EUROLEAGUE

L'ASVEL RATE LE COCHE À VALENCE

Jordan Loyd Valence 201920 EuroLeague
Crédit photo : EuroLeague

Devant à la mi-temps (35-36) à Valence, l'ASVEL s'est finalement inclinée 81 à 72 pour la 6e journée de l'EuroLeague.

Quel dommage ! L’occasion de signer une première victoire à l’extérieur était belle tant l’équipe de Valence était en plein doute (aucune victoire au compteur en EuroLeague après cinq journées). Mais trop de joueurs Villeurbannais sont passés complètement au travers pour pouvoir espérer quoique ce vendredi soir. Une défaite au goût amer mais logique à l’arrivée.

Belle ovation pour Antoine Diot lors de la présentation des équipes pour son retour dans le club avec lequel il fut sacré champion d’Espagne en 2016. Pas chamboulé après cet accueil chaleureux, le Bressan démarre avec 2 tirs primés dans les premières minutes pour mettre les villeurbannais sur les bons rails. En face, c’est Jordan Lyod qui alimente la marque, bien aidé par le Canadien Doornekamp qui prend le meilleur sur les postups. Au final un premier quart temps bien maitrisé par le champion de France qui vire en tête 18-16 après 10 minutes.

En revanche rien ne va pour Jordan Taylor, sorti apès 3 fautes en à peine 2 minutes sans avoir rien montré de positif (il ne remettra plus les pieds sur le terrain du reste de la rencontre). Plusieurs replis défensifs suspects et des maladresses sous le cercle de la part de l’ASVEL permettent à Valence de passer devant au milieu du deuxième quart-temps sur un tir à 3-points de Dubljevic après un pick and pop. La bonne connexion Jekiri à la passe et Jean-Charles à la finition permet aux Villeurbannais de rester au contact.

Lomajz lance bien la deuxième mi-temps avec un tir à 3-points en sortie d’écran. Les Villeurbannais jouent mal mais sont dans le match. Malheureusement, le reste du troisième quart se résume à une grosse panne sèche offensivement avec seulement 5 points marqués en 5 minutes et une adresse extérieure catastrophique (4/16 à 3 points après 30 minutes). 56-52 pour les Valencians. Le début du quatrième quart-temps est catastrophique. La doublette Quino Collom –Bojan Dubljevic fait la chanson sur pick’n’roll et les rotations à l’opposé ne sont plus assurées. Seul, Livio Jean-Charles et Antoine Diot parviennent à scorer.

Score final 81-72 à l’arrivée. Frustrant car les champions de France avaient les moyens de s’imposer et d’afficher un bilan irréel de 4 victoires – 2 défaites en EuroLeague...

01 novembre 2019 à 22:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.