BETCLIC ÉLITE

SITUATION DU CLUB ET STRATÉGIE DE RECRUTEMENT : OLEKSIY YEFIMOV (GM DE MONACO) A FAIT LE POINT

Oleksiy Yefimov Monaco
Crédit photo : AS Monaco Basket

Alors que les supporters n'expriment que de l'inquiétude et de l'incompréhension, le manager général de l'AS Monaco s'est voulu rassurant quant à la situation du club et au retard accumulé sur le marché des transferts.

Dans une interview accordée à Monaco Hebdo, Oleksiy Yefimov s'est longuement exprimé au sujet de l'AS Monaco Basket. Éclaircissant un tant soit peu la situation économique du club, il assure pouvoir construire une équipe compétitive et ce, malgré le retard pris au niveau du recrutement, notamment en terme de JFL (Joueurs Formés Localement). 

Premier sujet abordé, la stabilité économique du club, remise en question par de nombreuses sources qui évoquaient des soucis financiers majeurs au sortir de la crise économique liée au coronavirus. Le fonctionnement des dirigeants demeurant parfaitement flou, difficile de se rendre compte des réelles difficultés qu'affronte la Roca Team en cette intersaison. Alors que de nombreux clubs professionnels ont annoncé une diminution de leur budget entre -20 et -35%, Oleksiy Yefimov a également avoué devoir faire face à une baisse de budget (sans pour autant dire de combien exactement) qui ne devrait pour autant pas affecter les ambitions du club. 

"Quand nous avons débuté, nous avons réalisé que si nous voulions rivaliser à l’international, nous devions diversifier nos sources de revenus. Et c’est ce que nous avons fait.‬ ‪Nous avons des revenus de différents investisseurs autres que M. Dyadechko et des contrats de sponsoring qui sont très bons. En termes de finances, si vous regardez comment était le club il y a 5 ans, vous verrez qu’aujourd’hui l’ossature financière est complètement différente.‬ ‪C’est pour cela que nous sommes stables. En 6 saisons, nous avons augmenté le budget de manière consistante, et nous avons été capables de trouver des sources de revenus alternatives."

"Les sponsors et les investisseurs sont toujours derrière. Bien sûr, nous réduirons le budget, mais je suis sûr que nous aurons un budget suffisamment gros pour construire une nouvelle équipe compétitive."‬

Quid du futur entraîneur ?

Autre point impossible à éviter : le changement de coach. Selon Oleksiy Yefimov, l'opportunité qu'a eu Sasa Obradovic était trop belle pour qu'il la refuse : "Je connais Sasa depuis plus de 12 ans. Il est toujours poussé par sa passion du basket. Ce n’est pas pour l’argent. Il a eu une opportunité unique de travailler en Euroligue, chez lui". Parti pour l'Étoile Rouge de Belgrade, Sasa Obradovic a laissé un vide au sein du club de la principauté. ‬Les dirigeants sont donc en quête du nouvel homme fort qui pourra diriger l'effectif monégasque. Un nom revient souvent, celui de Zvezdan Mitrovic, déjà passé par le club entre 2015 et 2018. Pour le moment, rien ne semble fait entre les deux parties mais le manager général du club ne dément pas pour autant cette piste, auxquelles s'ajoutent d'autres noms, gardés secrets pour le moment. 

"À la seconde où nous avons donné l’information que Sasa Obradovic nous quittait, les médias ont dit que Zvezdan Mitrovic allait revenir. C’est normal, les gens nous associent à Mitrovic, car il a travaillé à la Roca Team pendant un moment et nous avons travaillé ensemble en Ukraine. Nous nous connaissons depuis longtemps. À cet instant [le 12 juin 2020], il n’y a pas de contrat entre Mitrovic et Monaco. Et au-delà de ça, nous sommes en négociation avancée avec deux autres coaches européens."

L'amour du risque en terme de recrutement

Conséquence directe des difficultés auxquelles doivent faire face les dirigeants, le club n'a rien pu faire face aux départs de plusieurs de ses joueurs comme Norris Cole et Paul Lacombe, partis rejoindre l'ASVEL Une constatation que tente d'expliquer Oleksiy Yefimov. 

