EUROLEAGUE

L'ASVEL RENVERSE KHIMKI MOSCOU ET ENCHAÎNE UN DEUXIÈME SUCCÈS DE RANG

Crédit photo : Euroleague

Deux jours après avoir battu le Maccabi Tel-Aviv, l'ASVEL a signé une deuxième victoire d'affilée en Euroleague. Pourtant menés de 15 points dans le 2e quart-temps, les Rhodaniens ont réussi à renverser Khimki Moscou pour s'imposer 90-84.

Si l'on regarde les comptes en banque, Khimki Moscou est une des superpuissances de l'Euroleague. Si l'on examine l'effectif, c'est l'un des plus beaux rosters de la compétition. Mais si on jette un oeil au classement, c'est le bon dernier de la classe qui se présentait à l'Astroballe ce vendredi, avec une série de cinq défaites de rang dans les valises. Et les Russes sont repartis de Villeurbanne avec un nouveau revers puisque l'ASVEL, après sa belle victoire face au Maccabi Tel-Aviv mercredi, a enchainé un deuxième succès, 90-84.

À l'image de la première possession, un alley-oop d'Alexey Shved pour Devin Booker, le match avait pourtant mal commencé pour les locaux. Le duo de Khimki a ainsi torturé la défense de l'ASVEL sur pick'n roll pour prendre le large : 20-29 après 12 minutes. L'écart est même monté à + 15 au coeur du deuxième quart-temps, avant qu'un énorme tir de Norris Cole au buzzer de la mi-temps ne relance la machine villeurbannaise. Puis, au retour des vestiaires, les joueurs de T.J. Parker ont monté d'un cran leur intensité défensive pour recoller petit à petit.

Quand Norris Cole va...

La générosité de David Lighty (23 d'évaluation), la domination de Moustapha Fall (16 points, 6 rebonds, 5 passes) ou encore le talent de Guershon Yabusele (20 points) ont permis à l'ASVEL de faire déjouer son adversaire. Elle a pris l'avantage pour la première fois du match à la 27e (66-64) avant de parfaitement résister dans le dernier quart-temps. Et cette fois, ce n'est pas grâce à une adresse à trois points miraculeuse (38%) mais à des choix malins et à une belle alternance en attaque.

Côté Khimki, Booker a été intenable toute la soirée (26 points), bien alimenté par Shved (10 passes décisives), mais l'ancien MVP de Pro A était trop seul. Norris Cole, dont les performances sont souvent un bon baromètre du niveau de l'ASVEL, a de nouveau fait admirer sa science du scoring (19 points), mais aussi son intelligence de jeu lorsqu'il est allé provoquer la 5e faute de Shved, mettant ainsi son équipe à l’abri d'un éventuel coup de chaud du pyromane russe en fin de match.

En conclusion de cette belle semaine, le président Tony Parker est venu annoncer au micro d'RMC Sport l'arrivée du meneur Derrick Walton pour renforcer l'équipe. L'ASVEL a désormais la tête à la réception du CSKA, mardi. L'autre club moscovite de la compétition partage avec Khimki le fait d'avoir un énorme budget et un effectif rutilant mais c'est tout car, dans les faits, c'est une machine à gagner : le club 8 fois champion est un solide leader de l'Euroleague.  

Cliquez ici pour les statistiques du match

 

18 décembre 2020 à 23:12
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.