EUROLEAGUE


VINCENT POIRIER MVP DE LA SEMAINE DEVANT DE COLO !

Crédit photo : EuroLeague

Nous sommes habitués à voir des Nando De Colo, Luka Doncic ou Nick Calathes s'offrir cette distinction. Cette semaine, elle est pour un pivot français, totalement inconnu du grand public européen il y a moins d'un an.

Fort de son super match contre le Maccabi Tel-Aviv (26 points à 8/14, 5 rebonds et 6 passes décisives pour 33 d'évaluation), Nando De Colo aurait pu espérer décrocher son 13e trophée de MVP de la semaine en EuroLeague, améliorant là ce qui est déjà un record absolu dans l'histoire de la compétition.

Mais contre toute attente, le maestro du CSKA Moscou s'est fait griller la politesse par son compatriote, Vincent Poirier (2,13 m, 24 ans). De retour au Sinan Erdem Dome d'Istanbul plus de trois mois après 1/8e de finale de l'EuroBasket où il n'avait pas joué, l'enfant du Bussy Basket Club avait vraisemblablement envie de se créer d'autres souvenirs de l'antre stambouliote que cette piteuse rencontre contre l'Allemagne.

Opposé à des références du basket européen comme Vladimir Stimac ou Bryant Dunston, le pivot de Vitoria a été tout simplement incroyable contre l'Anadolu Efes. Il termine avec un énorme double-double en poche (16 points à 7/10 et 12 rebonds, agrémentés de 5 contres, 3 passes décisives, 1 interception et 4 fautes provoquées, pour 35 d'évaluation en 26 minutes de jeu) et surtout les lancers-francs de la victoire à 3,1 secondes du buzzer final. De quoi s'attirer les compliments de son entraîneur, Pedro Martinez.

"Vincent a été incroyable avec ses deux derniers lancers-francs et ses rebonds offensifs (3)."

Convié en conférence de presse après la victoire de Baskonia (82-81), Vincent Poirier ne s'est pas attardé sur son cas personnel. L'ancien intérieur du Paris-Levallois est resté intégralement tourné vers le collectif, ravi de la sixième victoire de Vitoria qui permet à l'équipe basque de rester parfaitement placée dans la course aux playoffs.

"On savait que ça allait un match difficile et qu'il fallait être prêt au combat dans la peinture. Nous avions un grand adversaire donc il fallait contrôler le rebond et courir. On l'a bien fait. Il y a eu quelques mauvais moments dans les 40 minutes mais nous avons gardé la tête haute. Nous sommes toujours revenus pour, au final, repartir avec la victoire. Malgré de grosses erreurs en défense, on a gagné grâce à notre mental."

De la troisième division française au titre de MVP de la semaine de l'EuroLeague en moins de deux ans, Vincent Poirier continue sa formidable ascension. La prochaine étape sera de trouver une vraie régularité en EuroLeague (5,9 points à 56% et 4,5 rebonds pour 8,4 d'évaluation en 14 minutes) et de s'installer définitivement comme le pivot majeur du Saski Baskonia. Avec des performances comme celle-ci, l'international français est sur la bonne voie. Sous-utilisé en début de saison (5 minutes de moyenne lors des trois premiers matchs) par l'ancien coach, Pablo Prigioni, Poirier a été intronisé dans le cinq de départ par Pedro Martinez. Surtout, vendredi, il a dépassé pour la deuxième fois en deux semaines la barre des 20 minutes de jeu, seulement la troisième fois depuis le coup d'envoi de l'édition 2017/18 de l'EuroLeague. Son temps de jeu tend à augmenter (26 minutes à Istanbul, son record), et c'est forcément bon signe pour la suite.

16 décembre 2017 à 10:50
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching