EUROLEAGUE

[VIDÉO] MALCOLM DELANEY RETRACE SON PARCOURS DE CHALON-SUR-SAÔNE À MILAN

Malcolm Delaney
Crédit photo : Sébastien Grasset

Passé par Chalon-sur-Saône à ses débuts, Malcolm Delaney a toujours voulu réaliser son rêve de jouer en NBA. Aujourd'hui aux portes du Final Four d'EuroLeague avec son club de l'AX Olimpia Milan, l'Américain retrace son parcours.

Malcolm Delaney (1,91m, 32 ans) fait partie des joueurs stars de ces quarts de finale d'EuroLeague. Son équipe de Milan, quatrième du championnat affronte le Bayern Munich (ancien club de Delaney) dans une série ultra disputée. Les deux équipes sont à égalité à 2-2, le match décisif se joue ce mardi soir à 20h45 à Milan, au Mediolanum Forum. L'arrière Américain vit une de ses meilleures saisons depuis son départ de la NCAA pour la France. Malcolm Delaney retrace son parcours dans une vidéo pour la chaîne YouTube de l'EuroLeague.

Un début de carrière dans l'inconnu

Après ses trois ans dont deux saisons très bonnes à Virginia Tech, Delaney s'engage avec Chalon-sur-Saône en France. Comme il le dit : "L'objectif pour moi était de jouer un an en France, montrer à tout le monde que je peux mener une équipe et ensuite aller en NBA." Il fera une belle saison en France, gagnant le doublé championnat de France et Coupe de France, ainsi que vainqueur de la coupe des As et finaliste de l'EuroChallenge.

-video--malcolm-delaney-retrace-son-parcours-de-chalon-sur-saone-a-milan1620118326.jpeg
Malcolm Delaney lors de la Semaine des As 2012 avec Chalon
(photo : Olivier Fusy)

Après une Summer League qui n'aboutit sur aucune proposition, l'Américain s'engage avec le club de Kiev en Ukraine. Une saison à 15,1 points de moyenne, un titre de champion d'Ukraine et un titre de MVP en poche plus tard, il change de dimension et s'engage avec le Bayern Munich pour jouer en EuroLeague. Là encore, il sera champion d'Allemagne, MVP de la saison et de la finale. Les Houston Rockets lui font une offre mais pour certaines raisons Delaney ne peut pas l'accepter et décide de rester en Europe. Dès la saison suivante il change de club et se dirige vers Krasnodar, où il fera ses meilleures saisons. Avec le Lokomotiv, il tourne à 13,3 points de moyenne à 43,1% de réussite aux tirs avec 3,4 rebonds, 4,8 passes, 1 interception pour 14,6 d'évaluation en 29 minutes la première année. Il se qualifiera aussi pour son premier Final Four EuroLeague en 2016 mais perdra en demi-finale contre le futur champion le CSKA Moscou; l'équipe accroche la troisième place en battant Baskonia lors de la petite finale.

Le rêve se réalise enfin

Après toutes ces bonnes saisons remarquées en EuroLeague, il fait le grand saut vers la NBA. C'est les Atlanta Hawks qui lui font confiance et lui offrent cette opportunité. "L'expérience avec les Hawks était clairement l'une des meilleures expériences de ma vie." Réaliser son rêve d'enfant et surtout évoluer contre les plus grands comme LeBron James, son ami Carmelo Anthony (qui vient comme lui de Baltimore, NDLR) et d'autres était un but, un objectif qu'il avait depuis le début de sa carrière à Chalon. Il tourne sur ses deux saisons avec les Hawks aux alentours de 6 points de moyenne.

Le retour sur le vieux continent

Après une année en Chine à 19,4 points de moyenne, il revient en Europe avec le FC Barcelone mais ses stats ne sont pas les mêmes qu'en 2014. "La plus grande chose pour moi pour revenir en Europe après la NBA était de retrouver cette mentalité Européenne, le style de vie en dehors du terrain, et toute l'atmosphère de l'équipe." Il s'engage finalement avec l'AX Olimpia Milan en 2020 et retrouve son niveau (9,7 points par match en Lega Basket Serie A, la ligue Italienne). Mais en EuroLeague, son impact est plus important (11,5 points à 41,7% de réussites aux tirs accompagnés de 2,5 rebonds, 3,5 passes décisives et 1 interception par match) encore et permet à son équipe d'arriver aujourd'hui en quarts de finale de la compétition et d'envisager la première qualification du club au Final Four depuis le début des années 90. Le duel face au Bayern est très accroché. Après deux victoires, les Milanais ont encaissé deux revers de suite, amenant à un match 5 ultra décisif ce mardi soir. "Au fur et à mesure que la saison avance, mon seul but est de gagner ce Final Four EuroLeague." Pour ça Milan doit battre ce mardi le Bayern pour espérer être présent à Cologne à la fin du mois.

04 mai 2021 à 13:53
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
TOM LARTIGAU
Tom Lartigau
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.