EUROLEAGUE

GROSSE GIFLE POUR L'ASVEL FACE AU BAYERN MUNICH

Edwin Jackson ASVEL 201920 EuroLeague
Crédit photo : EuroLeague

Après deux premières sorties convaincantes en EuroLeague, on attendait de voir si l'ASVEL pouvait également voyager. Eh bien la réponse fut cinglante tant le champion France 2019 n'a pas existé un seul instant durant cette rencontre, s'inclinant au final de 41 points (104-63).

Après deux belles victoires à domicile, l'ASVEL a pris une rouste en EuroLeague ce jeudi soir chez le Bayern Munich. L'équipe de Zvezdan Mitrovic s'est inclinée 104 à 63.

Le Bayern démarre par un 9-0 d'entrée en seulement 2 minutes. Les Villeurbannais laissent des secondes chances aux rebonds offensifs aux Allemands. En attaque pertes de balles et tirs manqués de loin... pas le meilleur moyen de démarrer un match à l'extérieur en EuroLeague. Il fallait un miracle (tir à reculons en fin de possession sur une jambe) d'Edwin Jackson (auteur des 7 premiers points de son équipe) pour que l'ASVEL ouvre enfin son compteur de points.

Les Rhodaniens subissent la pression défensive et ne parviennent pas à faire des stops (20 points encaissés après seulement 4 minutes et 30 secondes). On est loin de l'euphorie de l'Astroballe. La défense prend l'eau de toute part. Et après un premier quart-temps cauchemardesque, le Bayern mène logiquement 30-13 (39 à 5 à l'évaluation collective).

Naufrage en Allemagne...

En début de deuxième quart-temps, l'ASVEL déroule un peu mieux son jeu collectif et parvient à faire des premiers stops défensifs pour recoller un peu au score sur un tir à 3-points d'Amine Noua (38-28). Malheureusement dans la foulée du temps-mort, le Bayern enchaine à son tour sur un 8-0. Antoine Diot si brillant sur ce début de saison est complètement en travers. Comme  Jordan Taylor, il subit la loi de Maodo Lo (16 points après 20 minnutes). Le score est de 57-35 à la mi-temps.

La seconde mi-temps démarre sur le même rythme avec Greg Monroe en point de fixation pour marquer de prêt ou ressortir les ballons vers les shooteurs à 3-points (Lucic, Lô, Nedovic). Côté ASVEL, Diot retrouve la mire avec 3 tirs primés dans le quart-temps mais ses coéquipiers perdent trop souvent les duels pour pouvoir espérer quoique ce soit dans cette rencontre. L'écart grimpe encore, 83-51 après trois quart-temps.

Le dernier quart-temps ressemble à du houra basket et les Villeurbannais n'y sont plus du tout. Score final 104-63. Retour sur terre brutal pour le champion de France... Il faudra se remettre la tête en l'endroit dimanche à l'Astroballe contre l'Elan Béarnais pour la cinquième journée de Jeep ELITE.

17 octobre 2019 à 22:31
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.