EUROLEAGUE

L'ASVEL TOMBE APRÈS PROLONGATION CONTRE L'OLYMPIAKOS

Crédit photo : EuroLeague

L'ASVEL s'est inclinée 101 à 93 à l'Astroballe après prolongation en match en retard de la 10e journée de l'EuroLeague. Une prolongation arrachée par le meneur grec Kostas Sloukas à la toute fin du temps réglementaire.

T.J. Parker a tapé des pieds et montré toute sa colère. Alors que l'ASVEL menait 86-83, Kevarius Hayes n'a pas fait faute sur Kostas Sloukas qui a pu s'élever et arracher la prolongation. Une prolongation lors de laquelle l'ASVEL a souffert défensivement, pour s'incliner 101 à 93.

La fin a tout gâché

Ils avaient ce match en main. Après une superbe deuxième période, les coéquipiers de David Lighty se dirigeaient vers une deuxième victoire consécutive contre Olympiakos. Mais, malheureusement pour eux, la fin de match a juste été catastrophique. 

Mais pourquoi Kevarrius Hayes n’a pas fait faute sur Kostas Sloukas ?  Alors que l'ASVEL menait de 3 points et qu'il restait 9 secondes, tout le monde savait que Kostas Sloukas (23 points) allait prendre ses responsabilités. Défendu par David Lighty, il a provoqué le changement défensif pour tirer sur la tête du pivot américain Kevarius Hayes qui a semblé avoir oublié la consigne de son coach. Le joyau grec a accroché la prolongation. Les Lyonnais, touchés par ce tir incroyable et physiquement amoindris avec ce quatrième match en six jours, se sont inclinés lors des 5 minutes supplémentaires. 

C’est dommage car ils pouvaient se rapprocher de leurs adversaires du jour au classement. Mais l’ASVEL reste une équipe de bas de tableau, avec des joueurs qui n’ont pas l’expérience des grandes joutes européennes. Ce mardi soir, ils l’ont payé au prix cher (101-93). 

Quatre matches en six jours pour l'ASVEL

Dépassés par la vitesse de Shaquielle McKissic (23 points) et le talent de Sloukas, ils ont couru derrière le score en première mi-temps (37-44). Le manque d'adresse en début de rencontre a permis à leurs adversaires de dicter le rythme de la rencontre. Mais petit à petit, ils ont pris confiance et ont commencé à regarder les Grecs droit dans les yeux. Ils devaient une revanche  à leurs fans et à eux-mêmes par rapport à la défaite de dimanche en Jeep ELITE à Chalon-sur-Saône. Ils ont montré plus de solidarité et de détermination. A l'image d'Ismaël Bako et de Kevarius Hayes qui ont montré de très belles choses dans la raquette.

Même s’il est coupable sur le dernier tir, le Flodien a réalisé un grand match. Responsabilisé en l’absence de Moustapha Fall, il a terminé la rencontre avec 13 points, 8 rebonds et 2 contres. Il progresse et devient un back-up très intéressant en EuroLeague. 

Si l’ASVEL a eu l’occasion de gagner le match, c’est aussi grâce à l’expérience de David Lighty. Métronome de cette équipe, il a réalisé une grosse fin de match avec un passage en force provoqué et un rebond offensif précieux. Mais c’était avant que Sloukas ne prenne l’écran dans l’axe et rappelle à tout le monde pourquoi il est considéré comme l’un des tous meilleurs joueurs du continent.  

Cliquez ici pour accéder aux statistiques

19 janvier 2021 à 23:37
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.