EUROLEAGUE F

BOURGES ET LATTES-MONTPELLIER PEUVENT SE QUALIFIER EN QUART DE FINALE DÈS CE MERCREDI

Tango Bourges Basket 201920 Olivier Martin 3
Crédit photo : Olivier Martin

La onzième journée d'EuroLeague féminine a lieu ces mercredi et jeudi. Présentation des rencontres des trois clubs français.

Dernière ligne droite avant les quarts de finale. A quatre journées du terme de cette phase régulière, une victoire pourrait suffire pour qualifier Bourges et Lattes-Montpellier. Avec l’avantage de recevoir pour cette onzième journée les Belges de Braine-l'Alleud pour les Berruyères et les Italiennes de Schio pour les Gazelles du BLMA, les formations françaises sont favorites. De son côté, l’ASVEL Féminin aura un match important à Sopron pour garder sa place dans le Top 4 du groupe B.

Groupe A :

  • Ekaterinbourg (1er, 9v-1d) - Prague (2e, 9v-1d) (aller Prague 67-74 Ekaterinbourg)
  • Riga (8e, 2v-8d) - Çukurova (7e, 2v-8d) (aller Çukurova 60-55 Riga)
  • Venise (6e, 3v-7d) - Orenbourg (4e, 6v-4d) (aller Orenbourg 78-51 Venise)
  • Bourges (3e, 6v-4d) - Braine-l'Alleud (5e, 3v-7d) à 20h (aller Braine-l'Alleud 63-72 Bourges)

Toujours privé d’Alexia Dubié et d’Isabelle Yacoubou, le groupe berruyer peut de nouveau compter sur son artilleuse serbe Ana Dabović depuis dimanche et le choc contre l’ASVEL Féminin remporté sans trembler par les joueuses d’Olivier Lafargue (82-65). De retour dans le groupe après environ un mois de convalescence, Ana Dabović a réalisé une belle prestation avec 16 points à 5/8 aux tirs en 18 minutes. En recevant Braine-l'Alleud, les Tangos peuvent dès ce mercredi soir valider leur ticket pour les quarts. Pour cela, il faut gagner. De son côté, le coach français des Castors Frédéric Dusart doit composer avec la perte de son atout numéro un en la personne de Celeste Trahan-Davis. Blessée au doigt mi-décembre, l’Américaine est annoncée absente 6 semaines et a été remplacée numériquement par sa compatriote Rebecca Tobin jusqu’à son retour. Celeste était jusque là la meilleure marqueuse de  Braine-l'Alleud avec 14,7 points de moyenne et 11 rebonds en sept journées. Sur le papier, Bourges doit donc pouvoir l’emporter et envisager sereinement les trois prochaines journées. Mais attention à tout excès de confiance.

Groupe B :

  • Fenerbahçe (1er, 7v-2d) - Koursk (5e, 4v-5d) (aller Koursk 54-73 Fenerbahçe)
  • Sopron (8e, 3v-6d) - ASVEL Féminin (4e, 4v-5d) à 18h (aller ASVEL Féminin 62-59 Sopron)

Largement battues à Bourges dimanche 82 à 65, les joueuses de Valéry Demory devront montrer un tout autre visage à Sopron sous peine de déchanter et perdre de précieux points dans l’optique d’un Top 4 synonyme de quart de finale et voir les Hongroises revenir à leur hauteur. Depuis la victoire des Lionnes 62 à 59 lors du match aller, les deux équipes ont eu peu changé de visage, à commencer par les Magyares qui enregistre le retour de Candice Dupree et la présence de Briann January qui n’avait pas joué à Mado Bonnet. De son côté Valéry Demory a récupéré sa shooteuse Alysha Clark (16,5 points en 27 minutes depuis son retour). La « fessée » reçue à Bourges pour reprendre le terme employé par le coach lyonnais aura sûrement servie de leçon aux coéquipières de Paoline Salagnac.

  • Lattes-Montpellier (3e, 6v-3d) - Schio (2e, 6v-3d) à 20h (aller Schio 65-60 Lattes-Montpellier)

Double vainqueur face à Koursk et actuellement 2e dans ce groupe B, le BLMA a déjà un pied en quart de finale et pourrait en cas de victoire ce soir face à Schio s’assurer définitivement sa présence au prochain tour de la compétition. Sévèrement battues sur le parquet de Lyon 85 à 48 jeudi dernier, les joueuses de Pierre Vincent pourraient avoir une réaction d’orgueil et montrer un tout au visage, contrecarrant les velléités des Gazelles qui ne pourront pas compter sur Stephanie Mavunga. L’Américaine souffre d’une aponévrose plantaire contractée avant le match à Koursk mercredi dernier. Elle sera indisponible entre 6 et 8 semaines. Une absence de poids pour le groupe de Thibaut Petit alors que Stephanie est l’une des joueuses les plus en vu de cette première phase. Actuellement troisième meilleure marqueuse avec 19,2 points de moyenne et troisième meilleure rebondeuse de la compétition avec 10,9 prises par match, l’Américano-Zimbabwéenne est sans conteste la pièce maîtresse du jeu lattois. Une absence que Gabby Williams, Sami Whitcomb ou la capitaine Diandra Tchatchouang à son aise face à Charnay (avec 14 points à 5/9 aux tirs en moins de 20 minutes) devront compenser avec l'aide de l'arrière Shey Peddy (remplaçante de la Suédoise Klara Lundquist retournée dans son pays) qui pourra être alignée. Côté Italien, la blessure de l’Américaine Diamond Deshlieds (10,4 points de moyenne et 4 rebonds par match) équilibrera un peu le rapport de force même si pour pallier son absence le club a engagé l’Espagnole Leonor Rodríguez qui évoluait à Çukurova (groupe A).

  • Le 23/01 Gérone (7e, 3v-6d) - Gdynia (6e, 3v-6d) (aller Gdynia 71-69 Gérone)
22 janvier 2020 à 14:31
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
OLIVIER MARTIN
Olivier Martin
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.