EUROLEAGUE

UN IMMENSE FABIEN CAUSEUR PORTE LE REAL MADRID SUR SES ÉPAULES, VITORIA EN CHASSE

Crédit photo : EuroLeague

L'arrière français a réalisé sa meilleure performance sous le mythique maillot du Real Madrid. Vincent Poirier n'a pas été en reste non plus lors d'un match décisif pour l'avenir européen du Baskonia.

Un œil au beurre noir et une main gauche exceptionnelle pour servir le caviar. Bien responsabilisé (26 minutes) en l'absence de son roommate Luka Doncic, indisponible pour deux semaines suite à une lésion musculaire au biceps fémoral, Fabien Causeur a été le go-to-guy du Real Madrid. Intenable, le Breton en a fait voir de toutes les couleurs à la défense du Panathinaïkos. De quoi s'attirer à sa sortie une standing ovation du WiZink Center, conquis par la prestation de l'ancien Havrais qui échoue à deux points de son record en carrière EuroLeague (établi le 15 décembre 2016 contre l'Anadolu Efes Istanbul). Sa ligne de statistiques a de quoi laisser rêveur : 26 points à 10/14 aux tirs, 4 rebonds, 4 passes décisives, 1 interception et 1 contre pour 29 d'évaluation. Le tout avec l'écusson du Real Madrid sur la poitrine, vraiment remarquable pour un joueur qui n'était initialement pas destiné à évoluer à ce niveau-là.

"J'ai pu me mettre en rythme dès le début du match avec quelques lay-ups et des paniers faciles", soufflait-il au micro de l'EuroLeague après le buzzer final. "Mes coéquipiers m'ont bien servi et m'ont mis dans de bonnes conditions. Je suis surtout content d'avoir gagné. C'était très important pour nous en vue des playoffs, surtout que l'on repasse devant le Panathinaïkos. Il y a encore quelques matchs à venir et il faudra jouer de la même manière."

Car oui, ce Fabien Causeur flamboyant a porté le Real Madrid vers un succès indispensable (92-75). Désormais seule cinquième, une longueur devant le Panathinaïkos (qui subit sa sixième défaite en huit rencontres), l'équipe madrilène (15v-11d) met la pression sur le Zalgiris Kaunas (15v-10d) qui accueille demain le champion d'Europe, le Fenerbahçe Istanbul.

Un Poirier en double dimension

Si la lutte fait rage pour se hisser dans le Top 4, c'est tout aussi disputé pour la dernière place qualificative pour les playoffs. Statut-quo au terme de cette soirée puisque le Maccabi Tel-Aviv et Vitoria se sont imposés tous les deux. Vainqueur de l'Anadolu Efes Istanbul dans la cité stambouliote (94-81), le club israélien (13v-12d) conserve la main avec une victoire de plus au compteur que les Basques (12v-13d). Mais les hommes de Pedro Martinez ont bien fait le travail, l'emportant à Valence (81-71) avec un grand Vincent Poirier dans la raquette (10 points à 4/7, 12 rebonds et 1 contre pour 14 d'évaluation en 21 minutes). A contrario, une fois n'est pas coutume, Rodrigue Beaubois s'est fait plus discret (0 d'évaluation en 23 minutes : 4 points à 2/8, 2 rebonds et 1 contre). On attend avec impatience le Vitoria - Maccabi Tel-Aviv programmé le 29 mars pour l'avant-dernière journée de la saison.


Vitoria y croit plus que jamais
(photo : EuroLeague)

Surtout que ces deux équipes commencent à se rapprocher dangereusement du Khimki Moscou (14v-11d), surprenamment défait à domicile par une équipe en roue libre, l'Olimpia Milan (86-77). Andrew Goudelock (26 points) a remporté son duel de gâchettes contre le meilleur marqueur de la compétition, Alexey Shved (24 points). Les coéquipiers d'Amath M'Baye (0 point à 0/1 et 1 passe décisive pour -2 d'évaluation en 10 minutes) s'éloignent des deux dernières places, occupées par le FC Barcelone et l'Anadolu Efes. Toujours bon pour le moral.

La 25e journée de l'EuroLeague :

  • Khimki Moscou - Olimpia Milan : 77-86
  • Anadolu Efes Istanbul - Maccabi Tel-Aviv : 81-94
  • Valence - Vitoria : 71-81
  • Real Madrid - Panathinaïkos Athènes : 92-75
  • CSKA Moscou - Malaga : vendredi à 18h
  • Zalgiris Kaunas - Fenerbahçe Istanbul : vendredi à 19h (sur SFR Sport 2)
  • Olympiakos Le Pirée - Bamberg : vendredi à 20h
  • FC Barcelone - Étoile Rouge de Belgrade : vendredi à 21h
08 mars 2018 à 23:18
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching