EUROLEAGUE

A BELGRADE, L'ASVEL SIGNE SA PREMIÈRE VICTOIRE DE LA SAISON À L'EXTÉRIEUR !

Tonye Jekiri ASVEL 201920 EuroLeague
Crédit photo : EuroLeague

Après la fête à San Antonio, l'ASVEL a signé sa première victoire de la saison d'EuroLeague en s'imposant chez l'Etoile Rouge de Belgrade (72-74) après prolongation !

Lundi, la moitié de l'équipe de l'ASVEL était à San Antonio pour assister à la cérémonie du retrait du maillot de Tony Parker par les Spurs. Ce vendredi, l'équipe (toujours privée d'Antoine Diot et Adreian Payne) était à Belgrade pour tenter de signer son premier succès de la saison à l'extérieur, en EuroLeague. Après 45 minutes de jeu et après avoir été derrière tout au long du temps réglementaire, c'est chose faite. La formation de Zvezdan Mitrovic s'est imposée 74 à 72 après prolongation.

La paire Jean-Charles - Jekiri est exceptionnelle

La partie a été longtemps dominée par les locaux, qui ont imposé une grosse pression sur la balle et dans tous les démarquages des joueurs extérieurs de l'ASVEL. Mais grâce à leur défense et surtout l'énorme impact de Tonye Jekiri (9 points et 11 rebonds à la mi-temps, 18 points et 19 rebonds pour 29 d'évaluation en 31 minutes au final), les Rhodaniens n'ont jamais lâché. En début de troisième quart-temps après deux paniers à 3-points successifs de Théo Maledon (de retour à la compétition) et Charles Kahudi, ils ont recollés... avant d'être distancés à nouveau (de 43 partout à 54-47). Mais à chaque fois, à l'orgueil, ils ont enchaîné les stops pour se rapprocher. En s'appuyant sur l'autre homme de la soirée, Livio Jean-Charles (20 points à 6/8, 3 rebonds, 3 contres et 7 fautes provoquées pour 28 d'évaluation en 26 minutes), leur dernier rapproché a fini par une égalisation sur deux lancer francs de l'ailier-fort guyanais à 15,8 secondes de la fin, entraînant une prolongation.

Au cours de cette période supplémentaire, l'ASVEL a mené pour la première fois du match. Et si les Belgradois sont repassés devant, le collectif a retrouvé un Tonye Jekiri (pourtant complètement cramé physiquement) en fin de possession pour prendre les devants. Ce dernier, après un switch défensif, a encore gagné son ultime duel sur Lorenzo Brown. Les locaux n'ont même pas eu l'occasion d'avoir un balle de match...

L'ASVEL peut faire mieux encore...

Avec ce premier succès à l'extérieur, l'ASVEL bascule dans la première partie du tableau (5 victoires et 3 défaites) et prouve que sa défense lui permet aussi de voyager. Pour continuer à engranger les victoires, il faudra être plus créatif dans le jeu extérieur. Les Villeurbannais ont en effet souffert pour prendre soin du ballon (18 passes décisives et 22 balles perdues) et ont ainsi manqué d'adresse à 3-points (7/21). Mais le plus rassurant dans l'histoire, ne serait-il pas que l'ASVEL ait encore une marge de progression tout en continuant à gagner ?

15 novembre 2019 à 21:16
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.