EUROCUP

ROBERSON MONSTRUEUX, SLAUGHTER DÉCISIF : L'ASVEL S'OFFRE LE ZÉNITH !

Crédit photo : Sébastien Grasset

Face à l'un des favoris de la compétition, Villeurbanne a signé une fin de rencontre ébouriffante pour l'emporter sur le fil, 88-85 contre Saint-Pétersbourg. Avec un John Roberson bouillant, et un A.J. Slaughter auteur du tir de la gagne, l'ASVEL engrange une deuxième victoire en EuroCup.

Tony Parker l'avait dit à l'issue du premier match de championnat, où John Roberson avait offert la victoire à l'ASVEL face à Limoge. C'est pour mettre ce genre de shoots qu'il a fait venir l'ancien meneur de Chalon. C'est pour les mêmes raisons qu'A.J. Slaughter (notre photo) a lui-aussi débarqué à Villeurbanne cet été. Et face à l'un des cadors de cette EuroCup, la paire d'arrière a justifié son statut. A coups de tirs décisifs, ils ont offert une victoire de prestige à la Green Team, 88-85 face au Zénith Saint-Pétersbourg.

Le coup de chaud des deux compères a sorti l'ASVEL d'un mauvais pas. Dans une rencontre aussi engagée que spectaculaire, les Russes avaient pris le meilleur au retour des vestiaires, dans un troisième quart-temps remporté 32-23 et conclu par un panier invraisemblable d'Artem Vikhrov depuis sa propre moitié de terrain. Profitant de périodes d'absence de leurs hôtes, le Zénith, quart de finaliste de la dernière édition, comptait encore 10 points d'avance à 4 minutes de la fin, 7 points à 3'08 du buzzer (83-76). Mais c'est le moment où Roberson et Slaughter ont tout changé. 

Fin de rencontre renversante

Auteur de 8 points en 1 minutes, John Roberson (26 points à 10/15 aux tirs dont 6/9 à 3-points, 6 passes décisives et 4 rebonds pour 28 d'évaluation) a d'abord permis à l'ASVEL de recoller. Puis l'ancien Strasbourgeois a pris le relais, faisant passer la Green Team une première fois en tête à 1'10 de la fin, avant de signer le tir de la gagne à 22 secondes du buzzer. Clutch. Et il fallait bien tout le génie des deux arrières pour renverser un Zénith qui paraissait pourtant solide au possible, athlétique et féroce, à l'image d'un Drew Gordon (ex du CCRB) exceptionnel (20 points à 10/17, 18 rebonds, 7 fautes provoquées, 36 d'évaluation). 

Une victoire qui permet à l'ASVEL d'enchaîner un deuxième succès de suite en EuroCup, et donc de passer en positif (2 victoires, 1 défaite). Mais si elle veut rester performante sur tous les tableaux, la Green Team a besoin de son effectif au complet, et la blessure de Nicolas Lang - sérieusement touché à l'épaule - restera comme le point noir d'une superbe soirée européenne. 

Retrouvez ici les statistiques du match.

25 octobre 2017 à 22:37
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.