le joueur, mais s'ils ne veulent pas partir, ça devient compliqué. Sauf si vous avez des moyens financiers importants, mais ce qui n'est pas le cas ici. Leur donner 6 mois de salaire, ok. Mais je fais comment derrière pour recruter ? Vous doutez bien que je suis ne pas satisfait de certains joueurs, j'ai discuté avec leurs agents respectifs. Les lacunes individuelles je vois où elles sont, mais pour l'instant ce n'est pas envisagable de faire des changements parce que voilà... (soupir)"

La fin de semaine s'annonce compliquée pour Nanterre, avec le derby en ligne de mire contre Levallois-Boulogne. "Je ne suis pas un petit peu inquiet, je suis très très inquiet" conclut le technicien.

À Nanterre, 

13 novembre 2019 à 20:04
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.