EUROLEAGUE

CINQUIÈME VICTOIRE DE SUITE DE L'ASVEL QUI A RÉSISTÉ AU RETOUR DU BAYERN MUNICH

David Lighty  ASVEL
Crédit photo : Sébastien Grasset

Privée de trois joueurs (Charles Kahudi et Derrick Walton Jr et Ismaël Bako), l'ASVEL a signé sa cinquième victoire de suite en EuroLeague. Grâce à un excellent collectif (119 d'évaluation collective), les Villeurbannais l'ont emporté face au Bayern Munich (87-79).

Malgré trois absents de marque, l'ASVEL a réalisé une nouvelle belle performance en EuroLeague en s'imposant à l'Astroballe face à une solide équipe du Bayern Munich (87-79). L'équipe de T.J. Parker a déjà battu son nombre de victoires de la saison dernière (11, en 25 matches, contre 10 succès en 28 rencontres en 2019-2020).

David Lighty montre la voie et Moustapha Fall aspire les rebonds

Dans une entame de match très rythmée, les deux équipes se sont rendus coup pour coup. Malgré la grosse défense bavaroise, les Villeurbannais sont parvenus à trouver des solutions sous le cercle. Dans le sillage d'un excellent David Lighty (19 points et 2 rebonds pour 21 d'évaluation), l'ASVEL a pris les commandes à l'issue de dix premières minutes très sérieuses (21-18, 10e).

Le deuxième quart temps fut à l'image du premier, tout aussi disputé entre deux équipes qui ne voulaient pas se laisser distancer. L'ASVEL a mis un coup d'accélérateur. Grâce à l'efficacité du duo William Howard (8 points et 4 rebonds pour 15 d'évaluation) - Moustapha Fall (15 points et 9 rebonds pour 21 d'évaluation) et malgré les problèmes de chronomètre à l'Astroballe, les Rhodaniens ont passé un 7-0 pour finir la période et rentrer aux vestiaires avec 9 points d'avance (44-35, 20e).

Norris Cole finit le travail

De retour en jeu, les joueurs de T.J. Parker sont repartis sur les mêmes bases que cette fin de première mi-temps. Portés par un David Lighty en feu, les Villeurbannais ont infligé un 5-0 d'entrée aux Allemands, obligeant le coach adverse à stopper après 51 secondes seulement... (49-35). Complètement dépassés, les Bavarois ont enchaîné les fautes et se sont fait largement distancer par des Rhodaniens en grande réussite (10/15 à 3-points). Assez timide en première période, Antoine Diot a lui aussi réglé la mire (12 points, 4 passes, 16 d'évaluation) pour permettre à l'ASVEL de compter 14 longueurs d'avance à l'entame du dernier quart temps (66-52, 30e).

Cependant, grâce au tonique mais glouton Wane Baldwin et à l'ailier Vladimir Lucic, les joueurs d'Andrea Trinchieri sont revenus. Au point d'égaliser à 77 partout sur une action 4 points de l'international serbe. Mais l'ASVEL, en totale confiance, n'a pas paniqué. Elle s'en est remis à Norris Cole qui a fait jouer son expérience pour enchaîner les bons choix et emmener son équipe vers ce 11e succès.

Une victoire complètement logique au vu de la rencontre, avec une évaluation collective (119 à 67) largement en faveur du groupe de T.J. Parker qui a semble avoir trouvé la bonne alchimie.

Pour accéder aux statistiques de la rencontre : cliquez ici

19 février 2021 à 23:04
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
DIMITRI VOITURIN
Dimitri VOITURIN
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.