EUROLEAGUE F

VILLENEUVE D'ASCQ DOIT SE LANCER, BOURGES CONFIRMER

Katherine Plouffe Bourges 201819 Olivier Martin
Crédit photo : Olivier Martin

La deuxième journée d'EuroLeague féminine a lieu ce mercredi et jeudi. Présentation des rencontres des trois clubs français.

Après une entrée en matière bien négociée par les représentants avec un inespéré deux sur trois au tableau des victoires cette deuxième journée devrait identique à la précédente. Sévèrement battues dans leur salle par Ekaterinbourg, les « Guerrières » de Villeneuve d’Ascq se déplacent à Braine-l’Alleud pour ouvrir leur compteur, Bourges devra confirmer sa prestation réalisée à Polkowice face à Orenbourg au Prado. De son côté Charleville-Mézières se déplace à Koursk et rêve d’un nouvel exploit après sa victoire historique face à Sopron, finaliste de la dernière édition.

 

Groupe A : 

  • Bourges (2e, 1v-0d) - Orenbourg (6e, 0v-1d) à 20h

Les Berruyères, emmenées par une Marine Johannès des grands soirs avec 19 points à 4/9 à 3-points en 25 minutes, ont parfaitement négocié leur entrée dans cette nouvelle campagne européenne sur le parquet de Polkowice. À la mi-temps, avec un score de 43 à 22, la messe était déjà presque dite, il ne restait plus qu’à maîtriser cette avance dans les 20 dernières minutes. Ce que les protégées d’Olivier Lafargue n’ont pas eu de mal à faire, après avoir mené 65 à 33 à l’entame du dernier quart-temps. En recevant Orenbourg, les Tangos ont l’occasion de se positionner au mieux pour la suite de la compétition en restant invaincues. Toujours victorieuses au Prado face à Orenbourg, les coéquipières de Cristina Ouvina comptent bien continuer cette série face à un club issue des qualifications. Trois joueuses dépassent les 10 points de moyenne et seront à surveiller : la meneuse espagnole Sandra Ygueravide Viana (15,3 points et 9 passes décisives), l’Américaine de 22 ans Brionna Jones (14,3 points à 56,2 % aux tirs et 11,3 rebonds) et la Russe Anastasia Shilova (10,7 points). Poussées par leur public et leur nouvelle mascotte Jord’Âne, les Berruyères sont favorites.

 
  • Braine-l'Alleud (4e, 1v-0d) - Villeneuve d'Ascq (8e, 0v-1d) à 21h

Les joueuses de Frédéric Dusart n’auront pas pesé bien lourd face au champion sortant, défaite sans appel 51 à 99. Une défaite lourde mais face à Ekaterinbourg, club candidat à sa propre succession, il n’y avait pas grand-chose à espérer. Cependant Magali Mendy (15,3 points à 61,7% à 2-points, 7 rebonds et 4,7 passes décisives) semble un peu seule pour faire briller les « Guerrières » dans ce groupe A même aidée par Virginie Bremont à la mène (5,7 passes décisives) et Shante Marie Evans à la marque (10 points de moyenne en 23 minutes de jeu). Sur le terrain belge voisin de Charleroi les Nordistes ont pourtant un bon coup à jouer elles qui c’étaient imposer en Belgique sur le score de 73 à 53 et ainsi remporter l’EuroCup en 2015. Difficile vainqueur de Schio, le champion belge ne semble pas être un obstacle insurmontable. Lors de cette rencontres , Karlie Samuelson c’est illustrée avec 18 points dont 4/5 à trois points en 28 minutes, Celeste Trahan-Davis malgré un piètre 1/10 aux tirs a néanmoins glané 11 rebonds dont 10 défensifs. Après deux revers concécutifs (face à Ekaterinbourg mercredi dernier puis sur le parquet de Lyon 65 à 71) dans la même semaine une victoire sur le voisin belge serait la bienvenue.

  • Le 01/11 Ekaterinbourg (1er, 1v-0d) - Polkowice (7e, 0v1-d)
  • Le 01/11 Schio (5e, 0v-1d) - Prague (3e, 1v-0d)

 

Groupe B : 

  • Koursk (4e, 1v-0d) - Charleville-Mézières (3e, 1v-0d) à 19h

Sans nul doute l’exploit de la première journée, la victoire de Charleville-Mézières face à Sopron. L’entraîneur Romuald Yernaux ne pouvait rêver mieux comme entrée en matière pour son équipe qui découvre l’EuroLeague. Une victoire sur un vice-champion sortant n’est jamais anodine et les rookies des Ardennes pourraient bien jouer les trouble-fêtes dans ce groupe B. Une victoire scellée dans un troisième quart-temps remporté 27 à 16. Avec ses quatre joueuses étrangères à plus de 15 points, Charleville-Mézières a remporté une victoire collective. À la mène, Amel Bouderra a distribué pas moins de 9 caviars, une performance de tout premier ordre pour la Française. Pour autant, qu’elles seront les chances de victoire des Flammes Carolo à Koursk, l'un des favoris de la compétition ? Troisième de la dernière édition de l’EuroLeague, Koursk n’a pas brillé pour son premier match face à Riga. L’équipe lettone, qualifiée après un tour préliminaire remporté face à Venise, a poussé Koursk dans ses retranchements. L’équipe russe à dû batailler dans le troisième quart-temps remporté 24 à 15 pour ne pas tomber dès la première journée, Une rencontre où Breanna Stewart, MVP du dernier mondial et de la saison 2018 de WNBA, a inscrit la bagatelle de 29 points à 10/20 aux tirs à 2-points et pris 11 rebonds en quasiment 39 minutes. Sans avoir été flamboyant en Lettonie, Koursk semble néanmoins une montagne difficilement franchissable à domicile pour le rookie français.

  • Salamanque (7e, 0v-1d) - Fenerbahçe (1er, 1v-0d)
  • Le 01/11 Hatay (2e, 1v-0d) - Riga (5e, 0v-1d)
  • Le 01/11 Sopron (6e, 0v-1d) - Olympiacos (8e, 0v-1d)
31 octobre 2018 à 15:35
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
OLIVIER MARTIN
Olivier Martin
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching