EUROLEAGUE F

BOURGES DOIT CONFIRMER À BRAINE, PAS LE DROIT À L'ERREUR POUR CHARLEVILLE-MÉZIÈRES

Lisa Berkani Bourges 201819 Olivier Martin
Crédit photo : Olivier Martin

La sixième journée d'EuroLeague féminine a lieu ces mercredi et jeudi. Présentation des rencontres des trois clubs français.  

Après le 0/3 concédé la semaine dernière, Villeneuve d’Ascq, Charleville-Mézières et Bourges peuvent difficilement faire pire pour cette 6e journée d'EuroLeague. Surtout que les matchs sont sur le papier assez prenables, hormis peut-être la réception de Prague pour l'ESBVA-LM.

Groupe A :

  • Polkowice (4e, 3v-2d) - Orenbourg (5e, 2v-3d)
  • Villeneuve d'Ascq (6e, 2v-3d) - Prague (2e, 4v-1d) à 20h

C’est privées de Virginie Brémont que les Guerrières défieront Prague et Valériane Ayayi. Un coup dur pour Frédéric Dusart tant on connaît l’importance que tient sa meneuse au sein de son groupe. Ce forfait risque de penser lourd face à l’actuel deuxième du groupe A où le trio Alyssa Thomas - Kateřina Elhotová - Marija Režan marque plus de 43 points de moyenne sur les 76 de son équipe. Une puissance offensive dont Villeneuve d’Ascq ne dispose pas puisque les Nordistes ne dépassent pas les 59 points de moyenne par match. Avec 11,1 points de moyenne, Magali Mendy semble bien seule pour inquiéter l’équipe coachée par Natália Hejková et ses 5 titres gagnés en EuroLeague.

 

  • Braine-l'Alleud (7e, 1v-4d) - Bourges (3e, 3v-2d) à 20h

Après un fantastique match réalisé au Prado face à Ekaterinbourg la semaine dernière (malheureusement perdu en prolongation), Bourges se déplace en Belgique avec la ferme intention d’enregistrer une quatrième victoire en six journées et ainsi rester dans le trio de tête du groupe A. Toutefois, comme le disait l'entraîneur Olivier Lafargue : "Avoir tenu Ekat’, mis à part faire le mariole, cela ne sert à rien. Il faut apprécier la prestation mais pas le résultat." Il faudra donc confirmer, dans une salle où il est souvent compliqué de s’imposer (victoire de Villeneuve d’Ascq 51 à 49 et d’Orenbourg 71 à 69), ce qui a été réalisé face au champion d’Europe. Seule l'Américaine Celeste Trahan-Davis, actuelle meilleure rebondeuse de la compétition (11,2 points et 11,6 rebonds de moyenne en moins de 32 minutes de jeu), dépasse les 10 points de moyenne par match côté Belge. Trop faible pour inquiéter des Berruyères qui devront cependant s'extirper de ce match piège par excellence.

 

  • Le 13/12 Schio (8e, 0v-5d) - Ekaterinbourg (1er, 5v-0d)

Groupe B :

  •  Charleville-Mézières (5e, 2v-3d) - Olympiacos (8e, 0v-5d) à 19h

Romuald Yernaux ayant décidé de faire quelques ajustements après la rouste concédée face à Riga en EuroLeague (défaite 93-62) puis la défaite (88-71) face au promu de la La Roche-sur-Yon, l'Espagnole Queralt Casas a laissé sa place à Géraldine Robert dans l’effectif des Flammes. Un changement qu’il sera intéressant de surveiller alors que la joueuse espagnole était jusque là troisième meilleure marqueuse de son équipe avec 11,8 points par match et un joli 57,9% de réussite à 2-points. Elle était aussi deuxième meilleure passeuse dernière Amal Bouderra avec 4 passes décisives par match. Difficile vainqueur de Landernau 80 à 75 pour le compte de la 8e journée de la LFB - lors de laquelle Géraldine Robert n’aura joué que 5 minutes (pour 5 points à 2/4 aux tirs) -, Charleville-Mézières aura tout à prouver face à une équipe d’Olympiacos qui n'a enregistré aucune victoire jusqu'à présent.

 

  • Salamanque (2e, 3v-2d) - Koursk (1er, 5v-0d)
  • Le 13/12 Hatay (7e, 2v-3d) - Sopron (6e, 2v-3d)
  • Le 13/12 Riga (3e, 3v-2d) - Fenerbahçe (4e, 3v-2d)

 

 

 

12 décembre 2018 à 13:21
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
OLIVIER MARTIN
Olivier Martin
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching