EUROLEAGUE F

C'EST PARTI POUR LES TROIS ÉQUIPES FRANÇAISES EN EUROLEAGUE FÉMININE CE MERCREDI

Michelle Plouffe Lyon ASVEL 201920 GPJ
Crédit photo : GPJ

La première journée d'EuroLeague féminine a lieu ces mercredi et jeudi. Présentation des rencontres des trois clubs français.

Pour cette édition 2019/20 Villeneuve d’Ascq et Charleville-Mézières laissent leur place au champion de France en titre, le LDLC ASVEL Féminin, et à son dauphin de Lattes-Montpellier (BLMA). Seule l’équipe de Bourges conserve sa place dans l’élite du basketball européen. Notons que les Tangos, seulement demi-finalistes en Ligue Féminine mais vainqueurs de la Coupe de France, entameront ce mercredi leur 24e saison consécutive dans cette compétition. Déjà double tenant du titre, Ekaterinbourg est encore le favori pour se succéder à lui même. Vainqueur 87 à 67  de la SuperCoupe (match opposant les vainqueurs de l’EuroLeague et de l’EuroCup) face à Orenbourg, il est difficile d’imaginer que le rouleau compresseur russe ne puisse pas réaliser la passe de trois.

Dans cette première journée où Bourges et Lyon joueront en terrain adverse il semble difficile de faire le moindre pronostic même si la tâche qui attend le champion de France s’annonce compliquée à Koursk, le vice-champion d'Europe en titre. Une rencontre qui servira véritablement de test après la défaite (72-58) concédée en championnat le week-end dernier sur le parquet du BLMA. L'entraîneur Valéry Demory devra encore se passer des services Alysha Clark mais pourra compter sur ses nouvelles recrues, Marine Joahnnès et Héléna Ciak, pour alimenter la marque. En espérant que Michelle Plouffe, maladroite sur les deux matchs de la semaine passée, retrouve la mire.

À contrario, les Berruyères, victorieuses sur le parquet de Basket Landes (80-65) devraient pouvoir l’emporter à Venise, finaliste de l'EuroCup 2018.

Le BLMA, seule équipe française à recevoir pour cette première journée, devra s’appuyer sur sa défense de fer, mêlant impact athlétique, mobilité et agressivité. La nouvelle poste 5/4 de l'effectif, Stephanie Mavunga, intenable en LFB avec 19 points de moyenne, sera encore essentielle pour faire tomber Sopron, finaliste de l'EuroLeague 2018. Après trois journées de championnat, la native du Zimbabwe s’impose déjà comme une référence sur la scène hexagonale. L’équipe hongroise a perdu gros à l’intersaison avec les départs de Yvonne Turner, Amanda Zahui et Candice Dupree ainsi que son entraîneur Roberto Íñiguez (parti à Koursk) semble être prenable pour l’équipe de Thibaut Petit. 

Groupe A :

  • Riga - Prague
  • Venise - Bourges à 19h30
  • Braine-l'Alleud - Ekaterinbourg
  • Le 17/09 Çukurova - Orenbourg

Groupe B :

  • Koursk - Lyon-Villeurbanne à 18h
  • Fenerbahçe - Gérone
  • Lattes-Montpellier - Sopron à 20h
  • Le 17/09 Gdynia - Schio

 

 

16 octobre 2019 à 16:10
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
OLIVIER MARTIN
Olivier Martin
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.