EUROLEAGUE F

BOURGES ET L'ASVEL DÉMARRENT CE MARDI, BASKET LANDES ATTENDRA JEUDI

Crédit photo : FIBA

C'est dans des bulles sanitaires que va se jouer l’EuroLeague féminine cette saison et celle-ci démarre ce mardi 1er décembre. Avec trois équipes françaises engagées, l’ASVEL, Bourges et Basket Landes.

La saison d'EuroLeague féminine démarre ce mardi à Istanbul (deux plateaux), Gérone et Sopron. Deux équipes françaises vont jouer, l'ASVEL et Bourges, en même temps ce mardi à 18h.

Galatasaray absent à cause de cas de COVID-19, c’est deux matchs seulement que disputeront Bourges et Basket Landes, qui se sont rendus à Sopron en Hongrie ensemble dans un vol privé. Dans ce groupe D, si Bourges est un habitué de la compétition, Basket Landes fera ses grands débuts en EuroLeague, après avoir été repêché suite au désistement de Lattes-Montpellier. Mais grâce à l’expérience de Céline Dumerc et Valériane Vukosavljevic, elles ne partiront pas de zéro. Elles joueront leur premier match contre Bourges jeudi 3 décembre dans une rencontre 100% française. Les joueuses de Julie Barennes, invaincues en championnat (7 victoires), enchaineront ensuite face aux locales de Sopron, le vendredi 4 décembre, et la Franco-Américaine Gabby Williams, vue au BLMA la saison passée. Bourges, de son côté, entamera sa campagne européenne dès ce mardi face à Sopron, avant le duel français du jeudi. Une rencontre pas facile.

"Dans un championnat hongrois qui n’est certes pas le plus fort d’Europe, elles survolent les débats avec des statistiques énormes, commente l'entraîneur de Bourges Olivier Lafargue dans le Berry Républicain. Sopron a un gros roster et a en plus recruté Glory Johnson il y a dix jours... C’est une grosse joueuse en plus dans un effectif qui en compte déjà beaucoup. Sopron est le favori, sans contexte, de ce hub."

Cependant, Bourges est également bien dotée, malgré plusieurs absentes de marque : la meneuse Elin Eldebrink (mollet), l'ailière Marissa Coleman (raisons personnelles) et l'intérieure Iliana Rupert (cheville). Mais cette dernière est remplacée jusqu'à la fin de l'année par Kristen Mann, ce qui permet à Olivier Lafargue de disposer de huit joueuses professionnelles plus des jeunes, comme Pauline Astier qui joue 12 minutes en moyenne sur ce début de saison en LFB. Et comme le reste du groupe est complet, talentueux et expérimenté, les Tangos auront de quoi commencer la saison par un premier coup, alors qu'elles réalisent un très beau début de saison en championnat de France (5 victoires en 5 matchs).

En attendant la rencontre, le club propose une plongée dans "la bulle". Après l'épisode 1, voici le 2e numéro :

De son côté l'ASVEL Féminin joue à Istanbul en Turquie. Les lyonnaise se trouvent dans le groupe B, en compagnie de Gdynia, Prague et Fenerbahce. Elles auront bien leurs trois matchs prévus cette semaine, commençant ce mardi face à Gdynia (18h heure française), jeudi face à Prague (18h) et vendredi face à Fenerbahçe (15h). Un groupe relevé mais à la portée d’une équipe taillé pour les grands rendez-vous européens. Et si le début de saison des joueuses duo Demory-Prat a été poussif, à cause de cas de COVID-19 notamment, elles ont récupéré du sang frais avec Alysha Clark sont parvenus à se remettre en route en LFB (3 victoires en 5 matchs). De quoi lancer la machine et arriver à Istanbul avec enthousiasme.

par @
01 décembre 2020 à 11:42
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
LUCAS DIQUÉLOU
Lucas Diquélou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.