EUROLEAGUE F

BOURGES ASSURE SA QUALIFICATION, LATTES-MONTPELLIER S'INCLINE ENCORE

Crédit photo : Olivier Martin

Dans le choc franco-français de la journée, Bourges est venu à bout de Villeneuve d'Ascq et file en quarts de finale.

C'est devenu le classique du basket féminin français. Bourges affrontait Villeneuve d'Ascq pour la cinquième fois de la saison. Si le match aller correspondait à la seule et unique victoire des Nordistes cette saison dans cette confrontation (64-55), les Berruyères ont mis la main sur le match retour.

Ce match retour était d'autant plus important qu'il représentait le match de la qualification pour les Tangos et de la dernière chance pour l'ESBVA. Profitant de la défaite de Galatasaray contre Kursk, Bourges ne peut désormais plus être rejoint.

Laia Palau (12 points et 9 passes pour 16 d'évaluation) a porté son équipe sur ses épaules et cela dès le début du match. Bourges a en effet pris le meilleur départ et menait 17-9 après le premier quart-temps malgré l'absence de Ruth Hamblin, non qualifiée. Mais les dix minutes suivantes étaient nettement à l'avantage de l'ESBVA (13-25 dans le deuxième quart).

Johannah Leedham, ancienne joueuse berruyère, a été presque parfaite avec ses 12 points à 4/6 aux tirs, 3 rebonds et 4 passes décisives pour 16 d'évaluation. Presque, puisque l'Anglaise s'est faite expulsée à trois minutes du buzzer final pour une deuxième faute antisportive. Une fin de match qui est finalement tombée dans les mains de Bourges (64-60). Valériane Ayayi (11 points, 7 rebonds et 5 passes pour 14 d'évaluation) a une nouvelle fois été omniprésente.

Lattes-Montpellier en échec

Lattes-Montpellier n'y arrive toujours pas et s'est incliné lourdement à domicile contre Cracovie (57-85). Éliminées avant la rencontre de toutes compétitions européennes, les Montpelliéraines n'avaient plus rien à perdre.

Elles étaient déjà distancées après dix minutes (16-27) et encore plus à la pause (33-53). Seule Courtney Hurt a vaillamment surnagé pour le BLMA avec 16 points et 12 rebonds pour 27 d'évaluation. L'adresse famélique à trois-points (8% à 1/13) aura eu raison des derniers espoirs de victoire. 

24 janvier 2018 à 23:15
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT DAHERON
Breton (et fier de l'être) exilé dans le nord pour mes études de journalisme.
Vincent Daheron
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching