EUROLEAGUE

LE FENERBAHÇE REMPORTE LE CHOC CONTRE LE CSKA MOSCOU, BEAUBOIS S'AMUSE

Crédit photo : EuroLeague

Semaine de back-to-back en EuroLeague ! La récapitulatif de cette première soirée continentale, marquée par les joies des clubs stambouliotes.

Déjà seul leader de la compétition avant cette journée, le Fenerbahçe Istanbul a envoyé un message à l'Europe du basket en s'offrant le scalp d'un rival direct pour le sacre, le CSKA Moscou (79-75). Les coéquipiers de Joffrey Lauvergne (4 points à 1/5, 5 rebonds et 2 passes décisives pour 6 d'évaluation en 10 minutes) ont construit leur victoire sur une entame de seconde mi-temps absolument fabuleuse. Menés 33-48 à la 18e minute, les Stambouliotes ont retourné le match grâce à un 19-0 (52-48, 25e minute). Grâce à ce succès, le Fenerbahçe (12v-1d) compte donc désormais deux longueurs d'avance sur son adversaire du soir. Très peu en vue (3 points à 1/4 et 3 balles perdues pour 1 d'évaluation en 14 minutes), Nando De Colo a été scotché au banc pendant l'intégralité du quatrième quart-temps.

L'Olympiakos garde le rythme

Mieux qu'un 19-0 ? De l'autre côté du Bosphore, sur la rive européenne, l'Anadolu Efes Istanbul a passé un 22-0 au Buducnost Podgorica (de 59-53 à la 25e minute à 81-53 à la 30e minute). De fait, le résultat final est humiliant pour les Monténégrins, battus 68-106. Pourtant pas le plus à la rue côté Podgorica (11 points à 5/7 et 2 passes décisives en 21 minutes), Edwin Jackson a subi le show de Rodrigue Beaubois. Le Guadeloupéen s'est joué de la défense de son compatriote pour inscrire 19 points en première mi-temps, 22 points à 8/11 en 21 minutes au total. Quant à Adrien Moerman, il a fait du Adrien Moerman avec 13 points à 6/9, 6 rebonds et 3 passes décisives pour 18 d'évaluation en 31 minutes. Avec ce neuvième succès, l'Anadolu Efes reste solidement ancré dans le Top 4.

Malgré un Axel Toupane transparent (0 point et -3 d'évaluation en 16 minutes), l'Olympiakos n'a pas manqué à Barcelone l'occasion de s'extirper hors du peloton du milieu de tableau. Les joueurs du Pirée ont su capitaliser sur l'apport d'un Nikola Milutinov monstrueux (36 d'évaluation) pour ressortir vainqueurs en Catalogne (69-60). Ce n'était pas un match à mettre un Français sur le parquet puisque ni Kevin Séraphin (2 points à 1/3 et 4 fautes pour -5 d'évaluation en 8 minutes), ni Thomas Heurtel (8 points à 3/11 et 3 passes décisives pour 7 d'évaluatuon en 26 minutes) n'ont brillé.

Après trois victoires de rang, Gran Canaria cale

Enfin, en retard sur son tableau de marche, Vitoria a stoppé la belle dynamique de Gran Canaria (84-71). Pourtant, malgré ses 12 rebonds, Vincent Poirier n'y était pas pour grand chose (1 point à 0/7 en 26 minutes) tandis qu'a contrario, Kim Tillie s'est montré sous une facette intéressante (11 points à 4/7 et 3 rebonds pour 10 d'évaluation en 20 minutes). Avec désormais six victoires au compteur, les Basques se rapprochent du Top 8.

La 13e journée de l'EuroLeague :

  • Anadolu Efes Istanbul - Buducnost Podgorica : 106-68
  • Fenerbahçe Istanbul - CSKA Moscou : 79-75
  • FC Barcelone - Olympiakos Le Pirée : 60-69
  • Gran Canaria - Vitoria : 71-84
  • Darussafaka Istanbul - Zalgiris Kaunas : mercredi à 18h15
  • Maccabi Tel-Aviv - Khimki Moscou : mercredi à 20h05
  • Milan - Bayern Munich : mercredi à 20h45
  • Real Madrid - Panathinaïkos Athènes : mercredi à 21h
18 décembre 2018 à 23:23
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching