EUROLEAGUE

KIM TILLIE SATISFAIT DE REJOINDRE GRAN CANARIA : "UN JOLI REBOND"

Crédit photo : CB Gran Canaria

Si l'intérieur azuréen n'abordait pas le marché des transferts en position de force suite à sa saison gâchée par les blessures à l'Olympiakos, l'été lui a finalement souri avec un retour en Espagne au sein d'un club disputant l'EuroLeague.

Sa première saison parmi les rangs d'un véritable grand d'Europe portera donc la trace d'une vraie frustration. Recruté par l'Olympiakos afin de tenir le rôle du spécialiste défensif intérieur, indispensable à la conquête d'un titre européen, Kim Tillie a vu son année athénienne être gâchée par deux blessures successives : aux adducteurs lors de l'échauffement du premier match d'EuroLeague, puis au genou gauche où il a dû subir une arthroscopie avant les playoffs du championnat grec. En tout et pour tout, l'international français n'aura été disponible que deux mois cette saison pour l'Olympiakos.

Sevré de trophées avec des défaites en finale de la Coupe (contre l'AEK Athènes) et du championnat (contre le Panathinaïkos), le club du Pirée a notamment changé de coach cet été avec l'arrivée de l'un des techniciens les plus respectés du continent, David Blatt. Comme il le craignait, Kim Tillie a fait les frais de la changement de direction de l'Olympiakos.

"J'étais un peu déçu que l'Olympiakos n'ait pas activé l'option pour la deuxième année mais je m'y attendais un peu suite à ma saison galère et le changement de coach", nous-a-t-il confié. "Sfairopoulos m'avait fait venir mais vu qu'il n'a pas été conservé, je m'y attendais un peu. Heureusement, ma clause était assez tôt dans l'été, à partir du 5 juillet, ce qui me laissait pas mal de temps pour trouver un nouveau club."

Présent sans discontinuer en EuroLeague depuis la saison 2014/15, Kim Tillie aurait très bien pu ne pas prendre part à la compétition reine à la rentrée. Sa saison tronquée avec l'Olympiakos a attisé la méfiance de bon nombre d'équipes européennes. Mais pourtant, l'ancien intérieur de l'ASVEL a parfaitement réussi à se recaser en intégrant les rangs du petit nouveau en EuroLeague, l'Herbalife Gran Canaria.

"Je suis très content de ma signature avec Gran Canaria. C'est un joli rebond après une saison assez frustrante. J'ai été blessé deux fois, je me suis fait opérer... C'était un été difficile pour moi, jusqu'à maintenant, car j'étais en pleine rééducation, en train de bosser pour revenir au top de ma forme. Je n'ai pas eu beaucoup d'offres, les clubs étaient un peu inquiets. Il y a bien eu de l'intérêt de la part de quelques équipes d'EuroCup, mais pas grand chose en EuroLeague. Mon objectif était de revenir jouer en Espagne et de disputer l'EuroLeague. Alors l'offre de Gran Canaria était une très bonne opportunité pour moi de revenir au plus haut niveau."

Fin connaisseur de l'EuroLeague et de la Liga Endesa, Kim Tillie n'aspire ainsi qu'à redorer son blason, pour peu que son corps le laisse un peu tranquille.

 

02 aout 2018 à 13:35
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.