"Je comprends nos fans qui sont un peu déçus. Chaque année, les joueurs principaux quittent Monaco. Mais c’est la seule façon dont nous pouvons réussir. Nous devons trouver des joueurs sous-estimés, les faire progresser et les laisser partir ensuite.‬ ‪Il y a 3 ans, nous avions Brandon Davies, dont le salaire à Monaco était de moins de 200.000$ par saison. Ensuite, il est parti au Zalgiris Kaunas (Lituanie), puis à Barcelone (Espagne). Désormais, il est payé 2 millions d’€ par saison. Il a multiplié son salaire par plus de 10."

Et même si le club n'est pas totalement inactif sur le marché des transferts, avec notamment des approches auprès de Abdoulaye Ndoye ou William Howard et même une offre pour Mangok Mathiang, l'AS Monaco ne compte aucune signature en vu de la saison 2020/21. Comparé à ses concurrents directs comme l'ASVEL ou la JDA Dijon, le club monégasque accuse un retard conséquent. Selon le manager général du club, le recrutement doit se faire en adéquation avec les volontés et le style de jeu de l'entraîneur en place. Difficile donc de recruter tant que le poste de coach restera vacant. 

"Nous ne voulons pas amener des joueurs qui ne colleraient pas avec le style du coach ou sa façon de coacher.‬ ‪En même temps, en parlant du marché des JFL, il se rétrécit bien plus vite que celui des étrangers. Il y aura plein de joueurs américains disponibles. Mais le marché français est bien plus petit.‬ ‪Nous savons que nous avons trois candidats potentiels pour le poste de coach, et nous discutons avec chacun d’entre eux sur les joueurs qu’ils aimeraient parmi les JFL. Tout le recrutement sera fait avec les souhaits du coach."

Malgré cela, Oleksiy Yefimov a bel et bien conscience que le marché des Joueurs Formés Localement n'est pas infini et qu'il se réduit de jour en jour, alors que son équipe ne compte que deux JFL : Will Yeguete et le jeune Rudy Demahis-Ballou. C'est pourquoi des annonces devraient être faites prochainement sur ce plan là. Au niveau des étrangers, les dirigeants misent sur une chute du marché des transferts. Rappelant bien évidemment la qualité du recrutement monégasque ces dernières saisons, le GM de la Roca Team appelle à la patience, notamment des supporters, évidemment inquiets du manque d'action ou de réaction mais aussi de communication de la part de leur club de coeur. 

"Dans un futur proche, nous signerons au moins deux JFL. Et nous attendrons un peu pour les étrangers. Car je crois sincèrement que le marché va chuter. Actuellement, les joueurs et agents n’ont pas encore réalisé l’impact du Covid-19 sur toute l’industrie du sport. Certains vont pouvoir sécuriser leur budget comme avant, les gros clubs comme le Real Madrid ou le CSKA Moscou.‬ ‪Mais quand ils auront fini leur recrutement, il restera encore beaucoup de joueurs disponibles qui jouaient pour un gros salaire, mais qui vont réaliser que l’an prochain, ils ne seront pas en position d’avoir la même chose.‬ ‪Les joueurs sont protégés ici. Mais dans d’autres pays, c’est en suspens pour savoir s’ils auront leurs quatre derniers paiements. Certains joueurs vont se dire: "Que devrais-je faire la saison prochaine? Devrais-je aller là où je ne suis pas protégé, et que se passera-t-il s’il y a une deuxième vague en septembre et que la saison est annulée? Ou alors, devrais-je venir jouer en France où je suis protégé socialement et où je pourrais bénéficier du cadre de vie monégasque?"‬ ‪Il n’y a pas de raison de se presser. Si vous regardez à quelle date nous avons réalisé nos meilleures signatures les saisons précédentes, c’était en juillet, août."

Stratégie ô combien risquée en cette période durant laquelle il est loin d'être évident de se projeter. Désireux de jouer le haut du classement en Jeep Élite mais aussi les troubles fêtes voire les favoris en EuroCup, les dirigeants se doivent de contruire l'équipe la plus compétitive possible. Seul l'avenir pourra dire si cette stratégie aura été payante ou non. En attendant, comme le dit Oleksiy Yefimov : ‪"Il n’y a pas de raison de se presser".

20 juin 2020 à 15:05
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
KILLIAN VÉROVE
Killian Vérove
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.