EUROCUP

UNE VICTOIRE DOUCE-AMÈRE POUR MONACO : MAIS POURQUOI N'ONT-ILS PAS FAIT FAUTE ?

Crédit photo : Manuel Vitali

Sortie vainqueur de l'immense Sinan Erdem Dome (91-79), l'AS Monaco a fait un grand pas vers les quarts de finale de l'EuroCup. Mais sa qualification aurait très bien pu être validée dès ce mercredi soir avec un soupçon de concentration supplémentaire sur la dernière action du Galatasaray Istanbul.

Mais que s'est-il passé dans la tête des Monégasques ? Alors oui, à 7,7 secondes du buzzer final, Sasa Obradovic a demandé à ses joueurs de ne pas faire faute sur la dernière possession du Galatasaray Istanbul. Mais c'était à +15 (91-76), juste avant que J.J. O'Brien, par ailleurs parfait jusque-là sur la ligne de réparation (9/9), ne laisse échapper son dernier lancer-franc. Cet échec a tout changé : la Roca Team devait s'imposer de 13 points en Turquie afin de valider son billet pour les quarts de finale, la gamelle de l'ancien ailier d'Astana a maintenu les Stambouliotes en vie et ce qui devait arriver arriva. Personne n'a fait faute, Anthony Clemmons a glissé et Can Korkmaz ne s'est pas privé pour ajuster son seul tir primé de la soirée. Rideau, douze points d'écart (91-79), la qualification attendra.

En ballotage très favorable

Alors oui, l'AS Monaco a gagné et reste en position idéale pour avancer jusqu'aux quarts de finale : elle possède le panier-average favorable sur Vilnius, est revenue à égalité avec le Galatasaray après sa grosse déconvenue de l'aller et recevra Kazan lors du dernier match de ce Top 16, ce qui lui offrirait la première place du groupe si la victoire est au bout. Mais le château de cartes pourrait tout aussi bien s'écrouler à l'issue de la 6e journée en cas de défaite contre l'UNICS et d'un succès des Stambouliotes en Lituanie. Monaco et Galatasaray seraient alors à égalité et le deuxième billet pour la phase finale se jouerait à la différence de points générale, certes pour l'instant très favorable aux pensionnaires de Jeep ÉLITE (+26 contre -27). Mais de gros écarts peuvent si vite arriver... Bref, la Roca Team va trembler pendant quatre semaines supplémentaires (la réception de Kazan est prévue le 4 mars) et elle aurait très bien pu s'épargner ce frisson inutile avec une simple faute.

Pourtant, malgré le non-match de Norris Cole (4 points à 1/11), Monaco avait tout bien fait pendant 39 minutes et 52 secondes. Dee Bost (18 points à 7/12) a mangé Aaron Harrison (5 points à 1/8), le duel aérien a été archi-dominé par les intérieurs de la Principauté (39 rebonds à 21), Yakuba Ouattara est sorti de sa boîte au bon moment (16 points à 100%) et J.J. O'Brien (25 points) enquillait les lancers-francs. Jusqu'à compter 17 points d'avance à 46 secondes du buzzer final (90-73). Avec tout cela, on a presque l'impression que Monaco a perdu. Si la dernière action a beau laisser un petit goût d'inachevé, ce n'est évidemment pas le cas : la Roca Team l'a emporté et a assuré sa qualification à 80%. Si on nous l'avait dit avant le début de la soirée, peut-être même que l'on aurait signé pour cela...

Le classement du Groupe G :

  1. UNICS Kazan (qualifié) : 3v-2d
  2. AS Monaco : 3v-2d
  3. Galatasaray Istanbul : 2v-3d
  4. Ryas Vilnius (éliminé) : 2v-3d

Le programme de la 6e journée :

  • Rytas Vilnius - Galatasaray Istanbul : le 3 mars à 18h
  • AS Monaco - UNICS Kazan : le 4 mars à 19h30
05 février 2020 à 21:18
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.